Au secours, j’ai un chien agressif !

Au secours, j'ai un chien agressif !
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Au détour des groupes de discussion sur internet, on se rend vite compte d’un problème que beaucoup ont souvent avec leur chien : « J’ai un chien agressif ». Parfois c’est de manière générale, alors que pour d’autres, c’est dans une situation en particulier que leur chien, d’ordinaire gentil, a fait preuve d’agressivité. Dans tous les cas, on reste en général dans l’incompréhension lorsque cela se produit. Et si on vous disait que ce comportement n’est en fait qu’un moyen de s’exprimer de votre loulou, nous croiriez-vous ? Essayons donc, À travers cet article, de mieux comprendre les raisons qui poussent un chien à montrer de l’agressivité.

Comment communique nos loulous

La manière de communiquer des chiens est différente de la nôtre. Nous, nous utilisons principalement la parole, à laquelle on ajoute des gestes et des postures. Chez le chien, c’est l’inverse. Il va plutôt utiliser des mouvements du corps pour communiquer, et la « parole » (Les aboiements quoi) ne vient qu’en second. C’est une manière de faire plus difficile à interpréter, qui fait qu’il y a plus facilement des altercations entre loulous. Alors attention, ce n’est pas parce qu’un chien grogne, montre les crocs ou aboie qu’il est agressif. Il essaie uniquement de faire comprendre qu’il n’est pas à l’aise, et son comportement ne reste que de la prévention.

Un chien qui grogne n'est pas nécessairement agressif

Chien agressif, pourquoi le deviennent-ils ?

Le cerveau d’un chien est différent de celui d’un humain. Leur cortex cérébral, zone responsable de l’inhibition sociale, du contrôle des impulsions, de la résolution de problèmes, de la réflexion et de l’apprentissage est 5 fois plus petite que la nôtre (pour plus d’informations, vous pouvez voir cet article anglais : https://positively.com/dog-training/understanding-dogs/canine-emotion/). Cela signifie que lorsqu’un un chien ressent une émotion, le sentiment est « pur ». Le cerveau d’un humain, lui, interpréterait cette émotion de manière bien plus complexe, en y ajoutant des facteurs qui pourraient en modifier la nature.

En d’autres termes, un chien agressif ne cherche qu’à signaler un inconfort direct. Cela peut être physique, ou psychologique. La première étape est donc de réfléchir à la situation, afin de comprendre ce qui l’a poussé à réagir ainsi. Si votre chien est devenu subitement agressif, c’est peut-être qu’il ressent une douleur physique. La première réaction serait donc de l’emmener voir un vétérinaire.

S’il n’a pas de problème physique, c’est que le problème est psychologique. Une situation agaçante ou effrayante peut rendre un chien agressif. Votre loulou est-il de nature à aimer rester tranquillement dans son coin, alors qu’un autre chien ne cesse de lui tourner autour ? S’est-il retrouvé au milieu d’une foule, alors qu’il est de nature craintive ? Réfléchissez à la situation, à son comportement et à ses envies de manière générale, et cherchez à comprendre quel inconfort il a pu ressentir.

Les 3 types de réactions d’un chien en situation inconfortable

Lorsqu’un chien se retrouve dans une situation inconfortable, 3 manières de réagir s’offrent à lui :

1. La fuite : C’est la réaction la plus probable. S’éloigner de la source de l’inconfort est la meilleure solution pour être tranquille. S’il en a la possibilité, c’est cette attitude que votre loulou choisira en premier.

2. Attendre que ça passe : S’il n’a pas la possibilité de fuir, selon son tempérament, votre chien peut choisir de s’aplatir au sol et d’attendre que ça passe. Le problème, c’est qu’il ne passera pas un très bon moment. Il peut ne montrer aucun signe, mais méfiez-vous, sa patience peut avoir des limites et il risque d’arrêter de subir sans rien dire.

3. L’agressivité : C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase ! Il n’a aucun moyen de s’échapper, et le seul moyen de faire comprendre son inconfort est de ne pas se laisser faire. En général, votre chien devrait commencer par montrer les dents, grogner et plisser le museau pour faire comprendre que s’en est trop. Si vraiment rien ne marche, il ne restera que les aboiements et les morsures pour que son inconfort prenne fin. S’il en arrive là, c’est que vous n’avez clairement pas été assez attentif à votre loulou. Il n’a malheureusement pas eu le choix…

Il plisse pour communiquer son inconfort

La socialisation, ou comment mettre toutes les chances de votre côté

La socialisation est probablement l’aspect le plus important à connaître lorsqu’on décide d’adopter un chiot (Sentez-vous libre de lire notre article sur le sujet pour en découvrir davantage). Il s’agit de lui présenter tout un tas de situations, en les rendant aussi positives que possible pour lui donner envie de les revivre. Sachez que ce n’est qu’en socialisant votre chiot qu’il pourra devenir un chien bien dans ses pattes.

Socialiser permet de mettre son chiot à l’aise en toute circonstance et qu’il n’ait peur de rien. Il ne sentira jamais d’inconfort, et une des sources d’agressivité sera donc éliminée 😉 . Prenez le temps qu’il faut lorsque ce n’est qu’un bébé pour lui faire découvrir toutes ces choses, c’est plus facile lorsqu’il est petit. Toutefois, sachez qu’un chien adulte peut également être resocialisé, cela ne demandera qu’un peu plus de temps et de patience.

Pourquoi l’éducation positive ne fait pas de chien agressif

La base de l'éducation positive, l'amour, la complicité et le respect

Nous allons vous avouer un petit secret. En choisissant l’éducation positive, les chances que votre chiot devienne agressif sont quasi nul (Mais chut !). Ça vous demandera sûrement plus d’effort et d’énergie, mais si vous vous y prenez bien, votre chiot deviendra un chien parfaitement équilibré. En voici les raisons :

Prendre en compte l’avis du chien

L’éducation positive signifie travailler main dans la main avec son chiot pour avancer dans la même direction. Vous êtes une équipe qui travaillez avec un objectif commun. Ce n’est donc pas vraiment en « Maître » que vous vous positionnez, mais plutôt en « Guide » de manière à lui montrer la voie à suivre. Vous lui expliquer de quelle manière il doit se comporter, mais lui laisser le soin de prendre ses propres décisions.

On l’a dit plus haut, un chiot devient agressif s’il est immergé dans une situation inconfortable, d’où il ne peut en sortir. Ici, comme l’idée est justement de prendre en compte son avis et de ne pas lui faire vivre de choses traumatisantes, aucune chance pour qu’il ne devienne agressif ! Vous allez en douceur, vous vous adaptez à son rythme, et corrigez ou changez votre manière de faire si vous voyez que cela ne correspond pas à votre loulou.

Comprendre ses réactions

Pour éviter de faire devenir son chiot un chien agressif, il faut bien entendu être capable de le comprendre. Si vous êtes incapable de savoir dans quelle situation il est à l’aise ou non, impossible d’ajuster correctement votre comportement. Vous avez de la chance, sur ce blog, vous êtes au bon endroit ;). Ici, nous avons à cœur de vous expliquer la manière de fonctionner d’un chien, pour que vous soyez toujours plus proche de votre loulou.

Ne vous inquiétez pas, si vous observez suffisamment votre compagnon, vous remarquerez vite comment il fonctionne. Un chien ne cache rien, et vous comprendrez donc facilement ce qu’il apprécie ou non. Il suffit d’être attentif 😉 .

Je veux jouer !

LA chose à laquelle vous devez rester vigilant malgré tout

Même en faisant tout correctement, il y a tout de même une chose à laquelle il faut se méfier. Vous avez socialisé votre chiot comme il faut, ne l’avez jamais brusqué et avez toujours pris en compte ses envies ? Et bien malgré ça, ce qui pourrait ruiner tous vos efforts, c’est tout simplement les autres. Un chien ou un humain socialement perturbé pourrait avoir un comportement inadéquat vis-à-vis de votre chiot. Une mauvaise expérience pourrait traumatiser votre chiot. Si vous sentez qu’une rencontre peut devenir problématique, il serait donc préférable de choisir de rester à l’écart.

Rassurez-vous toutefois, car une mauvaise expérience n’est pas nécessairement fatale. Là est toute la beauté de l’éducation positive. L’idée est que même si les choses dérapent, vous puissiez travailler dessus pour expliquer à votre compagnon qu’au final, il ne doit pas rester sur une mauvaise impression. Quel que soit la situation, il doit pouvoir rester bien dans sa tête !

Pourquoi vous DEVEZ être à l’écoute de votre chien

Une des raisons qui m’ont poussé à vouloir créer ce blog n’est autre que le chien de mon enfance, Tequila (J’en parle davantage dans notre article « Pourquoi avoir créer ce blog et comment il se présente »). Cette chienne n’a selon moi pas dû avoir une vie très heureuse. Elle a probablement été traumatisée avant son arrivée chez nous, car elle avait développé une certaine crainte des hommes. Crainte qui la poussera plus tard à attaquer plusieurs fois des hommes qu’elle croisera. Elle a vécu avec nous durant sa première année, mais nous avons dû nous en séparer suite à des soucis de santé de ma mère. C’est chez ma tante qu’elle à continuer sa vie.

Un jour, je me trouvais dans le jardin de ma tante, et Tequila était à côté de moi. Nous étions côte à côte et regardions dans la même direction. C’est alors que j’ai voulu me pencher pour la caresser, mais elle, surprise, a fait un mouvement de recul, a bondit autour de moi en me mordant à plusieurs reprises, pour enfin s’enfuir. Je peux vous assurer que de se faire attaquer par un animal dont vous vous êtes occupé durant une année laisse sans voix. Sur le moment, j’étais dans l’incompréhension…

Avec du recul, et après toutes nos recherches sur le fonctionnement du chien, je pense mieux comprendre sa réaction. Cette pauvre chienne a dès le départ été traumatisée, et a ensuite passé son enfance dans une famille de laquelle elle s’est faite arrachée. Elle a développé une crainte générale, et le jour où elle m’a attaquée n’était en fait qu’une réaction de peur de mon approche un peu trop furtive.

En fait, personne n’a jamais vraiment pris le temps d’essayer de comprendre son comportement, et de lui montrer qu’elle n’avait pas de raison d’avoir peur. Nous l’avons laissé gérer toute seule, alors qu’elle en était incapable. Les réactions d’un chien traumatisé peuvent être imprévisibles, envers n’importe qui. Soyez à l’écoute de vos loulous, apprenez à les connaître, et faites de votre mieux pour qu’ils puissent vivre de manière heureuse et sereine. Ils ne demandent que ça !

J’ai un chien agressif, que dois-je faire ?!

Vous avez un chien agressif et ne savez plus quoi faire ? Tout d’abord, essayez de comprendre ce qui le fait changer de comportement. Est-ce une personne, un autre chien, une situation en particulier ? Comme dit plus haut, lorsque vous aurez trouvé ce qui le rend agressif, vous saurez de quoi il a peur.

Ensuite, vous n’aurez plus qu’à travailler là-dessus, en l’y resocialisant. Vous sortez les meilleures friandises de tous les temps, et vous y aller petit à petit. À nouveau, si la manière de procéder n’est pas clair, n’hésitez pas à lire notre article qui en parle. L’idée est de lui faire comprendre qu’il n’a pas de raison d’avoir peur et qu’en fait, tout va bien 🙂 .

La profondeur du traumatisme influencera le temps que vous aurez à prendre et l’énergie que vous devrez y mettre. Plus cela fait longtemps que votre chien est agressif, plus il aura du mal à changer son comportement. C’est comme chez l’homme, avez-vous déjà essayé de faire changer un comportement à une personne âgée ? Plus on s’habitue à faire quelque chose, plus il est difficile de le changer. Eh bien pour un chien, c’est pareil.

En gros, pour résumé…

Voilà, vous savez maintenant tout ce que nous savons sur l’agressivité chez le chien. En résumé, en éduquant votre chiot de manière positive et en le socialisant correctement, votre loulou ne montrera de l’agressivité que si :

1. Il ressent une douleur physique, dans quel cas vous aurez à l’emmener chez le vétérinaire. Ou

2. Il se retrouve malmené par un autre animal ou humain. Mais tant que vous faites en sorte de n’avoir que de bonnes fréquentations et ne le laissez pas s’approcher de n’importe qui, vous devriez être tranquille 😉 .


Connaissez-vous des chiens agressifs ? Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi ils l’étaient ? Et après avoir lu cet article, qu’en pensez-vous ? Vos expériences nous intéressent, sentez-vous libre de nous les partager dans les commentaires.

Photos Flickr par : smerikal, Dasha Gaian et Scott 97006.


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement notre livre "La propreté, mais comment lui apprendre ?!" :)