Mon chien a peur des animaux

Mon chien a peur des animaux
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Même si vous habitez au fin fond de la campagne, perdu au milieu de nulle part, votre chiot va très certainement croiser d’autres animaux au cours de sa vie. Et ce que vous ne savez peut-être pas, c’est que ces bêtes peuvent être effrayants pour lui ! Comme nous l’expliquions dans notre article sur les bases de la socialisation, le but de celle-ci est d’habituer son loulou à tout ce qu’il risque de croiser par la suite. Il pourra ainsi rester serein en toute circonstance. Avez-vous l’impression que votre chien a peur des autres animaux ? Voyons ensemble comment les présenter en douceur ainsi que quelques pistes d’animaux avec lesquels vous pouvez travailler.

Pourquoi mon chien a peur des animaux ?

Le but de la socialisation est d’éviter que votre chiot ne se retrouve nez à nez avec quelque chose qu’il ne connaît pas. Si cela se produit, il sera bien plus difficile de lui faire comprendre, dans le stress du moment, qu’il n’a pas de raison d’avoir peur. En anticipant et en provoquant vous-même la rencontre, vous pourrez y aller au rythme qui correspond à votre compagnon, et vous éviterez ainsi de le traumatiser. En fait, si votre chien a peur d’un animal, c’est soit :

  1. Qu’il n’a jamais vu cette bête et qu’il se méfie d’elle.
  2. Qu’il l’a déjà rencontré et que ça ne s’est pas très bien passé. En soit, il a donc raison de se méfier !

Imaginez être en train de vous promener dans les champs, votre loulou à vos côtés. Les épis de maïs étant déjà de bonne taille à ce moment de l’année, il vous était impossible de voir le cavalier arriver à l’angle avec son cheval. Vous vous retrouvez face à face avec cette énorme bestiole (encore plus énorme du point de vue de votre petit chien !) et là, impossible de prévoir ce qui va se passer, mais il y a de forte chance que personne ne passe un bon moment. Pourtant, s’il en avait déjà rencontré auparavant, il n’aurait peut-être mais qu’à peine détourné son attention de la touffe d’herbe qu’il était en train de renifler !

La première fois où nous sommes allés voir des chevaux avec Günther, il faut l’avouer, il n’était pas rassuré du tout. C’était impossible de le faire s’approcher d’un de ces énormes monstres. Pourtant, une fois était déjà suffisante pour qu’à la 2ème, son comportement change du tout au tout. C’était comme s’ils étaient amis depuis toujours, et tout ce qu’il voulait c’était jouer avec eux ! La socialisation ne demande pas forcément beaucoup de séances pour être réussie, mais elle reste néanmoins indispensable. 

Günther et son copain le cheval

À quels animaux socialiser si mon chien a peur ?

La réponse à la question est très simple : à tous ! Bon d’accord… Il faudrait plus d’une vie pour pouvoir prendre le temps de lui faire découvrir en douceur tous les animaux de la planète 😛 . Plus sérieusement, il faut socialiser à un maximum d’animaux différents. Des grands, des petits, des longs, des cours, Des oiseaux, des reptiles, des mammifères, etc…

Plus il en verra, plus il aura conscience qu’il existe des animaux en tout genre et qu’il n’a jamais besoin d’en avoir peur. Au bout d’un moment, le temps à prendre sera de plus en plus court, jusqu’à ne même plus avoir à le socialiser.

Où en trouver ?

Pour socialiser votre chiot, vous pouvez prendre l’habitude de visiter des endroits qui en regroupent. Voici quelques idées :

Chez vous ou chez des amis

Si vous avez d’autres animaux à la maison, il est évident que vous allez devoir y socialiser votre chiot. Vous devrez même le faire le plus tôt possible (dans l’idéal, dès son arrivée) pour qu’il puisse rapidement être serein en leur présence. Si vous avez un chat, un furet, un oiseau, un rongeur, un reptile ou que sais-je, vous devrez prendre le temps de faire les présentations en douceur.

Si vous avez un autre chien, vous devrez aussi faire un peu de socialisation. Plus que ça, vous devrez suivre la démarche pour faire en sorte que chacun s’habitue à l’autre (notre article « La rencontre entre chien et chiot, comment faire pour bien faire » vous donnera plus d’infos là-dessus 😉 ). Du point de vue du chiot, sachez qu’il peut parfaitement être à l’aise avec par exemple les petits chiens, mais avoir peur des gros (et même inversement !). Il peut aussi avoir peur de ceux à poils longs, alors qu’il n’y aura aucun problème avec ceux à poils courts. En fait, chaque facteur qui change peut créer une peur dans sa tête, car il n’en aura peut-être jamais vu des comme ça auparavant.

Vous pouvez aussi prévoir d’aller voir des amis qui auraient des animaux. Encore une fois, le mieux pour lui est d’avoir un maximum d’expériences différentes. Essayez de le faire le plus tôt possible, car rappelez-vous que plus votre chiot est jeune, plus la socialisation est facile.

Les animaux de la ferme, le meilleure endroit si votre chien a peur

Un cheval peut être effrayant !

Quoi de mieux pour socialiser aux animaux que d’aller à la ferme ? Tout y est réunis. Poules, vaches, chevaux, moutons, il y a de quoi faire ! Vous pourrez travailler sur des animaux de différentes tailles et de différentes sortes. C’est le paradis de la socialisation aux animaux 😀 . Attention toutefois car socialiser demande beaucoup d’énergie à votre loulou. Pensez à ne pas en faire trop non plus, sachez faire des pauses si besoin.

Allez-y en douceur avec les autres animaux et restez toujours un peu méfiant. On ne sait pas vraiment comment ils pourraient réagir, et il ne faudrait pas que votre loulou vive une mauvaise expérience en se faisant attaquer. C’est tout l’inverse que nous recherchons !

Allez faire un petit tour en animalerie

Aller en animalerie pourrait aussi être intéressant pour voir des animaux un peu plus petits. Vous pourrez lui montrer des rongeurs, des oiseaux, des poissons ou des reptiles. Cette fois-ci, c’est plutôt à vous de ne pas effrayer les petites bêtes, expliquez à votre chiot d’y aller gentiment 😉 .

C'est quoi ce truc tout petit ?

Profitez de chaque occasion, même en ville !

Vous vous promenez en ville et apercevez des pigeons ? Profitez de les montrer à votre loulou ! Vous êtes au bord du lac et voyez des canards ? Pareil, socialisez-y votre compagnon. En fait, profitez de toutes les occasions que vous rencontrez. Faites-lui découvrir un maximum d’animaux pour qu’il puisse être à l’aise une fois adulte 😉 .

Comment s’y prendre si mon chien a peur des animaux

Vous l’aurez compris, si votre chien a peur des animaux, c’est qu’il demande juste à y être socialisé davantage. Voici ce qu’il faut savoir pour faire de cette socialisation une partie de plaisir. Sentez-vous libre de regarder notre vidéo sur les bases de la socialisation,  qui vous dit tout sur cette étape cruciale de la vie d’un chiot.

Utilisez des friandises ou un jouet

À la base, un chiot ne parle pas français. Il ne comprend pas ce que vous lui dites. Même si vous ajoutez des gestes, peu de chances qu’il voit où vous voulez en venir. En fait, la meilleure manière de communiquer avec son chiot et d’utiliser de délicieuses friandises ou le jeu. Votre chiot, ce petit glouton farceur, sera tout content d’avoir une récompense pour ses bons comportements et c’est de ça que nous allons profiter. Pour trouver ce que votre chien préfère comme récompense, lisez notre article qui en parle, et pour les friandises, c’est ici! 😉 .

Recevoir une friandise est quelque chose de chouette pour votre chiot. L’idée, avec ça, est de transformer la peur de votre chiot en quelque chose de plus positif. Par exemple, s’il croise un énorme éléphant, il sera sûrement apeuré. On va donc chercher à y aller progressivement, en lui donnant des friandises ou en jouant avec lui, pour qu’un sentiment de bonheur vienne remplacer cette peur.

Il est également possible d’utiliser un jouet. À nouveau, le but est de transformer ce sentiment négatif en quelque chose de positif. Par exemple, si vous êtes dehors à vous balader et que vous apercevez des chevaux au loin, vous pouvez essayer de sortir un jouet et de vous mettre à jouer avec lui. En anticipant de la sorte, il sera dès le départ dans un état d’esprit positif, avant même de les avoir vu. Quand vous pensez que les chevaux sont assez proche pour que votre chiot soit capable de les apercevoir, faites en sorte qu’il les voit. Il sera peut-être intrigué, mais si la partie de jeu est vraiment amusante, il devrait préféré continuer à jouer et n’en aura donc pas peur.

Allez-y au rythme de votre chiot

Ne cherchez jamais à vouloir aller trop vite lorsqu’il s’agit de socialisation. Le but est que votre petit compagnon prenne l’événement aussi bien que possible. Par exemple, si on reprend l’exemple du dessus, si les chevaux s’approchent et que vous sentez que votre loulou se met à paniquer, éloignez-vous pour lui permettre de reprendre son calme. Recommencez ensuite à le récompenser ou à jouer avec, en essayant de vous approcher à nouveau.

Il y a 2 réactions qui n’ont absolument rien de productif, mais que les gens adoptent souvent dans ce genre de situation (au lieu de s’éloigner de la source de stress) :

1. Lui dire quelque chose comme : « Mais non, arrête… Il n’y a pas de raison d’avoir peur ! Ce ne sont que des chevaux… Ça suffit maintenant ! ».

Déjà, je vous rappelle qu’un chiot ne parle pas français. Aucune chance qu’il se dise : « Mais oui, suis-je bête… C’est vrai que je n’ai pas de raison d’avoir peur ! ». La seule manière de lui faire comprendre et, comme déjà dit plus haut, en vous servant de friandises ou d’un jouet.

En plus, ce n’est absolument pas une réflexion digne d’éducation positive. Dans cette méthode d’éducation, on cherche à comprendre ce qui perturbe son chien, pour pouvoir ensuite lui expliquer doucement qu’il peut garder son calme, sans risque. Il ne faut pas juste lui dire que ce qu’il fait n’est pas bien, il faut lui montrer comment il doit se comporter à la place 🙂 .

2. Ne pas bouger en se disant qu’il finira par s’habituer et se calmer tout seul.

Confronter un animal (ou même un homme !) à quelque chose qui lui fait terriblement peur, en attendant qu’il s’y habitue et finisse par se calmer tout seul est une solution qui peut malheureusement porter ses fruits… Mais à quel prix ?

Le problème, c’est qu’en agissant de la sorte, il se peut que votre chiot finisse par se calmer, mais uniquement parce qu’il aura été exténué par sa peur. À force de lutter, il dépensera toute son énergie en vain et n’aura d’autre choix que de se calmer. Au lieu d’en sortir guéri, il finira juste traumatisé. C’est un peu risqué comme pari, non ?

En plus, une fois traumatisé, le problème est que son comportement sera imprévisible s’il se retrouve à nouveau confronté à cette situation. Un chien perturbé est un chien qui peut tout d’un coup avoir une lubie et montrer de l’agressivité, sans raison apparente. De l’extérieur, il semblera bien éduqué, mais en réalité, ce sera un chien mal dans ses pattes qui pourra exploser à tout moment. Le but de l’éducation positive, c’est justement tout faire pour éviter cela.

Le retenir s’il va trop fort

Quand vous socialisez votre chiot à d’autres animaux, ne restez pas que concentré sur votre loulou. L’idée n’est pas de travailler avec votre compagnon tout en perturbant l’animal en face. S’il va trop fort, il ne faut pas que vous hésitiez à le retenir. Ce doit être un moment agréable pour tout le monde 😉 .

Si nous vous disons cela, ce n’est pas sans raison. En fait, chez nous, quand Günther a rencontré Igor (notre chat), nous avions tout d’abord juste peur d’un coup de griffe mal placé. Quand nous avons vu que le chat était en fait complètement docile face au chiot, nous avons baissé notre garde et n’avons pas remarqué que c’était justement Igor qui ne passait pas un très bon moment. Il se faisait un peu violenter et a eu ensuite de la peine à être à l’aise en présence de Günther. Nous avons du beaucoup travailler pour pouvoir rectifier le tir, alors ne faites pas la même erreur !

Ce qu’il faut retenir

La socialisation aux animaux et une chose d’importante à faire avec son chiot. Il va de toute manière finir par en croiser, mieux vaut donc l’y avoir préparé à l’avance ! Profitez de lui faire découvrir des endroits qui en regroupent, tel que les fermes ou les animaleries.

Comme pour chaque socialisation, il faut toujours s’adapter au rythme du chiot. L’idée est de lui faire découvrir en douceur qu’il n’a pas de raison d’avoir peur. Et si au contraire vous vous rendez compte que votre loulou est un téméraire, apprenez-lui à se calmer pour ne pas lui brusquer les autres ^^.


Voilà, maintenant, fort de ce savoir, il ne vous reste plus qu’à travailler avec vos loulous 🙂 . Avez-vous remarqué que votre chien a peur de certains animaux ? Avez-vous déjà commencé à l’y socialiser ? N’hésitez pas, partagez-nous vos retours dans les commentaires !


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

3 thoughts on “Mon chien a peur des animaux

  1. Super article qui allie les connaissances à l’humour, je suis fan, merci !
    Qu’en est-il des chiens qui ont peur d’autres chiens suite à une mauvaise expérience ?
    Ma mère me racontait que son Yorkshire était très sociable, curieux tout jeune. Il allait volontiers vers d’autres chiens et être humains…
    Et puis, après s’être fait attaquer par d’autres chiens plus gros à plusieurs reprises, il a commencé à développer de la peur face aux autres chiens. Et cela se traduit par des aboiements quasi incessants dès qu’il en voit un, ce qui n’était pas du tout le cas plus jeune.
    Une idée ou piste de réflexion pour y remédier ?

    1. Salut Nicolas!
      D’abord merci à toi d’être notre plus grand fan! (Bientôt une groupille?) 😆

      Tu nous donnes pleins de détails dans ta requête et c’est très intéressant.
      Tout d’abord le fait que le chien de ta maman soit un Yorkshire à son importance. C’est commun pour un York d’aboyer, il faut savoir que ce sont de bons sonneurs d’alarme, même si cela reste plutôt un comportement “d’intérieur”.

      Il est bon de noter également que comme ce sont des chiens de petites tailles, nous avons tendance à les porter pour les “rassurer” lorsqu’ils aboient. En réalité, ce n’est pas une chose à faire car cela fait très vite réaliser au chien “Tiens quand j’aboie, je suis récompensé” (l’attention et les câlins du maître sont une récompense pour lui, mais cela ne réduit pas pour autant la source de stress, cela lui donne juste l’impression d’avoir agit correctement). Je ne dis pas que c’est ce que fait ta maman, mais c’est une piste à creuser 🙂

      PS: je n’ai pas trouvé d’article sur le sujet en français (un futur article pour nous! 💡 ) mais tu peux trouver des infos a ce sujet en anglais en recherchant “Small Dog Syndrome”.

      Dans le cas ou c’est vraiment la peur qui le fait réagir, il est bon de faire quelques pas en arrière (mais ne pas le porter!) pour l’éloigner du chien (la source de stress). Et dès qu’il cesse l’aboiement, on le récompense! Câlins, papouilles, jeux et friandises sont de rigueur! J’aime dire que lorsque le chien à le comportement désiré, il débloque la version la plus fun de son maître ou le “Mickey” qui est en nous! 😛

      L’idéal serait de pouvoir faire des séances d’entrainement avec un autre chien qui ne soit ni trop gros (pour ne pas être intimident), ni réactif. Un chien calme qui saurait l’apaiser, qui ne vas pas le regarder fixement (car c’est une signe de confrontation) et qui pourrait être suivi (à grande distance au début) par le Yorkshire de ta maman pendant une balade (mais pas l’inverse, car il doit pouvoir garder l’autre chien en visuel et de dos). On récompense quand rien ne se passe, que le chien est calme et on fait demi-tour pour ajouter de la distance lorsque il aboie a nouveau (et on ne donne plus d’attention pour éviter la liaison: aboiement = attention de mon maître = bon comportement).

      Je ne sais pas si j’ai réussi à me faire comprendre, si ce n’est pas le cas n’hésite pas à nous demander plus de détails et surtout tiens nous au courant des résultats de cette méthode avec le petit York, si vous passez à la pratique 😎

      Ah et aussi! Tu peux te rendre sur notre article Au secours, j’ai un chien agressif ! qui creuse un peu plus le sujet.

      Bonne lecture et à bientôt!

  2. Hello,
    Merci pour ce superbe article.
    Ma soeur a adopté un chien et elle a justement ce problème.
    Je lui mets ton article en copie.
    Bonne journée !
    Caroline

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement notre livre "La propreté, mais comment lui apprendre ?!" :)