Mon chien ne m’écoute pas : Changez ça maintenant

Rien ne marche avec mon chien
Partager l'article :
 
 
 

« Mon chien ne m’écoute pas »… Est-ce qu’il y a quelque chose de plus frustrant que ça ? Tenter désespérément de capter son attention, de vouloir lui apprendre la vie, mais comment réussir à faire quoi que ce soit s’il ne vous écoute tout simplement pas ? Dans cet article, on va voir comment vous y prendre pour changer ça. Vous allez apprendre tout ce qu’il y a à savoir pour enfin réussir à l’avoir, son attention. On va voir pourquoi votre chien ne vous écoute pas… On va parler dépense du chien… On va parler friandises… En bref, 4 étapes à connaître si mon chien ne m’écoute pas, c’est ce qu’on va voir : maintenant.

Si vous préférez la vidéo, voici celle dans laquelle je vous explique ce qu’on va voir dans cet article :

Mon chien ne m’écoute pas : Développez votre relation

Si vous le voulez bien, on va commencer par faire une chose : on va oublier tout ce qui s’est passé jusqu’à maintenant.

Ça a été dur, votre chien vous a peut-être exaspéré, mais maintenant il faut repartir sur de nouvelles bases.

On chiffonne le papier, on le jette à la poubelle et on repart d’une feuille vierge. Ça joue pour vous ?

Mon chien ne m'écoute pas : Repartir d'une feuille vierge

Ok.

Maintenant, la première chose à faire ça va être de développer votre relation avec lui. Et pour ça, pas de secret, il faut simplement que vous passiez un maximum de temps avec votre loulou.

Ne soyez pas juste la personne au bout de la laisse quand il va aux toilettes. Prenez par exemple des moments dans votre journée pour jouer avec lui. Accordez-lui un moment, le soir, et posez-vous près de lui pour le caresser. Occupez-vous de lui, par exemple, en prenant des moments pour le brosser…

Plus vous vivrez d’expérience ensemble, plus vous développerez votre relation.

Donc allez y réellement. Là, maintenant.

Stoppez votre lecture un instant, attrapez un jouet, et prenez 5 minutes pour jouer avec lui. Ça sera déjà un premier pas.

Et si vous ne savez pas trop comment jouer avec votre chien, je vous mets un article juste ici, pour comprendre comment lui donner un jouet (ou une vidéo juste ici)

Pourquoi c’est important que vous fassiez ça ?

Simplement parce que votre chien prendra l’habitude de passer du temps avec vous. Des moments chouettes en votre compagnie. Ici, on est pas encore en train de travailler quoi que ce soit…

Imaginez que vous ayez un boss qui vous refourgue du sale boulot à chaque fois que vous le croisez. Qu’est-ce qui va finir pas se passer ?

Vous allez prendre le réflexe de l’éviter.

Et même si un jour, par miracle, il vous cherche pour vous remettre une prime en main propre pour bons et loyaux services, il aura très certainement du mal à vous trouver.

Votre chien c’est pareil. Vous devez d’abord commencer par mettre la casquette du « bon copain » avec qui il passe des super moments avant de pouvoir vous mettre à « travailler » avec lui.

Ensuite, quand vous serez devenu son meilleur ami, là seulement vous pourrez songer à passer à la suite.

Et donc maintenant qu’on a vu la première étape, passons à la seconde. On va voir comment procéder avant votre séance d’éducation…

2. Avant toute chose, videz ses batteries.

Maintenant que votre relation s’est améliorée, vous allez pouvoir envisager d’apprendre des choses à votre chien.

Mais avant de vous jeter sur lui et de lui demander de faire le poirier, on va commencer par faire une chose : on va juste lui permettre de se dépenser un peu.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Apprendre à son chien à rester seul (15/30)

Parce si j’ai mon chien qui ne m’écoute pas, c’est peut-être simplement qu’il n’arrive pas à le faire. C’est vite vu, si votre poilu bouillonne d’énergie au début de votre séance d’éducation, ça va être vraiment compliqué pour lui de se concentrer et de vous écouter.

Sortez donc faire un tour…

Laissez le se dépenser…

Jouez avec lui…

Faites en sorte qu’il réussisse à être calme quand vous débuterez la séance d’éducation. Il n’y a que comme ça que vous pourrez espérer avoir son attention.

Donc ça, c’était la deuxième étape si votre chien ne vous écoute pas. Maintenant, on va pouvoir passer au concret et apprendre des tours à votre chien…

Et je vous suggère de rester jusqu’au bout, parce que la dernière étape vous permettra de comprendre pourquoi si j’ai mon chien qui ne m’écoute pas, c’est peur-être uniquement lié à l’endroit dans lequel je me trouve.

3. Une récompense : La friandise

Maintenant, votre chien est prédisposé à vous écouter. Donc c’est déjà un bon début.

Et pour pouvoir lui apprendre des tours, qu’est-ce qu’il vous faut ?

Des friandises, ok. Mais qu’est-ce qu’on veut avec ces friandises ?

Ce qu’on veut, c’est avoir son attention.

Parce que c’est simple, sans l’attention de votre chien, vous ne pourrez tout bonnement rien lui apprendre.

Et ce qu’on cherche à faire, avec les friandises, c’est avoir une récompense suffisamment motivante pour que votre chien soit prêt à tout pour en recevoir.

Je le redis, la friandise, c’est une motivation pour votre chien. Donc elle doit être tellement délicieuse que votre chien doit être prêt à tout pour l’obtenir.

Gravir le Mont-Everest… Sauver un bébé d’un immeuble en flamme… Vraiment prêt à tout.

Prenez une sorte de friandise, et voyez si vous avez l’attention de votre chien en la lui mettant sous le nez. Si vous ne l’avez pas, c’est que ce n’est pas la bonne friandise…

Mais attendez !

Avant de vous arrêtez là, essayez avec une sorte de friandise.

Je vous donne un exemple :

Est-ce que vous aimez les pâtes au sucre ?…

Ou les cornichons au sucre ?…

Ou encore les crêpes lard-Nutella ? Je parle bien d’une crêpe avec du lard ET du Nutella…(!)

Crêpes au lard et au Nutella

Moi non plus, et pourtant, j’en connais à qui c’est leurs repas préférés. Donc chacun ses goûts, et votre chien a aussi les siens.

Si vous voulez une petite astuce, en générale, plus la friandise sens fort, plus vous êtes dégoutté à l’idée de la prendre dans vos doigts tellement elle est gluante, plus votre chien va l’adorer.

Et si vous n’êtes pas au clair sur les friandises, je vous invite à lire l’article que j’ai fait sur le sujet en cliquant directement ici (ou à regarder la vidéo en cliquant ici).

Maintenant, si vous rencontrez des difficultés, il y a 3 choses à savoir :

a) Friandise = Bon comportement

Tout d’abord, la friandise, c’est une récompense pour un bon comportement.

Il la reçoit après avoir fait quelque chose de bien. C’est en quelque sorte son salaire…

Ce que je veux dire, c’est qu’il ne doit pas par exemple avoir des friandises qui traînent un peu partout dans votre appartement et qu’il mange quand bon lui semble.

Il ne doit pas non plus en recevoir juste parce qu’il vient près de vous avec ses grands yeux tristes, l’air de dire « S’il te plaît !… ».

Pour faire simple, votre chien a ses croquettes à l’heure du repas, et à côté il reçoit des friandises lorsqu’il a un bon comportement.

Et c’est tout.

b) Variez les plaisirs

La deuxième chose, une fois que vous aurez trouvé les friandises que votre chien aime, ça va être de les varier régulièrement.

Imaginons que votre plat préféré soit par exemple un délicieux magret de canard, avec une légère touche de miel et accompagné de petits navets glacés. Ça met l’eau à la bouche, non ?

Maintenant, imaginez que vous mangiez ça à TOUS vos repas.

Lundi midi, lundi soir… Mardi midi, mardi soir… Mercredi midi, mercredi soir… Et ainsi de suite.

Eh ben vous verrez que l’eau à la bouche va vite se transformer en sécheresse du Sahara.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Des solutions à VOS problèmes ? Voilà comment faire...

Pour votre chien, c’est pareil. Il va finir par se lasser si vous ne variez pas les friandises, et vous allez petit à petit perdre son attention.

c) Récompense = Tous ce que votre chien ADORE

La troisième et dernière chose à savoir, c’est que la friandise, c’est une récompense pour un bon comportem…

Oh, ça va là ! On a compris à force ! « La friandise c’est une motivation »… « La friandise c’est une récompense »… Tu vas le répéter encore combien de fois ?!

Bon d’accord, j’exagère peut-être un peu. Mais c’est parce que c’est réellement indispensable de bien comprendre ce principe.

Donc ce que je voulais dire, c’est qu’on parle de récompenser le chien en lui donnant quelque chose qu’il adore.

Et donc en soit, vous pouvez le récompenser avec n’importe quoi. Il faut juste que ce soit quelque chose qu’il adore réellement, pour qu’il soit aux anges quand il le recevra.

En général, les friandises c’est ce qui marche le mieux.

C’est surtout ce qui est idéal au début, pour guider son chien et lui faire faire les mouvements.

Mais si vous avez remarqué que votre chien adore d’autre chose, vous pouvez très bien également les utiliser comme récompenses.

Par exemple, s’il adore jouer, utilisez un jouet. Lorsque votre chien agit comme il faut vous le récompensez en jouant 5 secondes avec lui. Après, vous aurez aussi besoin de lui avoir appris à lâcher, si vous voulez pouvoir poursuivre la séance d’éducation plus que quelques secondes 😉 .

Voilà. Si on récapitule, on a vu qu’il vous faut d’abord développer votre relation avec votre chien. Ensuite, que vous lui permettiez de se dépenser avant la séance d’éducation. Et que vous trouviez une récompense (de préférence, des friandises) suffisamment incroyables pour avoir l’attention de votre chien.

Maintenant, passons à la 4ème et dernière étape, qui est celle qui est trop souvent ignorée alors que c’est probablement celle qui vous mettra le plus de bâtons dans les roues…

4. Mon chien ne m’écoute pas : Les distractions

Les distractions, c’est LA notion la plus importante à connaître quand on veut apprendre des choses à son chien.

Une distraction, c’est quoi ?…

Une distraction, c’est tout.

Tout ce qu’il y a dans l’environnement de votre chien susceptible d’attirer son attention.

Eh oui, encore une fois, c’est une question d’attention. Et c’est d’ailleurs là que j’introduis ce que j’appelle :

« Le pouvoir de distraction ».

En gros, vous avez un pouvoir de distraction.

Une mouche qui vole, elle a aussi son pouvoir de distraction. Ça veut dire qu’elle est susceptible d’attirer l’attention de votre chien.

Les enfants des voisins que vous entendez crier à travers le mur, ça a un pouvoir de distraction.

Un chien qui aboie dehors, ça a un pouvoir de distractions.

Et ainsi de suite…

En fait, il y a trois sources de distractions pour votre chien :

  1. Il y a ce qu’il voit.
  2. Il y a ce qu’il entend.
  3. Et il y a ce qu’il sent.

Et le dernier, c’est probablement le plus important à connaître, parce que c’est quelque chose que nous, on ne va pas percevoir. Donc on va pas comprendre ce qui l’attire comme ça alors que nous, on est devant lui à faire le guignol avec nos friandises.

Du coup, si j’ai mon chien qui ne m’écoute pas, c’est parce que je dois lutter contre tout ça pour que ce soit sur moi que mon chien ait ENVIE de porter son attention.

Et c’est d’ailleurs justement ça qu’on fait avec les friandises…

Si vous êtes là, sans bouger, sans rien dire, vous avez un pouvoir de distraction proche de zéro.

Mon chien ne m'écoute pas : Pouvoir de distraction minimum

Si vous vous mettez à parler à votre chien, votre niveau de distraction augmente légèrement.

Mon chien ne m'écoute pas : Pouvoir de distraction niveau moyen

Si vous vous mettez à faire des grands gestes, à sauter dans tous les sens et à crier, votre niveau de distraction augmente encore.

Mon chien ne m'écoute pas : Pouvoir de distraction maximum

Et l’intérêt des friandises, c’est que ça a un pouvoir de distraction extrêmement élevé. Si vous en avez dans la main et que vous les mettez sous le nez de votre chien, c’est comme si vous veniez d’enfiler une armure d’Iron Man, votre pouvoir de distraction explose tous les scores…

Ok, maintenant vous, vous êtes là dans votre salon. Votre salon, c’est un endroit que votre chien connait sur le bout des pattes.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Quelle race de chien choisir : Comment vous décider

Il connait tout ce qu’il voit… Il connait tout ce qu’il entend… Il connait tout ce qu’il sent… Donc il est habitué à tout ça, ce qui fait qu’il n’y a pour ainsi dire aucune distraction.

Dans cette environnement sans distraction, vous allez lui apprendre quelque chose. Par exemple, le « Assis ».

Vous allez entraîner régulièrement, et petit à petit, il va maîtriser ça quasi à la perfection.

Mais maintenant, si vous changez d’endroit. Que vous changez de pièce. Que vous sortez de chez vous. Les distractions ne seront pas les mêmes… Et c’est certain, ça sera des endroits avec plus de distractions que dans votre salon.

Vous allez lui demander de s’asseoir.

Il ne va pas le faire.

Pourtant, il le faisait sur commande dans votre salon !

Et c’est justement ça le « problème » des distractions. Pour que votre chien maîtrise réellement le « Assis », lui apprendre à le faire dans votre salon, c’est en fait seulement la première étape.

Maintenant, ce que vous allez devoir faire, c’est recommencer à zéro, mais en augmentant petit à petit les distractions.

D’abord dans une autre pièce de la maison. Puis dehors, devant chez vous, quand il n’y a personne aux alentours. Puis avec des gens au loin. Puis avec un chien au loin. Puis avec des gens qui passent à quelques mètres de vous. Et ainsi de suite, jusqu’à ce qu’il s’asseye partout, à chaque fois que vous le lui demandez.

Donc si vous avez une bonne relation avec votre chien, que vous l’avez fatigué, que vous avez des friandises qu’il adore mais qu’il n’écoute rien de ce que vous lui racontez, c’est que les distractions sont beaucoup trop importantes et qu’il n’arrive pas à gérer.

Donc vous allez devoir revenir dans un endroit plus calme, avec moins de distractions, pour pouvoir recapter son attention et réentrainer.

Plus vous entraînerez les choses, plus votre chien sera capable de vous donner son attention malgré tout ce qui l’entoure.

« Mon chien ne m’écoute pas » ? On récapitule…

Voilà, vous savez maintenant tout ce qu’il faut savoir pour enfin réussir à apprendre des choses à votre chien.

« Mon chien ne m’écoute pas » ? Donc dans l’ordre :

  1. Vous devez développer votre relation avec votre chien.
  2. Ensuite vous devez faire en sorte qu’il se dépense suffisamment. Surtout avant vos séances d’éducation.
  3. Après il faut que vous trouviez des récompenses qui motivent réellement votre chien à porter son attention sur vous.
  4. Et enfin, faites attention aux distractions. Car on se fait vite avoir à vouloir se faire obéir dans des environnements beaucoup trop distrayants, alors que le chien n’est juste pas capable de se concentrer dans ce genre d’endroits.

Pour aller plus loin, je vous invite à lire l’article que j’ai fait sur la commande « Regarde-moi » (comme toujours, pour la vidéo, cliquez simplement ici). Avec le « Assis », c’est probablement la plus importante car justement, vous apprenez à votre chien à vous regarder, et donc à porter son attention sur vous.

Je vous remercie d’avoir lu cet article jusqu’au bout. Pensez à le partager à quelqu’un que vous imagineriez parfaitement dire que « Mon chien ne m’écoute pas » 😉 .

Photos Unsplash par Johnny Bhalla, Casey Deviese et Luke Jernejcic.


Partager l'article :
 
 
 

2 thoughts on “Mon chien ne m’écoute pas : Changez ça maintenant

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Téléchargez gratuitement notre check-list. Pour vous guider de A à Z dans l'apprentissage de commandes à votre chien.