Apprendre le couché à son chiot

Apprendre le couché à son chiot
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Maintenant que votre chiot maîtrise la position assise, la suite logique est de lui apprendre le couché. Les deux sont en effet liées et ont quelques ressemblances. Chacune demande au chiot de se mettre dans une position dans laquelle il se met déjà sans qu’on ne lui demande rien. Elles sont aussi toutes deux des positions d’attente. Voyons donc comment procéder pour lui apprendre la seconde 🙂 .

Pourquoi lui apprendre

Il y a plusieurs raisons qui peuvent pousser à apprendre le couché à son chiot :

1.  Pour qu’il attende. La différence avec la position assise est que le chiot est plus décontracté lorsqu’il est couché. Il sera moins réactif si un événement se passe (par exemple, s’il aperçoit un chat), ce qui vous laissera plus de temps pour réagir. C’est d’ailleurs peut-être pour ça qu’un chiot reste moins facilement en position couchée. Il a la bougeotte et est intrigué par la moindre distraction ! En tout cas pour nous, Günther connait bien cette commande, mais a tendance à se relever aussitôt qu’il a reçu sa friandise…

2. Pour qu’il reste tranquille pendant qu’on l’ausculte. Par exemple en rentrant de balade, pour voir s’il n’a pas attrapé de tiques lors des beaux jours.

3. Pour le sécher après une balade sous la pluie.

Apprendre le couché pour le sécher

4. Pour lui enfiler quelque chose, comme par exemple un harnais.

5. Pour lui apprendre d’autres commandes qui nécessitent qu’il commence par se coucher (ramper, rouler, etc…). Rappelez-vous que l’éducation est un besoin du chien qu’il faut satisfaire tout au long de sa vie. Il est donc judicieux de préparer le terrain à plus de commandes !

Avant de lui apprendre le couché

Avant de commencer à lui apprendre le couché, si ce n’est pas déjà fait, il faut commencer par lui apprendre le assis. N’hésitez pas à regarder notre article ou notre vidéo qui explique comment s’y prendre. En plus, c’est probablement la chose la plus facile à apprendre à un chiot. Commencez donc par vous faire la main avec celle-ci.

En fait, ce n’est pas parce que votre chiot n’a pas appris à s’asseoir qu’il ne pourra pas apprendre à se coucher. La raison pour laquelle nous vous recommandons de le faire est la suivante :

Un chiot est un animal intelligent qui a une grande envie d’apprendre. Pour faciliter son apprentissage, il faut rendre les choses aussi simples que possible. Par exemple, pour lui, il y a une différence à se coucher depuis une position assise, ou depuis une position debout. Il pourrait en fait considérer ça comme deux commandes distinctes.

C’est pour ça que nous vous conseillons de lui apprendre en premier à s’asseoir. Comme ça, vous pourrez à chaque fois commencer par le lui demander, et donc l’aider à apprendre ça les doigts dans les naseaux 😉 .

Les 3 secrets pour apprendre n’importe quelle commande

Si vous avez déjà regardé notre article qui explique les bases de l’éducation canine (aussi disponible en format vidéo), vous aurez sûrement compris que lorsqu’on apprend quelque chose à son chiot, le secret est d’y aller le plus lentement possible. Plus vous faites de mini-étapes dans vos explications, plus il aura de facilité à comprendre.

Le deuxième secret est de trouver de délicieuses friandises dont il raffole. Il faut que sa seule envie soit d’en obtenir. Vous trouverez de quoi faire en magasin spécialisé, mais d’autres aliments peuvent également faire l’affaire. Nous, nous utilisons parfois juste des blancs de poulet cuit dans de l’eau (sans sel !), avec lequel nous faisons ensuite de tout petit morceau.

Enfin, rappelez-vous que la truffe du chiot et la friandise sont comme deux aimants. Votre but est d’attirer le premier à l’aide du deuxième. Il faut donc les rapprocher très près, puis bouger délicatement celui que vous avez en main pour que l’autre suive.

La truffe et la friandise sont des aimants !

Comment lui apprendre le couché

La marche à suivre pour qu’il fasse le mouvement

Allez, on passe à la pratique. Tout d’abord, il faut lui faire faire le mouvement :

1. Comme on le disait plus haut, commencez par mettre votre chiot en position assise. Si vous commencez par lui apprendre la commande toujours depuis la même position, ça sera plus facile pour lui de comprendre.

2. Prenez une friandise et montrez-là-lui. Approchez-là de son museau pour que “l’aimantation” se fasse 😉 . S’il essaye de l’attraper, fermez votre main ou coincez la friandise entre vos doigts pour qu’il ne puisse pas la manger (s’il arrive quand même à la lécher, ce n’est pas grave).

3. Baissez délicatement votre main jusqu’au sol. Votre chiot devrait suivre la friandise avec sa truffe ce qui lui demandera, à un moment donné, de se coucher. S’il ne suit pas la friandise avec sa truffe, c’est que vous êtes allez trop vite ! Refaites le même mouvement, mais cette fois au ralenti.

4. Au moment même où son ventre touche le sol, récompensez-le. Le timing est très important à ce moment. Il faut que vous lui donniez la friandise au moment exact où il effectue l’action, pour bien comprendre ce qu’il a fait pour être récompensé. Pour avoir un timing au top, pensez à utiliser le clicker, un accessoire super pour l’éducation !

Rajouter le mot “couché”

Au début, comme expliqué ci-dessus, l’idée est juste de lui faire comprendre le mouvement. Quand il donnera l’impression d’avoir compris ce que vous essayez de lui faire faire (c’est-à-dire quand il se couchera presque immédiatement), vous pourrez lui apprendre le mot “couché”. Refaites la même procédure, mais au moment où son ventre touche le sol, dites-lui “couché !” avant de le récompenser.

Quand vous penserez qu’il a compris la commande, vous pourrez essayer de lui demander de se coucher et voir s’il s’exécute. Demander le lui une seule fois, surtout ne répétez pas couché-couché-couché… S’il ne le fait pas dans la seconde, attendez un instant pour lui laisser le temps de comprendre ce que vous attendez (on veut souvent que le chiot réagisse dans la seconde, mais il faut lui laisser le temps. D’abord d’entendre la commande, puis de traiter l’information, et enfin de l’exécuter. Un peu de patience voyons !). Si même après ça, rien ne se passe, c’est qu’il était trop tôt et qu’il n’avait pas encore compris la signification du mot “couché”. Reprenez donc l’étape d’avant quelques temps avant de réessayer.

Si au contraire il se couche, récompensez-le généreusement, au moment précis où il touche le sol. Bravo ! Votre chiot a compris la commande 😀 . Entraînez maintenant un maximum, en augmentant progressivement les distractions environnantes pour qu’il le fasse en toutes circonstances !

Le problème des petits chiens

Si vous avez un chien de petite taille, il se peut qu’il ne se couche pas lorsque vous descendrez la friandise depuis sa truffe. Comme il est déjà près du sol, il n’aura qu’à pencher la tête pour continuer d’essayer de l’attraper. C’est ce qui nous est arrivé avec Günther, qui n’est pourtant pas le plus petit des chiens !

Si ça vous arrive, vous pouvez essayer d’éloigner la friandise loin de lui, en douceur, tout en gardant votre main au sol. Soit il se couchera, soit il se mettra debout pour venir la chercher (s’il se lève, vous ne récompensez pas, bien évidemment 😉 ). Si ça ne marche pas, au contraire, essayez de déplacer gentiment la friandise entre ses pattes, voire même sous son ventre. La première fois est la plus difficile à comprendre. Une fois qu’il l’aura fait au moins une fois, il devrait savoir plus facilement ce que vous attendez de lui.

Une astuce pour lui apprendre le couché

L'astuce du petit pont

Si rien ne marche, une astuce est de s’asseoir par terre, jambes tendues, et de lever légèrement les genoux pour former un petit “pont”. Votre chiot placé d’un côté, vous l’attirez sous vos jambes avec la friandise. Pour pouvoir la suivre, il sera obligé de se coucher pour passer sous vos jambes, et le tour est joué 😀 . Encore une fois, pensez à bien le récompenser dès qu’il touche le sol.

La différence entre “couché” et “terre”

Vous avez peut-être déjà entendu des gens utiliser soit “couché”, soit “terre” lorsqu’ils veulent que leur chien effectue cette commande. En fait, il y a une légère différence entre ces deux termes. Comme pour le “assis”, l’un est un couché stricte (demandé lors de concours d’obédience), alors que l’autre est plus au bon vouloir du chien.

Lorsque nous demandons cela à Günther, il a de plus en plus tendance à se coucher “en vache” (c’est-à-dire sur le côté). Nous lui apprenons donc le “terre”, qui lui demande de se mettre en “sphinx”, avec une patte de chaque côté.

Vache VS sphinx

Si votre loulou se couche sur le côté et que vous voulez lui apprendre le “terre”, une idée est de lui présenter la friandise lorsqu’il est “en vache”, la main posée au sol, et de l’avancer légèrement. Pour l’attraper, votre loulou devra ramper sur quelques centimètres, le faisant se coucher bien droit (c’est d’ailleurs la technique pour lui apprendre à ramper 😉 ). Au moment où il se met dans la bonne position, pensez à récompenser et féliciter.


Si vous souhaitez une vidéo pour mieux comprendre les principes de cet article, voici justement celle de la chaîne Youtube “Peps et Scot Passion Chiens” qui nous a plu et qui est assez parlante :

Apprendre le “Couché” à son chien

Et le vôtre, est-il plutôt “vache” ou “sphinx” ? Écrivez-le en commentaire et voyons quelle équipe remporte le plus de votes 😀 !


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

2 thoughts on “Apprendre le couché à son chiot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *