Les secrets pour apprendre le rappel à son chien

Les secrets pour apprendre le rappel à son chien
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Savez-vous qu’apprendre le rappel à son chien est probablement la chose la plus difficile à lui enseigner ? En parallèle, c’est aussi la commande la plus importante à lui apprendre pour faire de lui un chien bien dans ses pattes. Il s’agit de lui faire comprendre qu’il doit revenir vers vous quand vous le lui demandez, en toutes circonstances et malgré toutes les distractions possibles. Dans cet article, nous vous donnons les secrets pour maîtriser cette commande à la perfection.

La patience, indispensable pour apprendre le rappel à son chien

Vous êtes encore là ? La peur de la difficulté ne vous a pas fait cliquer sur la petite croix rouge en haut à droite ? Parfait, alors voyons plutôt ça d’un autre angle (promis, nous ne nous voulions pas vous faire peur 😉 ). En réalité, ce n’est pas difficile d’apprendre le rappel à son chien, c’est juste long.

Comme pour chaque commande que vous voulez lui apprendre, vous devrez :

  • Lui expliquer en faisant un maximum d’étapes. Mais attention, on ne parle pas de rajouter des étapes inutiles, mais bien de découper l’apprentissage en un grand nombre de mini-étapes. Ça signifie récompenser chaque petit progrès comme si c’était un exploit, et augmenter progressivement la difficulté.
  • Être attentif aux distractions. Un chiot peut vite être perturbé (par exemple par un bruit, une odeur ou un objet en mouvement), il faut donc commencer par lui apprendre dans un endroit où il n’y en a pas, puis augmenter petit à petit les distractions au fil du temps.
  • Vous adapter à son rythme. Votre chiot comprend ce que vous lui expliquez plus ou moins vite selon sa nature. Si vous voulez qu’il apprenne vite, vous n’aurez pas le choix d’aller à son rythme, et non au vôtre !

Pas le choix, il faut donc être patient. Comme le dit Zak George dans son livre “Dog Training Revolution“, plus vous allez lentement, plus l’apprentissage sera rapide. Le problème si vous cherchez à vouloir aller trop vite, c’est que votre chiot n’arrivera pas à suivre, que vous tenterez de le rappeler dans des environnements avec trop de distractions, et que vous finirez frustré et énervé car il ne reviendra tout simplement pas.

Si terrible que ça d’apprendre le rappel à son chien ?

LA grande différence avec les autres commandes, c’est que le rappel a pour but final de n’être utilisé que lorsque votre chiot sera détaché. Pour les autres, en général, vous procédez de la sorte :

  1. Vous lui expliquez ce que vous attendez de lui, en vous aidant de délicieuses friandises.
  2. Vous lui apprenez le mot associé.
  3. Quand il a compris le principe, vous augmentez progressivement les distractions, la durée et/ou la distance à laquelle vous vous trouvez de lui.

Voyez-vous où nous voulons en venir ? C’est en fait le 3ème point qui sera le plus délicat, notamment en termes de distance et de distractions. Une fois les bases expliquées et le mot-clé intégré, vous allez détacher votre loulou, et la distance ne dépendra plus que de son envie de vagabonder. Quant aux distractions, cela dépendra des odeurs, des insectes ou de tout ce qui pourra se trouver entre lui et vous. Quand vous aurez votre chiot en liberté, vous n’aurez plus aucun contrôle sur lui. S’il a décidé de ne pas revenir, vous ne pourrez malheureusement pas y faire grand-chose.

Bon… fini le blabla, place à la pratique !

Apprendre le rappel à son chien : la pratique

Commencer dans son salon

Pour apprendre le rappel à votre chiot, munissez-vous de délicieuses friandises (Eh bien oui, cela vous surprend ? C’est que vous n’avez pas lu Comment bien débuter l’éducation) et choisissez une pièce calme de votre maison, sans distraction. Éloignez-vous de votre loulou de 2 ou 3 pas, accroupissez-vous et appelez-le de votre voix la plus aiguë et enjouée : “Yip yip ! Allez allez ! Pitshi pitshi ! Allez viens !…”. Dès qu’il fait mine de venir vers vous, félicitez-le et récompensez-le avec des friandises.

S’il a de la peine à venir vers vous, c’est peut-être que vous n’êtes pas assez intriguant. N’ayez pas peur du ridicule (Vous êtes seul dans votre salon pour le moment, il n’y a aucune raison 😉 ), plus vous serez exubérant et euphorique, plus votre chiot aura envie de venir vers vous. Bougez les bras dans tous les sens ou tapotez le sol. Il faut que vous deveniez la chose la plus intéressante de la pièce.

L’idéal serait d’être 2 personnes pour cette étape, pour une petite partie de “ping-pong” 😀 . Vous vous placez face à face, à quelques mètres l’un de l’autre, avec le chiot au milieu. Le premier l’appel et l’incite à venir, puis le récompense dès qu’il arrive. C’est ensuite au tour du 2ème de faire la même chose, et ainsi de suite. Quand il commence à comprendre, vous pouvez petit à petit augmenter la distance qui vous sépare.

Lui apprendre le mot-clé associé

Quand il se met à revenir facilement jusqu’à vous quand vous faites le guignol, vous pouvez vous mettre à lui apprendre le mot-clé que vous aurez choisi pour cette commande. Par exemple, au moment où il arrive vers vous, juste avant de lui donner la savoureuse friandise, dites-lui simplement un “Retour” (ou le mot que vous aurez choisi). A force de le répéter à chaque fois qu’il arrive, il saura que la commande et l’action sont étroitement liés.

Poursuivre dehors de la maison

Maintenant que votre chiot commence à comprendre le principe, il est l’heure de changer d’environnement et de tenter l’expérience dehors. On restera toutefois toujours dans un endroit clos, par exemple votre jardin si vous avez la chance d’en avoir, ou on laissera le chiot attaché à une longe (une longue laisse d’environ 10-15 mètres) pour éviter tout risque. Une fois dehors, on va tout simplement recommencer comme dans le salon.

Dans le salon, l’idée était de faire découvrir la chose à votre loulou, qu’il ait en tête que c’est super lorsqu’il revient vers vous. Maintenant, le but est qu’il intègre que ce n’est pas uniquement dans le salon qu’il doit garder cette habitude, mais également à l’extérieur ! Entraînez jusqu’à ce que même dehors, il fasse mine d’avoir compris l’exercice.

Attention, on vous présente ici toutes les étapes à suivre pour apprendre le rappel à son chien, mais ça ne signifie pas que vous les traverserez toute en une séance. Au contraire, ce n’est pas une course ! Prenez le temps qu’il faut pour chacune d’entre-elles et faites plusieurs séances avant de passer à la suite si besoin. Le mieux est de faire de courtes sessions d’apprentissage, mais régulières. C’est de cette manière que votre loulou comprendra le mieux 😉 .

Entraîner le rappel à l'extérieur

Apprendre le rappel à son chien en balade

C’est parti pour la petite balade de l’après-midi en forêt. Et pourquoi ne pas en profiter pour continuer l’apprentissage ?

En longe, le temps qu’il apprenne

Comme il ne connait pas encore la commande magique, mais qu’il a besoin de pouvoir se déplacer plus librement, accrochez-lui votre longe. Laissez-le faire sa vie et de temps en temps, profitez de refaire comme dans le salon et le jardin. Rappelez-le, faites de grands gestes dans tous les sens pour être intriguant et faites tout votre possible pour qu’il revienne. Récompensez le abondamment quand il arrive pour qu’il comprenne que c’est génial ce qu’il vient de faire (pourquoi ne pas lui donner un “Jackpot de friandises” ?).

Petit à petit, détachez-le

Quand vous le sentirez prêt (et que vous vous sentirez également prêt, bien entendu 😉 ), vous pourrez essayer de le détacher. Les premières fois, veillez à ne pas être proche d’une route, à avoir de la visibilité sur ce qui pourrait venir vers vous, et que personne ne se trouve dans les alentours. Laissez-le vagabonder un peu avant de tenter à nouveau l’expérience de le rappeler (la manière de faire ne change pas des étapes précédentes).

Si vous voyez des gens ou des animaux au loin, rappelez votre loulou avant qu’il n’ait eu le temps de les voir. Comme il ne connait pas encore bien les “règles” de la balade, il y a un risque qu’il décide d’aller dire bonjour sans votre accord, et il ne faudrait pas risquer un accident. Nous, une de nos premières tentatives de balade détaché, nous n’avons pas été suffisamment vigilent et lorsque Günther (notre chien) a aperçu des promeneurs au loin, à plus de 500 mètres, il a jugé bon de partir à fond la caisse pour terminer sa course en leur sautant dessus !

12 secrets pour apprendre le rappel à son chien

Lorsqu’on apprend le rappel à son chien, il y a différentes techniques pour aider dans l’apprentissage. Voici donc 12 secrets bien gardés pour vous simplifier la tâche 😉 :

1. Le rappel doit toujours être positif !

Faites-en votre règle numéro 1. Pensez-vous que votre chiot reviendra s’il pense que de revenir est quelque chose de négatif ? Quoi qu’il arrive, même s’il prend 30 minutes pour revenir, qu’il court après un autre chien ou va sauter sur des coureurs, ne punissez jamais votre chien lorsqu’il revient. Au contraire, il a fini par revenir. Il a donc fini par faire ce que vous lui aviez demandé, alors récompensez-le 😉 !

2. Capter l’attention avec un jouet qui couine

Pour l’inciter à revenir, vous pouvez vous aider d’un jouet qui couine. Gardez-le rangé et ne le sortez qu’à des moments précis. Si vous l’avez constamment dans la main, à portée de vue, il va s’habituer à sa présence et n’y prêtera plus attention. Au contraire, dégainez-le, jouez durant 1 ou 2 minutes et cachez-le à nouveau.

3. Courir en sens inverse, génial pour apprendre le rappel à son chien

Le réflexe humain face à un chien qui décide de ne pas revenir est de vouloir aller vers lui pour l’attraper. Grosse erreur ! Si vous allez vers lui, il prendra surement ça comme un jeu et vous évitera constamment. Au contraire, si vous courrez dans la direction opposée, son instinct le poussera cette fois à lui vous courir après. Si vous rappelez votre chiot et qu’il ne revient pas, prenez donc le réflexe de courir en sens inverse jusqu’à ce qu’il vous suive. Vous verrez, c’est magique 😉 .

4. S’accroupir et se mettre de côté

Si vous avez un chiot peureux, il peut être intimidé par cette grande personne qui lui demande de venir vers elle. Pour l’aider, accroupissez-vous et mettez-vous sur le côté plutôt que de face. Ça l’aidera à être plus en confiance et être à l’aise pour revenir vers vous.

5. Minimum 2 friandises par “retour”

Après quelque temps à pratiquer le rappel, le chiot peut finir par bien comprendre le principe. “Un peu facile de m’amadouer avec ces friandises, mais moi je veux juste les manger et m’en aller !”. Il arrive parfois qu’un chien se mette à revenir, puis, dès sa récompense attrapée, s’enfuit pour ne pas être rattaché. Pour éviter ça, prenez l’habitude de toujours lui donner 2 friandises quand vous le rappelez. Avec Günther, nous procédons de la sorte :

  • “Günther… retour !”
  • Il revient jusqu’à nous (souvent nous avons besoin de courir quelque pas en arrière pour l’inciter à venir ^^).
  • Il reçoit une première friandise lorsqu’il s’assied près de nous.
  • On attrape l’anneau de son harnais pour faire mine de le rattacher.
  • Puis on lui donne une 2ème friandise.

Maintenant, nous avons même pris l’habitude de lui demander de rester et d’attendre que nous l’autorisions à repartir, pour qu’il prenne le réflexe de ne pas s’enfuir à la seconde où l’exercice est terminé. Si vous ne savez pas comment lui apprendre à rester, sentez-vous libre de lire : Apprendre le “Pas bouger” à son chiot.

6. Faire des rappels “à blanc”

On l’a dit, le rappel doit toujours être positif. Il ne faut donc pas que pour votre poilu, “Retour” soit synonyme de “Fin de la balade”. Si ça ne dépendait que de lui, il resterait très certainement bien plus longtemps à gambader dans les champs 😛 . Pour éviter ça, ne vous contentez pas de rappeler votre chiot uniquement pour le rattacher. Rappelez-le plusieurs fois durant la balade (2 ou 3 fois), faites comme si vous alliez le remettre en laisse sauf qu’une fois accrochée, enlevez immédiatement la laisse.

7. Ne jamais faire un rappel à moitié !

Que signifie “un rappel à moitié” ? Simplement ne pas aller au bout de l’exercice. Quand vous rappelez votre loulou, il ne faut par exemple pas vous dire : “Boh, il s’est arrêté 2 mètres plus loin pour renifler une odeur, on va dire que c’est suffisant.”. Au contraire, s’il le fait, continuez le rappel jusqu’à ce qu’il soit vraiment revenu jusqu’à vous. Sinon, avec le temps, il s’arrêtera 3 mètres plus loin, puis 4, et ainsi de suite jusqu’à ne plus revenir du tout.

8. Les friandises spéciales rappel

Une idée peut être d’avoir des friandises vraiment incroyables, que vous n’utilisez que pour le rappel. Nous, c’était des petits bouts de fromage dont il raffolait (attention car le fromage est très gras, il faut donc limiter son utilisation et ne pas en prendre du salé.). Quand il entendait le mot “Retour”, sachant ce qui l’attendait, il n’y avait pas besoin de beaucoup insister pour le voir revenir en courant 😀 .

9. Jouer à “cache-cache”

Se cacher est un moyen très efficace pour faire revenir son chiot. Vous passez à côté d’un arbre, et vous vous placez derrière en laissant votre chiot continuer. Les premières fois, faites-le quand votre chiot est juste à côté, et tant pis s’il vous voit. Le but est de rendre ça amusant, pour qu’il prenne l’habitude de vous voir disparaître et de devoir vous chercher. Si besoin, vous pouvez également l’appeler et quand il vous trouve, faites-lui la fête et récompensez-le abondamment. Il fera ensuite bien plus attention à vous, sachant que vous pouvez disparaître à tout moment.

10. Apprendre le “Regarde-moi”

Apprendre à son chiot à nous regarder sur commande est un bon moyen de l’habituer à le faire. Si votre loulou ne connait pas encore cette commande, lisez Le “Regarde-moi”, la meilleure commande à apprendre à son chiot. En entraînant régulièrement, il y a plus de chance qu’il vous regarde ensuite par lui-même. Vous pourrez également le lui demander si besoin, par exemple lorsque vous apercevrez une distraction que vous préféreriez qu’il ne voie pas.

11. Eviter de le laisser partir trop loin

Lorsque votre loulou sera détaché, évitez de le laisser partir trop loin. Quand vous estimerez que la distance est suffisante, rappelez-le. Vous l’habituerez ainsi à ne pas franchir une certaine distance, et il sera ensuite plus enclin à rester non loin de vous par lui-même.

12. Anticiper les distractions

Tant que vous n’aurez pas un rappel parfait, essayez d’anticiper les distractions et rappelez votre chiot avant qu’il ne soit trop obnubilé pour vous écouter. Si vous lui demandez de revenir avant qu’il ne voie le copain au loin, vous aurez bien plus de chance qu’il vous obéisse. À savoir qu’un rappel parfait ne s’obtient pas du jour au lendemain. Avec notre chien, même après une année d’entrainement, nous devons encore nous méfier selon les situations, car l’idée d’aller jouer est souvent plus tentante que de revenir sagement vers nous.

Au final, les fondamentaux à retenir pour apprendre le rappel à son chien

Apprendre le rappel à son chien est un processus qui prend du temps. Il est donc préférable de commencer le plus vite possible, pour qu’il puisse bien intégrer le principe. Cela demandera de l’entrainement avant que votre loulou soit capable de revenir en toute circonstance. Au début, vous aurez à entraîner dans votre salon, puis en extérieur dans un endroit clos avant d’espérer pouvoir le faire revenir lors d’une balade détachée.

Plus votre chiot sera éloigné de vous, plus il y a de risques que des distractions se trouvent sur son chemin et qu’il ne finisse pas son rappel. En plus, comme il sera détaché, vous n’aurez aucun contrôle sur lui. La réussite du rappel ne dépendra donc que de sa propre volonté, et des efforts que vous ferez pour attirer son attention. Malgré tout, à l’aide des conseils divulgués ci-dessus, vous devriez avoir toutes les cartes en main pour faire de cette apprentissage une réussite 😉 . À vous de jouer !

En complément, voici une vidéo de Zak George, dans laquelle il montre comment s’y prendre. Vous y retrouverez les conseils de cet article :

  • 1:40 – 4:00 | Apprentissage dans l’appartement
  • 4:10 – 5:40 | Apprentissage dans le hall d’entrée
  • 5:55 – 7:00 | Apprentissage à l’extérieur, en longe

Avez-vous des difficultés pour apprendre le rappel à votre chien ? Cet article a-t-il pu vous apporter de l’aide ? Faites-nous part des difficultés que vous rencontrez dans les commentaires, pour que nous puissions vous aider au mieux dans cette épreuve 🙂 .


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement notre livre "La propreté, mais comment lui apprendre ?!" :)