Mon chien n’aime pas les friandises… POURQUOI et COMMENT faire.

Les friandises ne fonctionnent pas avec mon chien
Partager l'article :
 
 
 

Votre chien n‘aime pas vos friandises ? Il n’en a rien à faire de ce bout de saucisse que vous avez en main ? Sauf que voilà, vous lisez partout que c’est indispensable pour pouvoir l’éduquer… Que c’est avec ça que vous pourrez le guider… Que c’est comme ça que vous pourrez le récompenser. Et donc que c’est grâce à ça que vous pourrez lui apprendre la vie. Mais du coup, est-ce que vous êtes foutu ? C’est quoi, la solution ? Dans cet article, je vous propose de voir ça en détails. On va chercher à comprendre POURQUOI votre chien n’aime pas vos friandises, et comment vous devez vous y prendre. Et on y va tout de suite en commençant par mettre au clair juste une chose…

Tout d’abord, c’est QUOI, une friandise ?

Parce que oui, pour bien comprendre de quoi on parle, il faut qu’on commence par définir ce que c’est, une friandise.

Est-ce que ça, c’est des friandises ? :

Mon chien n'aime pas les friandises : Les friandises dures

Pas vraiment.

C’est des friandises, oui… mais des friandises dures à RONGER.

C’est pas fait pour être utilisé comme récompense.

En gros, ça vous permet juste de donner à votre chien quelque chose à mâchouiller (ce qu’il a besoin de faire régulièrement).

Et du coup ça là, c’est une friandise ? :

Friandises molles à couper

Mmmhhh… Presque.

Mais il y a un piège.

Oui, c’est une friandise, mais vous ne devez PAS la donner tel quel à votre chien.

Ce que vous devez faire, c’est ça :

Mon chien n'aime pas les friandises : friandises molles et coupées

C’est-à-dire la couper en petits morceaux.

Parce que c’est quoi le but des friandises ?

C’est de les utiliser pour récompenser votre chien.

Donc le problème si vous ne les coupez pas, c’est que vous allez juste gaver votre chien. Et une fois repu, forcément qu’il ne vous donnera plus son attention.

Mais bon, c’est pas vraiment la question au final, vu que votre chien n’aime pas les friandises.

Enfin… Il faut quand même qu’on se pose juste une petite question :

Est-ce que votre chien n’AIME pas vos friandises, ou est-ce qu’il ne les VEUT pas ?

Parce qu’aimer et vouloir, c’est pas tout à fait pareil…

Je m’explique :

Un chiot peut avoir tout un tas de centres d’intérêt. Mais il y a généralement toujours une place au milieu pour la nourriture.

C’est pour ça qu’avant de déclarer officiellement que vous êtes foutu, on va juste réfléchir un peu à la chose.

Je vous propose de le faire en 5 questions. Ça vous va ?

Allez hop, c’est parti :

1.   Qu’est-ce qu’il mange, votre chien ?

Ça paraît bête, mais ça ne l’est pas tant que ça.

Réfléchissez un instant à TOUT ce que qui entre dans la bouche de votre chien au cours d’une journée.

  • Avec quoi est-ce qu’il est nourri ?
  • Quelle quantité de croquettes est-ce qu’il mange ?
  • Est-ce qu’il reçoit des friandises à manger dans son coin ?
  • S’il en reçoit : Combien ? Est-ce qu’il en a en permanence cachées dans tous les coins ?
  • Est-ce qu’il reçoit les restes de vos repas ?
  • Est-ce qu’il reçoit des biscuits, du fromage ou des knackis ?
  • etc…

Le but, c’est vraiment de faire « L’état des lieux » de ce que mange votre chien.

Parce qu’on ne s’en rend pas forcément compte, mais on peut vite se laisser un peu emporter.

(Je le sais, vu que c’est aussi mon cas.)

Et c’est vite vu :

Plus votre chien reçoit à manger, moins il sera intéressé quand vous débarquerez avec votre paquet de friandises.

Donc la première étape si votre chien n’aime pas vos friandises, ça va être d’arrêter tout ce qui peut être arrêté.

En gros, il ne doit plus qu’avoir :

  1. Ses croquettes à l’heure du repas (et en quantité adaptée).
  2. Des friandises dures à ronger de temps à autre (disons maximum 1x par jour), que vous enlevez s’il n’y touche pas.

Et si vous estimez déjà faire tout bien à ce niveau, la 2ème question :

2.   Ça donne quoi avec d’autres friandises ?

Votre chien est comme vous. Il a ses goûts et ses envies.

Des choses qu’il aime. D’autres qu’il n’aime pas.

Et donc ça va vraiment être important de faire plusieurs essais pour découvrir ses préférences.

Il en existe de toutes sortes, des friandises. Faites un tour en animalerie pour en acheter un lot.

(On va voir un peu plus loin comment trouver LA friandise qui va rendre votre chien complètement gaga.)

Et donc une fois que vous aurez fait comme on a vu au point 1 pendant plusieurs jours, commencez vos essais.

Et en fait, ça me fait penser à la question 3 :

3.   Est-ce que votre chien ne les a JAMAIS aimées, ces friandises ?

Parce que… pensez à votre plat préféré.

Vous êtes plutôt :

  • Moules-frites ?
  • Magret de canard ?
  • Blanquette de veau ?

Peu importe.

Quoi que ce soit, imaginez que vous mangiez ça à tous vos repas.

J’ai bien dit : à TOUS.

Lundi midi, lundi soir… Mardi midi, mardi soir… Mercredi midi, mercredi soir…

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Mon chien fugue du jardin : Comment le faire arrêter

Eh ben je vous assure que vous finirez par en avoir ras la casquette.

Au bout d’un moment, rien que d’entendre le nom vous donnera DES NAUSÉES.

Et encore une fois, pour votre chien, c’est tout pareil.

Donc quand vous aurez compris ses préférences, prenez plusieurs sortes de ces friandises, histoire de varier les plaisirs.

Parce qui si votre chien finit par ne plus prendre vos friandises, il se peut tout à fait que même si elles étaient extraordinaire à la base, il s’en soit simplement lassé.

Et donc ensuite la 4ème question…

4.   Est-ce qu’il n’en mange que 1 sur 3 ?

Parfois, on a l’IMPRESSION d’avoir un chien qui n’aime pas les friandises, alors que c’est pas exactement ça.

Il les mange, oui, mais pas tout le temps.

Genre 1 sur 3.

Ce qui fait que de notre côté, on est frustré d’avoir un chien qui crache sur nos friandises les deux tiers du temps.

Et on finit par se dire que ça ne l’intéresse pas…

Mais est-ce que ça signifie vraiment que votre chien N’AIME PAS les friandises ?

Pas forcément.

En fait, ça se produit parce que votre chien reçoit TROP de friandises.

Pas qu’il ne les mérite pas. Mais au final, il ne comprend pas ce qu’il fait pour en recevoir.

Prenons un exemple :

Vous voulez apprendre à votre chien à ne pas sauter sur les invités.

Parce qu’à chaque fois que quelqu’un débarque chez vous, votre chien se transforme en véritable TORNADE.

Et vas-y que je te fais la fête dans tous les sens, et que je bondis comme un petit lapin…

Du coup, la démarche pour que ça s’arrête, c’est quoi ?

Récompenser votre chien AVANT qu’il ne saute sur les invités.

Plutôt simple non ?

Sauf que :

  • S’il va et saute, mais revient dès que vous l’appelez… vous récompensez ?
  • S’il saute juste une fois, mais qu’ensuite il arrive à garder ses pattes au sol… vous récompensez ?
  • S’il décolle ses pattes, mais sans prendre appui sur les invités… vous récompensez ?

Et bien la réponse… c’est NON.

Ce que vous voulez, c’est qu’il ne saute pas.

Donc c’est soit « Il a sauté », soit « Il n’a pas sauté ».

Point final.

Tant qu’il n’a pas sauté : il est récompensé.

Et dès le moment où il saute : il n’est PAS récompensé.

Et c’est ça que ça signifiait quand vous avez lu qu’il fallait être « cohérent » dans l’éducation de votre chien.

Parce que si vous ne le faites pas, votre chien ne va rien comprendre.

– « D’accord Mathias… mais quel rapport avec nos friandises ? »

Simplement le fait que si votre chien ne comprend pas POURQUOI il reçoit des friandises, à force, il s’en désintéressera complètement.

Mettez-vous à sa place :

Vous êtes là à lui montrer de délicieuses friandises, mais il ne sait jamais trop s’il va en recevoir…

Il ne capte clairement pas que c’est PARCE QUE vous attendez quelque chose de lui que vous en avez en main.

Et au final : il est frustré.

Alors qu’aller tourner autour des invités, ça il SAIT que c’est trop génial.

Résultat il vous snobe, et : « Mon chien n’aime pas les friandises. »

(Si je vous parle de ça, c’est parce que c’est EXACTEMENT ce qui m’était arrivé à mes débuts… Et c’est qu’une fois qu’on s’en rend compte qu’on commence à voir une net amélioration !)

Et donc maintenant la 5ème et dernière question…

5.   Est-ce que votre chien aime vos friandises quand vous êtes CHEZ VOUS ?

Étrange question, non ?

Si je vous la pose, c’est parce qu’il y a une différence RADICALE quand vous êtes chez vous :

Chez vous, c’est l’endroit que votre chien connaît sur le bout des pattes.

Il connait tous les recoins.

Il connait toutes les odeurs.

Et donc il est vraiment zen et posé quand il est à la maison.

Sauf qu’une fois dehors, c’est pas du tout la même chose…

Vous avez sûrement remarqué que même si vous avez un vrai pot de colle à l’INTÉRIEUR, c’est pas pareil une fois à l’EXTÉRIEUR.

Et la cause, c’est : les distractions.

Les distractions, c’est toutes les choses qui attirent l’attention de votre chien.

Les gens que vous croisez, les autres chiens, et surtout les odeurs.

Et plus il y en a, de ces distractions, plus vous aurez du mal à avoir l’ATTENTION de votre poilu.

Si on se met 2 secondes à sa place, il y a d’un côté toutes ces choses ultra intéressantes.

Qu’il veut ABSOLUMENT aller découvrir.

Et de l’autre côté il y a vous… avec vos friandises.

Et donc à votre avis, vers qui il va aller ?

Il va aller du côté qui l’intéresse le plus. Celui qui lui rapportera le plus de « bénéfices ».

C’est pour cette raison que s’il ne CHOISIT pas de venir vers vous, c’est possiblement que le problème vient de vos friandises.

Si on revient à la question de base :

Si votre chien mange volontiers vos friandises quand vous êtes chez vous, mais que dehors il n’en a plus rien à faire, ça signifie simplement que vous n’avez pas les BONNES friandises.

Elles ne sont PAS ASSEZ délicieuses pour que votre chien soit prêt à tout pour en avoir.

Et donc il vous snobera complètement une fois à l’extérieur.

Mais du coup, c’est quoi une « bonne » friandise ?

Eh bien maintenant que vous savez comment faire en sort que votre chien aime vos friandises, voyons comment faire pour les choisir…

Le guide de la BONNE friandise

Différentes friandises pour chien

Ça va, vous arrivez à me suivre ?

Sentez-vous libre de me dire dans les commentaires en bas si cet article vous est utile.

Ça m’aide à savoir si vous trouvez les réponses à vos questions (ce qui est quand même un peu le but !).

Et donc maintenant, voyons comment vous y prendre pour choisir vos friandises. Et comment faire ensuite pour vous en servir aussi EFFICACEMENT que possible.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Chiot agressif ? Comprenez pourquoi et comment changer ça

Devant le rayon « friandises », quel sachet choisir ?

Des sachets dans tous les sens…

Pleins de différentes marques…

Des gros paquets, des petits.

Et du coup : lequel choisir ?

Encore une fois, il faut se mettre à la place de votre chien.

Lui, concrètement, il y a 2 critères qui l’intéressent :

  1. La texture,
  2. Et l’odeur.

Pour trouver la friandise de rêve pour votre chien, dites-vous que :

Plus elle est molle, plus elle pue, plus elle colle, plus votre chien va l’ADORER.

En gros, plus vous serez dégouté à l’idée de la prendre dans votre main, plus ça sera un régal pour votre poilu.

(La vie est quand même bien faite, non ?)

Donc oui, on veut souvent choisir la « facililté » de se tourner vers cette friandise dure et sans odeur…

Mais le problème, c’est que si votre chien n’en veut pas, autant ne rien acheter du tout.

Donc devant le rayon « friandises », essayez déjà de tâter un peu les paquets. Et comme première sélection, choisissez de préférence celles qui vous paraissent molles et faciles à couper.

Parce que oui, le 3ème critère pour une bonne friandise (après la texture et l’odeur), c’est :

Quelle est la taille idéale de votre friandise ?

Parce que ce qu’on cherche, c’est attirer l’attention de votre chien.

C’est attiser son envie de petit glouton.

Que vous ayez en main quelque chose dont il RAFFOLE, et qu’il soit prêt à TOUT pour l’obtenir.

Mais comme on veut aussi que ça dure dans le temps, on ne cherche pas à le gaver comme un petit cochon.

Et c’est pour ça que la taille est aussi importante.

Zak George nous dit dans son livre « Dog Training Revolution » que la taille idéale d’une friandise se situe entre « le grain de riz » et « le pois ».

Quelle taille de friandise

Donc vous voyez que c’est pas bien gros.

Et la vérité, c’est qu’il y a très peu de friandise que vous achèterez qui feront directement la bonne taille.

Généralement, elles seront bien plus grosses.

D’où l’intérêt aussi de choisir des molles, pour pouvoir les couper à la bonne taille avant de les donner à votre chien.

Et donc en alliant « Taille », « Texture » et « Odeur », vous devriez réussir à trouver de quoi rendre votre chien complètement gaga.

(Et donc faire en sorte d’avoir son attention, et qu’il mange enfin vos friandises.)

Mais à vrai dire, il n’y a pas QUE les friandises d’animalerie que vous pouvez utiliser.

Parlons rapidement des alternatives qui s’offrent à vous…

Et au bout, je vous dévoilerais une ULTIME astuce pour redonner envie à votre chien de manger vos friandises, s’il se met à ne PLUS en avoir envie.

Les alternatives aux friandises d’animalerie

Au final, c’est quoi le but de vos friandises ?

Ok… je l’ai déjà dit plusieurs fois : c’est avoir l’attention de votre chien.

Ça veut dire que vous avez besoin de quelque chose que votre chien adore…

Vous voyez ce que ça veut dire ?

Simplement qu’au final, tout ce dont votre chien raffole peut faire office de friandise.

Avec Günther, il adorait par exemple les bouts de pommes et de carottes quand il était petit. Donc on en a clairement profité !

Et les autres fruits aussi, d’ailleurs.

Juste une mise en garde si vous choisissez de faire pareil :

!!! Certains fruits et légumes sont toxiques pour les chiens. Renseignez-vous correctement avant de lui donner n’importe quoi !!!

(Par exemple : tous les pépins sont toxiques pour les chiens.)

Vous pouvez aussi essayer d’utiliser de temps en temps des petits cubes de fromage ou de saucisse.

Mais là aussi, juste une chose :

!!! La nourriture faite pour nous est souvent bourrée de sel, qui n’est pas très bon pour votre chien !!!

D’où l’importance de ne faire ça que « de temps en temps ».

Et enfin, ce qui est probablement LA MEILLEURE ALTERNATIVE aux friandises d’animalerie, c’est simplement d’utiliser des blancs de poulet cuits dans de l’eau (sans sel !).

Votre chien devrait adorer, et ça s’effiloche très bien pour pouvoir arracher de petits morceaux directement avec les doigts 😉 .

Et donc maintenant qu’on a parlé des alternatives, voyons ce fameux conseil pour REDONNER envie à votre chien de manger vos friandises, si vous avez l’impression qu’il n’en a plus rien à faire…

Dernière astuce : Faites un « reset »

Vous savez ce qu’on fait, concrètement, avec les friandises ?

– « On récompense son chien, pour lui donner envie de bien se comporter ! »

Oui, pas mal…

Mais pas exactement.

Ou du moins, si on regarde plus en profondeur, ça va plus loin que ça.

En fait, on joue avec ce qu’on appelle la dopamine.

(La dopamine, c’est une hormone libérée dans le cerveau de votre chien.)

Et cette hormone, on l’appelle aussi l’hormone du « plaisir ».

Ça veut dire que quand quelque chose de positif arrive à votre chien, un pic de dopamine est relâché dans son cerveau.

Et c’est ce pic qui fait que votre poilu ressent du plaisir…

Donc avec nos friandises, on provoque en fait nous-même cette libération de dopamine.

Pour que votre chien ressente un plaisir extrême quand il fait ce que vous attendez de lui.

Et au final, qu’il n’ait qu’une envie : le refaire.

Sauf qu’il y a un problème.

Le problème, c’est que plus votre chien ressent ces pics de dopamine, plus il va s’y habituer.

Ou du moins, si les pics sont trop rapprochés (ça veut dire si vous lui donnez trop de friandises).

Et donc si ces pics sont trop rapprochés, au bout d’un moment, même en lui secouant un steak de bœuf sous le nez pendant vos balades, lui préférera tout faire sauf de vous écouter.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Apprendre le Pas Bouger à son chiot n'aura plus aucuns secrets pour vous

Et c’est là que l’astuce du « Reset » entre en scène :

Si vous avez l’impression que votre chien ne vous écoute plus, alors qu’il fut un temps où il le faisait pourtant bien : faites justement ce « Reset ».

Stoppez COMPLÈTEMENT les friandises pendant 4-5 jours. Histoire de remettre les compteurs de dopamine à zéro.

Parce qu’en réalité, votre chien ne choisit pas d’être attiré par vos friandises…

Il ne choisit pas d’être attiré par tout ce qui l’entoure…

C’est physiologique, ça se passe directement dans son cerveau.

Et c’est avec ça que vous jouez au final, avec vos friandises.

Mais du coup ça pose une toute dernière question :

Au final, est-ce qu’il n’y a QUE les friandises pour récompenser votre chien?

Avec tout ce qu’on a dit jusqu’ici vous devez vous en douter… mais NON, il n’y a pas que les friandises.

Tout ce qu’aime votre chien peut faire office de récompense.

Et donc souvent par exemple, le jeu est très efficace pour récompenser votre chien.

Ça veut dire :

  1. Sortir un jouet,
  2. Faire en sorte que votre chien l’attrape,
  3. Jouez avec lui pendant 5 secondes,
  4. Puis lui demander de le lâcher.

Le jeu, c’est comme les friandises, ça fait souvent aussi partie des choses qu’un chien adore.

La différence, c’est qu’il vous faudra un peu plus de maîtrise pour le récompenser efficacement avec ça. Étant donné que vous devrez lui avoir appris à lâcher sur commande, et qu’il faudra réussir à ne pas non plus TROP l’exciter.

Et à vrai dire, ça dépend aussi des préférences de votre chien.

Certains ADORENT jouer… alors que d’autres non.

C’est à vous de faire vos tests et de voir ce qui vous convient à vous, et à votre loulou.

(Et si vous ne savez pas comment jouer avec votre chien, cliquez ici pour découvrir tout ce qu’il y à savoir là-dessus)

À côté de ça, vous avez peut-être aussi entendu qu’il est possible de récompenser son chien avec juste une caresse ou un « Bravo ! » gentil.

Moui….

Mais pour tout vous dire, ça ne va pas être suffisant comme récompense quand vous débutez.

Au début, vous avez réellement besoin d’une MOTIVATION pour votre chien. Et il n’y a que le jeu ou les friandises qui vous permettront d’avoir réellement l’attention de votre chien.

Et donc avec tout ça, vous savez maintenant tout ce qu’il y a à savoir sur les friandises.

Comme c’était intense, je vous propose de récapituler les points importants. Vous êtes partant ?

Alors on y va.

On récapitule les points importants si votre chien n’aime pas les friandises ?

Donc !

Déjà, bravo d’être resté avec moi jusqu’au bout.

C’est en cherchant comment vous y prendre avec votre poilu que vous serez réellement capable de lui permettre d’être bien dans ses pattes.

Alors bravo.

Et donc ce qu’on a vu dans cet article, c’est qu’il y a tout un tas de pistes que vous pouvez explorer pour chercher POURQUOI votre chien ne mange pas vos friandises.

Parce qu’en réalité, un chien a toujours un certain attrait pour les friandises. Mais c’est tout à fait possible que sans même vous en rendre compte, vous soyez en train de lui couper l’envie d’en recevoir.

Si vous avez l’impression que votre chien n’aime pas les friandises, il y a de grandes chances que ce soit parce que :

  1. Il n’a pas faim. Il reçoit trop de nourriture, et il n’a donc juste aucun intérêt à venir manger vos friandises.
  2. Il n’aime pas vos friandises. Rappelez vous que la meilleure friandise pour votre chien, c’est celle qui pue, qui colle, et qui vous dégoutte à l’idée de la prendre dans vos mains.
  3. Il s’est lassé de vos friandises. Il les a mangées un temps, mais il en a fait une overdose.
  4. Il ne comprend pas ce qu’il doit faire pour en recevoir. Et c’est votre manière de vous en servir qu’il va falloir revoir.
  5. Vos friandises ne sont pas assez délicieuses. Essayez avec une autre sorte, pour donner IRRÉSISTIBLEMENT envie à votre chien de vous écouter.

Et rappelez-vous de préférer les friandises molles, pour pouvoir les couper facilement en petits morceaux avant de les donner à votre chien.

Je vous remercie d’être resté jusqu’au bout du bout.

Vous êtes maintenant un expert sur le sujet « Mon chien n’aime pas les friandises ».

N’hésitez pas à me dire dans les commentaires si ça vous a été utile. Ça nous motive à continuer de vous préparer des articles pour vous aider avec votre chien.

Et sur ce, je vous dit à tout de suite dans un prochain article !

Photo Flickr par Michael

Note : Le lien Amazon de cet article est un lien « affilié ». Ça signifie qu’on touche un petit quelque chose si vous le suivez, SANS que cela n’augmente votre prix d’achat (sinon, je vous assure que je ne l’aurais pas intégré). Pour plus d’infos sur l’affiliation, cliquez ici.


Partager l'article :
 
 
 

6 thoughts on “Mon chien n’aime pas les friandises… POURQUOI et COMMENT faire.

  1. Mathias,
    Ton article provoque une déferlante de réflexions intérieures !
    Il y a mon côté naturopathe qui s’éveille et même si je n’y connais rien à la physiologie canine, est-ce naturel de cuire la viande qu’on donne à son chien ? Parce que je me dis que c’est un carnivore alors bêtement je pense viande crue… et aussi texture difficile à mâcher pour leur dentition. Qu’en penses-tu ?

    Et puis il y a le côté maman qui est révoltée par ses parents et éducateurs d’enfants qui utilisent les friandises pour récompenser nos petits. Je vois ensuite en cabinet des gens qui ne savent pas gérer leurs émotions sans passer par la nourriture et qui ont des problème soit de poids, d’addiction alimentaire ou encore de grignotage… Est-ce la même chose pour les chiens ?

    Désolée pour cette réaction à chaud, j’essaie de comprendre (et peut-être que ça peut être des sujets d’articles, notamment sur la nourriture adaptée aux chien ?)

    Bises
    Carole

    1. Salut Carole,

      Je me permet de répondre à la place de Mathias et je te remercie pour le commentaire qui est complétement justifié 😉

      Concernant le régime alimentaire du chien, tu frappes dans le mille, il est carnivore et la viande crue sera beaucoup mieux digérée que la viande cuite (qui en plus perd des nutriments importants pour le chien à la cuisson). Mais dans ce cas, il est important de la cuire, non pas pour le chien mais pour nous, les petits humains! 😆
      Comme tu le sais certainement, « tripoter » la viande crue à main nue n’est pas très hygiénique pour nous et dans le cas précis du poulet encore moins! 😳

      Cette viande cuite, est à alterner avec d’autres friandises et la quantité de poulet cuit doit être minime (pour Günther qui pèse 13kg, un quart d’un blanc de poulet sur toute une journée et pas tous les jours) .
      Le but est de donner une friandise d’un ordre de grandeur d’un grain de riz à un petit pois (en fonction de la taille du chien), et souvent le chien l’avalera tout rond. (Sauf si elle est dure, d’où l’importance de choisir quelque chose de plutôt mou). Ensuite, l’intérêt de la friandise est surtout olfactif: « en effet la partie du cerveau dédiée à l’odorat est quarante fois plus grande chez un chien que chez un humain. Le cerveau du chien est littéralement construit autour des informations qu’il obtient d’une odeur ».
      Et tu as raison, la dentition du chien n’est pas faite pour mâcher mais pour déchiqueter, donc dans l’alimentation de tous les jours, un morceau de bidoche crue c’est le top pour loulou! 😉

      Pour ce qui est de tes interrogations sur la dépendance à la nourriture et la gestion des émotions, je peux te diriger sur un article vraiment, vraiment très complet, mais en anglais. (dont je tire la citation sur l’odorat, ci-dessus):
      Positively – Canine Emotions

      En voici un extrait traduit:
      « les émotions humaines envahissent un cortex qui est cinq fois plus grand que celui d’un chien (le cortex cérébral est la zone du cerveau responsable de l’inhibition sociale, du contrôle des impulsions, de la résolution de problèmes, de la réflexion et de l’apprentissage), […] En termes simples, lorsqu’un chien ressent une émotion, le sentiment est très pur et n’est pas compliqué par une pensée humaine complexe. »

      D’autre part, certains chiens ont un réponse émotionnelle très forte liée à la nourriture. J’ai lu un témoignage d’une maîtresse qui racontait qu’un jour elle avait retrouvé sa chienne en train de se gaver dans le bac de croquettes. Elle s’en est rendue malade au point de vomir, de continuer à manger, de vomir, et ainsi de suite jusqu’à ce que sa maîtresse la trouve couchée dans son vomi à continuer de manger les croquettes… Cette chienne n’avait pourtant pas été éduquée avec des friandises, mais l’émotion immédiate du plaisir procurée par la nourriture était plus forte que le fait même d’être malade… C’est fou, non?

      Je ne sais pas si un être humain adulte serait capable de reproduire un tel comportement (mais on ne sait jamais…), ce qui me permet de croire que nos réactions et émotions sont gérées complètement différemment entre les deux espèces. Et je penses même que les chiens sont comme des enfants toute leur vie: et oui, manger 3 glaces avant le diner, ça rend malade et sa coupe l’appétit mais si aucun adulte ne nous arrête autant choisir le plaisir immédiat et… les manger!

      Pour le chien, nous sommes en charge de la nourriture et tant que nous savons la distribuer correctement et raisonnablement, le chien ne devrait pas devenir émotionnellement dépendant. S’il est frustré, il aura alors plutôt tendance à détruire. S’il se sent seul, à aboyer. S’il a peur, il va devenir agressif, etc. Et la nourriture sera alors employée (mais toujours de manière raisonnable et contrôlée) pour détourner l’attention du chien et transformer les mauvais comportements (découlant des émotions négatives) en quelque chose de socialement acceptable, comme lécher du beurre de cacahouète dans un jouet plutôt que de détruire la maison… 😆

      Ma réponse est très longue, mais ce sujet est tellement passionnant…! Peut être qu’il mériterait un article d’ailleurs 💡 et comme tu le dis, l’alimentation aussi (on doit encore creuser le sujet, mais ça viendra, sur! Et si ça t’intéresse on à déjà une ébauche dans l’article au debut avec un chiot 3 autres choses a savoir)

      J’espère t’avoir apporté des réponses (au moins ça, après tout ce blabla! 😆 ) et je te remercie encore pour les pistes de réflexions, c’est précieux et ça nous fait énormément avancer!

      A bientôt!

      1. Un énorme merci pour ta réponse Tiphanie. Comme tu le dis c’est passionnant et je pourrai facilement me plonger dans le sujet au point de me faire vomir et de continuer !
        En tout cas c’est super enrichissant et je vois qu’il y a beaucoup de ressources pour comprendre le chien. Comme c’est votre domaine, je m’en remets à vous et à votre expertise pour en apprendre davantage.
        Bon je n’ai pas prévu d’adopter un chien mais je revisite tout ce qu’on a loupé avec mes parents et les chiens de mon enfance 😉
        Continuez vous êtes vraiment au top !
        Merci

  2. Ah cet article tombe à pic. Avec ma fille, nous parlions justement d’éducation canine aujourd’hui avec la question de savoir si le chien doit toujours être récompensé et s’il est un jour possible de s’en passer.
    Même si je ne suis pas sûr d’avoir une réponse complète à ma dernière question, je suis beaucoup plus au clair. Merci pour ces informations très intéressantes.

    1. Bonjour Nicolas et merci pour ton commentaire.

      Alors comme tu l’auras certainement compris, lorsque tu introduis une nouvelle commande tu récompenses systématiquement (et aléatoirement, pour ne pas te transformer en distributeur 😉 ) avec une friandise. Cela pendant les 6 mois suivant l’introduction de la commande.

      Ce qui me permet de te donner la réponse complète à ta deuxième question: Est-il possible de s’en passer? Alors oui et non, car il y a une nuance entre la friandise et la récompense 💡 .
      Le chien peut être récompensé par:
      – la friandise
      – le jeu
      – la caresse
      – les encouragement de son maître
      L’ordre de préférence est toujours à définir en fonction du chien mais est relativement souvent celui-ci. Tu peux lire notre article sur les récompenses pour y trouver encore plus d’infos!

      Donc on peut se passer de friandises à la longue (même si toutou sera toujours content d’avoir un petit quelque chose de temps en temps), mais pas de récompenses. La friandise sera juste le plus grand « motivateur » d’apprentissage au départ mais il ne faut jamais aller trop vite dans le processus de réduction car c’est de la que viennent la plupart des échecs en éducation positive 🙂

      Merci encore de nous lire et à bientôt! 🙂

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Téléchargez gratuitement notre check-list. Pour vous guider de A à Z dans l'apprentissage de commandes à votre chien.