Chiot agressif ? Comprenez pourquoi et comment changer ça

Au secours, j'ai un chien agressif !
Partager l'article :
 
 
 

Votre chiot est agressif dès que quelque chose l’approche ? Il montre les crocs devant chiens ou humains ? Dans cet article, on va voir tout pour changer ça. Mais pour pouvoir agir, on va d’abord voir POURQUOI votre chiot adopte ce comportement. Parce que non, ce n’est pas par plaisir qu’il le fait… Il y a une raison bien plus évidente, et qui ne lui fait en réalité aucun bien. Au bout de cet article, vous saurez pourquoi un chien devient agressif, comment vous y prendre pour changer ça, et comment faire pour qu’il ne développe plus jamais ce genre de comportement. Vous connaîtrez les 2 types d’inconforts que peut subir votre chien, et comment remédier à chacun d’eux. En fait, vous aurez une bien meilleure compréhension de votre loulou. Vous serez définitivement capable d’avoir une vie harmonieuse à ses côtés. Alors sans plus attendre, entrons tout de suite dans le vif du sujet !

Pourquoi vous avez raison de vous en préoccuper

Déjà, bravo à vous de chercher à comprendre pourquoi votre chiot est agressif.

Vous êtes sur le point de comprendre que ça n’a rien de bon pour lui, et que vous pouvez clairement faire quelque chose pour l’apaiser.

Parce qu’en réalité, si votre chiot est agressif, ce n’est pas sans raison...

Ce qu’il faut savoir, c’est qu’un chien ne choisit pas d’être « gentil » ou « méchant ». Lui ce qu’il fait, c’est simplement réagir à ce qui lui arrive.

Il ne planifie rien à l’avance… Rien n’est prémédité.

Quelque chose se passe, et lui réagit à ce quelque chose en adoptant un comportement.

Victoria Stillwell l’explique d’ailleurs très bien dans cet article :

« Leur cortex cérébral, zone responsable de l’inhibition sociale, du contrôle des impulsions, de la résolution de problèmes, de la réflexion et de l’apprentissage est 5 fois plus petite que la nôtre. »

Ce que ça signifie ?

Ça signifie que lorsque votre chien ressent une émotion, le sentiment est « pur ».

Imaginons que je vienne sonner à votre porte.

Vous ouvrez, et là je me mets à vous engueuler et à vous menacer de vous frapper la prochaine fois que vous oserez refaire ce que vous avez fait…

Vous allez sûrement commencer par vous demander qui est ce malade qui vient sonner chez vous pour vous crier dessus.

Le stress va monter. Vous allez réfléchir à ce que vous avez fait plus tôt dans la journée, pour savoir ce que vous auriez pu faire de si terrible.

Vous allez peut-être vous énerver et me demander qui je suis. Chercher à avoir des détails sur la raison de ma présence.

Et bien votre chien, non.

Si un autre chien s’approche brusquement trop près de lui et que ça ne lui plait pas, il ne vas pas faire tout ça. Il va simplement réagir pour lui faire savoir que justement, ça ne lui plait pas.

Il va grogner, aboyer, ou s’en aller.

Si je vais « sonner à sa porte » et que ça ne lui plaît pas, il va simplement « me claquer la porte au nez ».

Action, réaction.

Comme je l’ai dit, il ne cherche pas milles et une raison pour savoir si son émotion est justifiée : son émotion est pure.

Et donc, est-ce que vous comprenez maintenant POURQUOI votre chiot est agressif ?

Mais alors, qu’essaie-t-il de faire en étant agressif ?

Sachant ce qu’on vient de dire, on peut se poser la question suivante :

Est-ce qu’ « agressif » est vraiment le terme approprié pour qualifier votre chien ?

On l’a dit, l’agressivité de votre chien, c’est une réaction.

Et donc s’il est agressif, ça veut dire quoi en réalité ?

Ce que ça veut dire, c’est que ce qui est en train de se passer ne lui plaît pas.

Et ce qu’il fait, c’est simplement exprimer son malaise.

Chiot agressif ? Aboyer pour exprimer son inconfort
  • Votre chien est agressif envers les autres chiens ?
    • Mais a-t-il un jour vécu une rencontre qui l’aurait traumatisé ?
    • Une rencontre qui lui aurait fait comprendre que c’est le comportement à adopter pour qu’on lui fiche la paix ?
  • Votre chien est agressif envers les hommes ?
    • Idem : c’est probablement qu’il a vécu une (ou plusieurs) expérience qui lui a fait comprendre que c’était le meilleur comportement à adopter.

Et donc pour que ça change, il va falloir le réhabituer positivement à la présence de ce qu’il n’apprécie pas.

L’aider à comprendre que s’il n’apprécie pas quelque chose, il n’a PAS BESOIN de développer immédiatement des comportements irritants.

Et pour bien comprendre comment vous y prendre, il faut qu’on aborde les 3 types de réactions qu’à un chien en situation inconfortable. Ce qu’on verra juste après ça…

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  La rencontre entre chien et chiot, comment faire pour bien faire ?

Chiot agressif : De quel type d’inconfort souffre-t-il ?

Parce que votre chiot peut souffrir de 2 types d’inconforts :

Les inconforts physiques

Si votre chiot a des douleurs, s’il a par exemple mal au ventre, il peut ne pas trop apprécier être touché.

Et si un enfant veut absolument le caresser, qu’il se retrouve bloqué à cause de la laisse et qu’il est contraint de subir ces caresses, il ne lui restera pas d’autre solution que de montrer les crocs s’il veut que son calvaire se termine.

Comment savoir si votre chien souffre d’inconfort physique ?

En général, s’il change de comportement sans raison apparente, c’est possiblement parce que justement il a mal quelque part.

S’il devient irritable. S’il ne se laisse plus trop approcher. Ou s’il donne l’impression d’être un peu ronchon. Vous avez meilleur temps à ce moment-là d’appeler le vétérinaire pour vous assurer que tout va bien.

Ensuite le 2ème type d’inconforts…

Les inconforts mentaux (ou psychologiques)

Là, concrètement, on parle de ce que votre chien aime ou n’aime pas.

Peut-être que votre chien adore jouer avec ses congénères. Ou au contraire qu’il est plutôt du style « solitaire ».

Peut-être qu’il aime bien les grattouilles. Ou peut-être qu’il préfère qu’on lui fiche la paix.

Votre chiot à son caractère, son tempérament, et ses envies. Et vous DEVEZ respectez ça si vous voulez avoir un chien bien dans ses pattes.

Parce que si par exemple il n’aime pas particulièrement jouer, mais qu’il se retrouve face à un chien qui lui adore ça, il peut être exaspéré des demandes insistantes du copain d’en face.

Et là, selon sa patience, il peut finir par aboyer ou montrer les crocs si l’autre ne comprend pas qu’il doit le laisser tranquille.

Ce n’est pas de l’agressivité, c’est juste le moyen qu’à votre loulou d’expliquer à l’autre qu’il est en train de dépasser les limites, et que ça ne lui plait pas.

Et si à ce moment rien ne change et qu’il est contraint d’encaisser (par exemple qu’on le gronde et qu’on le retient avec sa laisse), il va finir traumatisé et prendra ensuite l’habitude d’aboyer dès que quelqu’un osera s’approcher trop près.

Pareil s’il se retrouve dans une situation qui lui fait peur. Parce que si votre chien a peur mais qu’il est contraint de subir, soyez sûr d’une chose, il ne finira jamais par se dire tout seul qu’il n’a aucune raison d’avoir peur.

De nouveau, il va simplement finir traumatisé. Et donc développer des comportements jugés « agressifs ».

« Mais du coup, qu’est-ce qu’il faut faire si mon chien devient agressif ? »

On y vient tout de suite.

Mais d’abord, il faut juste qu’on parle encore des 3 types de réactions qu’adopte votre chiot quand il se retrouve en situation inconfortable.

Et avec ça on aura fait le tour. Vous pourrez bien comprendre comment on fera ensuite pour que votre chiot arrête d’avoir ses comportements agressifs.

Les 3 types de réactions de votre chiot en situation inconfortable

Si votre chiot se retrouve dans une situation qu’il n’apprécie pas, il réagira de ces 3 manières, dans l’ordre :

1. Il va essayer de fuir

C’est le meilleur moyen pour que ça s’arrête.

Il va essayer de s’éloigner de ce qui lui fait peur ou de ce qu’il n’apprécie pas. Que ce soit un autre chien, une personne, une voiture, ou n’importe quoi d’autre…

Le problème, c’est qu’à ce moment il y a de grande chance qu’il soit attaché, et donc qu’il ne puisse pas s’éloigner suffisamment pour pouvoir être tranquille.

À ce moment, si la gêne persiste, il va passer par la deuxième étape :

2. Il va être contraint d’encaisser

S’il ne peut pas fuir, il va essayer d’encaisser autant que possible.

Un chien n’est pas un animal qui cherche le conflit, c’est tout le contraire. Du coup, là, il va faire appel à toute sa patience en espérant que son inconfort se calme le plus vite possible.

« Ah, mais alors ça va. Il ne va rien faire ! »

Non, ça va pas vraiment.

Déjà parce que s’il « encaisse », ça veut dire qu’il ne passe pas vraiment un super moment.

Du coup si ça se produit régulièrement, il finira simplement par être un chien stressé et malheureux. Un chien qui pourra finir déprimé et apathique (oui oui, même les chiens peuvent être dépressifs !).

Mais aussi parce que le risque, c’est que votre chien finisse par perdre patience et passe à l’étape 3…

3. Il va passer à l’action

Il a voulu fuir, mais on ne l’a pas laissé faire…

Il a encaissé, mais il a atteint sa limite…

Tout ce qui lui reste, c’est agir pour qu’on lui fiche définitivement la paix.

La première étape, ça va généralement être de se mettre à grogner et à aboyer. Il est encore sympa, il utilise le mini-peu de patience qui lui reste pour donner un ULTIME avertissement.

Et si même là on lui en demande encore, il va simplement attaquer…

Chiot agressif ? Il plisse pour qu'on le laisse tranquille

Personne ne l’a écouté. Personne n’a pris en compte son mal-être. Du coup il n’a pas eu le choix pour se faire entendre que de prendre lui-même les devant.

Donc maintenant, on va pouvoir voir comment vous devez vous y prendre pour éviter justement ça. Pour faire en sorte que votre chien n’en arrive jamais à passer par ces étapes…

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Mon chien n’aime pas les friandises... POURQUOI et COMMENT faire.

Vous avez un chiot agressif ? Voilà ce que vous devez faire

Ça va, j’ai réussi à être clair jusque-là ?

N’hésitez pas à me dire dans les commentaires en dessous de l’article si vous avez appris des choses jusqu’ici. Ou poser les questions qui resteraient en suspens.

Maintenant, on va voir comment vous y prendre pour que votre chiot ne soit plus agressif, et qu’il évite de le redevenir à l’avenir.

Première étape, posez-vous la question :

« Est-ce que mon chiot montre de l’agressivité face à quelque chose en particulier ? »

Un objet, un type de personne, un animal, un endroit…

Si vous arrivez à définir ce qui le fait aboyer, vous arriverez ensuite plus facilement à travailler là-dessus pour l’aider à s’apaiser.

Si c’est par exemple dès que quelqu’un s’approche de lui (que ce soit animal ou humain), pensez au fait qu’il est peut-être malade ou blessé. Commencez par aller vérifier chez un vétérinaire que tout est ok.

Ensuite, si vous avez défini les moments où il s’énerve, votre but va être de réussir à lui faire aimer (ou en tout cas « tolérer ») ce qu’il semble détester jusque-là.

On prend un exemple :

Vous avez constaté qu’il se met à aboyer à chaque fois qu’un homme s’approche un peu trop près.

Ce que vous allez devoir faire, c’est vous équiper de friandises et de jouets, et réussir à faire en sorte qu’il ne « déclenche » plus quand un homme est à proximité.

L’idéal, ça serait de provoquer vous-même une telle rencontre. Vous demandez à un ami de vous aider dans cette désensibilisation, et vous procédez de cette manière :

  1. Vous vous placez au loin de la chose qui fait péter les plombs à votre chiot. À une distance où votre chiot tolère encore la présence de la chose (qu’il n’aboie pas encore). Si votre chiot aboie déjà, c’est que vous êtes trop près.
  2. Quand votre chiot se calme (ou s’il l’était dès le début), vous le récompensez avec des friandises, ou vous jouez avec lui. Le but c’est de lui montrer que son comportement est super, et ça lui explique qu’il n’a pas besoin d’avoir peur.
  3. Vous vous approchez d’un pas, et vous récompensez votre chiot s’il est resté calme. S’il s’est énervé, vous reculez jusqu’à ce qu’il s’arrête, et vous le récompensez quand il le fait.
  4. Vous faites ça, pas à pas, jusqu’à ce que vous réussissiez à être à côté de votre ami.

Le but, c’est de faire retrouver confiance à votre loulou. Qu’il s’apaise et se calme. Et donc pour ça, les 2 points clés c’est :

  • De ne pas partir du principe que ça se fera en 5 minutes. Au contraire, ça va vous prendre plusieurs séances, sur plusieurs jours (voire semaines).
  • De TOUJOURS allez au rythme de votre chiot. Vous voulez l’habituer à quelque chose qui lui fait peur, ou avec lequel il n’est pas à l’aise. Et vous ne pouvez pas le forcer à le faire.

Donc prenez le temps qu’il faut, allez y pas à pas, et vous verrez que vous réussirez à l’apaiser même si pour l’instant, ça vous paraît plus qu’improbable.

Et si vous voulez vraiment être au clair sur comment vous y prendre, je vous suggère de télécharger notre livre numérique gratuit sur le principe de « La Page Blanche ». Ça vous permettra de vraiment bien comprendre ce que je viens de vous expliquer, tout ça au travers de plusieurs cas pratiques.

Entrez simplement l’adresse mail à laquelle je peux vous l’envoyer :

Image formulaire bonus 2

Nous haïssons les spams: votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, podcasts, offres commerciales et autres conseils pour vous améliorer dans l'éducation de votre chien. Vous apprendrez tout ce que vous devez savoir pour une vie en harmonie avec votre poilu. Vous pourrez bien entendu vous désabonner à tout instant.

La Page Blanche :

Pour un chien sans peur ni agressivité

Fini la gêne d'avoir :

- Un chien qui n'arrive pas à garder calme.

- Un chien qui se fige ou aboie sur tout ce qui bouge.

- Un chien qui vous complique plus la vie qu'autre chose.

Vous verrez, c'est moins compliqué que vous ne le pensez.

Et donc maintenant c’est simple, à chaque fois que votre chiot montre des signes de nervosité ou d’agressivité envers quelque chose, vous procédez comme on vient de voir.

Parce qu’à présent, vous savez que s’il se met à le faire, c’est simplement qu’il n’est pas à l’aise et qu’il a juste besoin d’être rassuré.

C’est le moment idéal de lui montrer que vous êtes là pour lui, et qu’il peut avoir confiance en vous 😉 .

Et maintenant, si je vous dit que tout ça c’est justement une des raisons qui font que l’éducation positive a vu le jour, vous me croyez ?

C’est bien vrai. Voilà pourquoi l’éducation positive ne fait justement pas de chiot agressif…

Pourquoi l’éducation positive ne fait PAS de chiot agressif

L'éducation positive ne fait pas de chiot agressif

L’éducation positive, c’est quoi ?

C’est s’adapter au tempérament de son chien, à ses envies et à son humeur du moment pour lui apprendre la vie sans avoir à le brusquer.

En lui donnant ENVIE de faire les choses, qu’il soit content de les faire, et qu’il veuille ensuite par lui-même recommencer.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Apprendre des tours à son chien avec confiance et assurance

Est-ce que vous comprenez pourquoi votre chiot ne sera plus agressif si vous choisissez l’éducation positive ?

Justement parce qu’on écoute ses réactions, et qu’on agit en fonction.

On ne le laisse pas dans une situation qui lui fait peur en espérant qu’il accepte tout seul la chose (ce qu’il ne fera pas).

On ne le force pas à faire des choses qu’il n’a pas envie.

Mais au contraire, on lui donne envie de bien se comporter par lui-même, en faisant en sorte qu’il passe toujours de super moments.

Donc je vous le dit :

L’éducation positive est la seule manière d’avoir un chien réellement bien dans ses pattes, sans problèmes de comportement, et une relation harmonieuse avec lui.

La contre-partie : c’est plus compliqué à mettre en pratique.

Vu que vous devez réussir à réellement être à l’écoute de votre poilu, et que vous devez chercher à comprendre ces réactions.

Mais croyez-moi, le jeu en vaut clairement la chandelle 😉 .

Je veux jouer !

Chiot agressif : On résume vite fait les points à retenir

Donc !

Déjà bravo d’avoir lu cet article jusqu’au bout.

Vous venez de montrer que vous chercher vraiment à faire de votre chiot un chien dans ses pattes. Et c’est que comme ça que vous pourrez réellement avoir une vie harmonieuse avec lui.

Pour résumer les points à retenir, on peut commencer par rappeler que votre chiot ne choisit pas d’être agressif. S’il l’est, c’est juste qu’il se retrouve dans une situation dans laquelle il ressent de l’inconfort.

  • Soit c’est la première fois qu’il vit cette expérience qui ne lui plaît pas.
  • Soit il l’a déjà vécue, en a été traumatisé, et a donc pris le réflexe d’adopter ce comportement pour qu’on lui fiche la paix.

Dans ce genre de situation, pour l’aider, vous devez simplement prendre en compte sa réaction, vous éloigner de la chose qui ne lui plaît pas, et réussir à le calmer.

Et ensuite, vous allez tenter de lui faire comprendre qu’il n’a pas de raison d’être anxieux, en le rassurant, en jouant avec lui et en lui donnant des friandises.

Petit à petit, vous vous rapprochez de la chose qui lui fait peur (souvent, l’agressivité découle tout simplement d’une peur, à l’origine), en continuant à le récompenser et à jouer avec lui.

Et vous prévoyez de faire plusieurs séances, sur plusieurs jours (voire semaines), jusqu’à ce qu’il arrive à rester serein même à côté de ce qui lui faisait peur.

Si la mise en pratique vous est encore un peu floue, je vous propose de regarder cette vidéo. J’y parle d’un cas concret : la peur de l’aspirateur. Et donc comment faire pour que votre chiot reste serein même les jours de nettoyage (Si vous préférez la version « article », cliquez simplement ici) :

Ensuite, rappeler-vous aussi qu’il y a 2 types d’inconforts qui peuvent le faire devenir agressif :

  1. Les inconforts physiques,
  2. Les inconforts mentaux (ou psychologiques)

Ce que j’ai dit juste en dessus, c’est pour les inconforts mentaux. Mais si votre chien semble devenir agressif à chaque fois que quelqu’un choisit de s’approcher de lui (humains comme animaux), c’est peut-être simplement qu’il est malade ou blessé.

À ce moment, vous avez meilleur temps de faire un petit tour chez le vétérinaire pour vous assurer que tout va bien.

Et pour aller plus loin, je vous recommande de vous procurer notre livre gratuit sur le concept de « La Page Blanche », qui vous aidera à bien comprendre comment faire pour ne plus jamais avoir un chiot agressif :

Image formulaire bonus 2

Nous haïssons les spams: votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, podcasts, offres commerciales et autres conseils pour vous améliorer dans l'éducation de votre chien. Vous apprendrez tout ce que vous devez savoir pour une vie en harmonie avec votre poilu. Vous pourrez bien entendu vous désabonner à tout instant.

La Page Blanche :

Pour un chien sans peur ni agressivité

Fini la gêne d'avoir :

- Un chien qui n'arrive pas à garder calme.

- Un chien qui se fige ou aboie sur tout ce qui bouge.

- Un chien qui vous complique plus la vie qu'autre chose.

Vous verrez, c'est moins compliqué que vous ne le pensez.

N’hésitez pas à laisser un commentaire si cet article vous a plu, et on se retrouve tout de suite dans un prochain article.

Photos Flickr par : smerikal, Dasha Gaian et Scott 97006.


Partager l'article :
 
 
 

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Téléchargez gratuitement notre check-list. Pour vous guider de A à Z dans l'apprentissage de commandes à votre chien. Et tout ça en positif, bien entendu. 😉