Apprendre des tours à son chien (La démarche réplicable à l’infini)

Apprendre des tours à son chien
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Vous avez réalisé un rêve que vous aviez depuis longtemps, celui d’adopter un chien. Ça y est, cette fois, vous avez votre propre petit poilu à vos côtés. Mais maintenant, vous ne voulez pas vous arrêter là. Vous voulez aller plus loin. Vous voulez partager des choses avec votre chien, et vous avez décidé de lui apprendre des tours, lui apprendre des commandes, ou plus vulgairement, lui apprendre des ordres. En soit, c’est une excellente idée, parce que ça va vous permettre de développer votre relation avec lui. Vous allez nouer un lien fort entre vous, une complicité hors du commun. Mais maintenant, le problème, c’est de savoir COMMENT lui apprendre ces tours. Parce que oui, un chien est capable d’apprendre des choses, mais faut-il encore connaître la démarche pour les lui apprendre. À la base, il ne connait rien. D’ailleurs, essayer de vous placer face à lui, yeux dans les yeux, et de prononcer un « Assis » sans pour autant le lui avoir appris, et vous verrez qu’à part vous fixer avec un regard de merlan frit, il ne va pas se passer grand-chose… Et en fait, ce qui est bien, c’est que quel que soit le tour que vous voulez lui apprendre, la structure sera toujours la même. Il y a une démarche pour apprendre des tours à son chien, qui est la même pour lui enseigner N’IMPORTE QUOI. C’est ce que nous allons voir au travers de cet article.

Si vous voulez apprendre des tours à votre chien, suivez cette méthode, et vous n’aurez plus de question à vous poser. Votre chien s’exécutera avec plaisir quand vous le lui demanderez, et le comble, c’est que c’est avec plaisir qu’il le fera.

Et restez bien jusqu’au bout, parce qu’à la fin, je vous partagerais les commandes idéales par lesquels commencer avec votre chien. Vous verrez qu’il y en a qui sont plus importantes, et je vous les raisons qui font que vous devriez fortement commencer par celles-ci.

Pas d’humeur à lire un article complet ? Voici le même contenu, mais en format vidéo :

1 – Ne choisissez pas le brocoli

À la base, votre chien ne connait rien. On part d’une feuille blanche. Il est là, insouciant et fébrile. Il ne sait pas ce qui l’attend, et il n’a aucune idée de ce qui va se passer. Lui, ce qu’il veut, c’est jouer, dormir, manger et découvrir le monde.

La première étape, avant même de songer à lui apprendre quelque chose, C’est de trouver une récompense qui le motivera à faire ce que vous lui demandez.

C’est comme avec un enfant. Quel est le meilleur moyen pour faire en sorte qu’un enfant range sa chambre ? Le gronder et le forcer à le faire ? Non non… ça, ça ne fonctionne pas vraiment. Le meilleur moyen, c’est de lui promettre une récompense à la clé. Ça va le motiver et il sera content de faire ce que vous lui demandez. À force, il aura même du plaisir à le faire et, au bout d’un moment, il le fera parfois aussi quand vous ne le lui demandez pas.

Mais encore faut-il choisir une récompense adaptée. Si vous lui cuisinez du brocoli en guise de récompense, je ne suis pas sûr qu’il rangera à nouveau sa chambre la prochaine fois. Par contre, si vous choisissez de lui offrir son gâteau préféré, une délicieuse tourte aux fraises de printemps, fraîche, avec son biscuit moelleux et ses petites montagnes de crème brillantes et onctueuses… Là, ce n’est pas juste ça chambre qu’il rangera, mais tout l’appartement, et il ira ensuite sonner chez les voisins pour pouvoir ranger le leur également.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Apprendre à son chien ASSIS - Sans effort supplémentaire

Avec votre chien, c’est pareil. Donc première étape, ne choisissez pas le brocoli, mais trouver plutôt LA récompense qui lui donnera envie de tout faire pour l’obtenir.

Étape 1 : Trouver des friandises


Ok, jusque-là, je pense qu’on est bon. Mais maintenant c’est bien joli, mais que faire avec ces friandises ? Voyons ça tout de suite…

2 – Friandise = aimant

Si je vous équipais du nec plus ultra des fusils de chasse, le sniper byphasique K313 avec canon chromatique, muni de sa lunette à verrou monocentrée et de sa poignée rétrocouplée (Oui… je vous confirme, ce charabia sort tout droit de mon imagination), et que je vous envoyais faire la guerre, pas sûr que vous soyez en mesure de faire du mal à une mouche. Eh ben avec les friandises, c’est pareil. Avoir les meilleures friandises au monde ne vous sera pas d’une grande utilité si vous ne savez pas vous en servir correctement…

Tout d’abord, prenez une friandise dans votre main. Souvent, ça sera déjà suffisant pour que votre chien la détecte. Si ce n’est pas le cas, faites-en sorte qu’il l’aperçoive, ou mieux, qu’il puisse humer son doux parfum. À ce moment, vous aurez son attention.

Ensuite, pour bien comprendre comment ça se passe, dites-vous que vous avez dans la main un aimant, et que la truffe de votre chien en est également un. Qu’est-ce qu’il se passe quand on approche deux aimants ? Ils vont finir par s’attirer. Si vous bougez délicatement un des aimants, le second suivra. Si vous bougez trop vite, les aimants vont “décrocher” et vous allez perdre le contact.

Grâce à ça, vous allez pouvoir expliquer à votre chien les tours, en commençant par lui faire faire les mouvements. Alors bien sûr, il faudra l’empêcher de gober la friandise, sinon ça ne marchera pas. Vous pouvez par exemple la garder dans votre main fermée, ou la coincer entre vos doigts si dans la main ce n’est pas assez attirant (s’il la lèche, ce n’est pas très grave, mais il faut surtout que vous arriviez à la gardez dans vos mains pour pouvoir continuer à le guider).

Ce qu’il faut absolument éviter, c’est de toucher votre chien. Par exemple quand on veut qu’un chien s’asseye, on a vite tendance à vouloir lui appuyer sur les fesses. Mais pour qu’il comprenne les choses les doigts dans le nez, il faut vraiment éviter ça, et faire en sorte qu’il fasse par lui-même les mouvements. Au contraire, pour le “Assis” ce qu’on va faire, c’est lui faire basculer la tête en arrière pour qu’il s’asseye “naturellement”.

Étape 2 : Lui faire faire le mouvement

C’est bien joli tout ça, mais la récompense, on la lui donne quand ?

3 – Le secret, c’est le timing

Voilà, jusque-là, on a vu comment guider votre chien pour lui faire faire des mouvements. Mais maintenant, on veut qu’il soit plus qu’une simple marionnette. Qu’il passe du stade de simple pantin de bois à un véritable petit Pinocchio, capable d’agir seul, de prendre les bonnes décisions par lui-même, et qu’on puisse sentir une réellement fierté à le voir se comporter correctement. Et pour ça, il faut que vous lui donniez sa récompense à un moment bien précis.

Le timing, c’est la chose cruciale pour apprendre des tours à un chien.

Pour bien comprendre, grossièrement, dites-vous que votre chien à la mémoire d’un poisson rouge. Donc le temps de faire le tour du bocal, il a déjà oublié ce qui vient de se passer. Quand vous apprenez quelque chose à votre chien c’est pareil, dans le sens où vous devez le récompenser au moment où il fait ce que vous attendiez de lui.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Tout savoir pour apprendre à votre chien à se coucher (et quoi faire si rien ne marche)

Si vous lui demandez de s’asseoir, que vous regardez les mouches voler, que vous allez faire un petit tour, que vous revenez et seulement là, vous le récompensez, il ne va pas comprendre que c’est parce qu’il s’est assis qu’il a reçu une récompense. Il faut vraiment que ça soit au moment même où ses fesses touchent le sol que la friandise rentre dans sa bouche. Il n’y a que comme ça qu’il pourra comprendre ce que vous attendez de lui.

On va aussi lui dire le mot qui va avec la commande au moment où on lui donnera la friandise. Ce qui signifie qu’il :

  • fera le mouvement,
  • recevra une friandise,
  • entendra le mot en question,

et tout ça au même moment. À force, il sera conditionné, et aura pris le réflexe d’agir comme souhaité en entendant la commande en question. Au lieu d’entendre “Assis” à chaque fois qu’il s’assiéra, il s’assiéra à chaque fois qu’il entendra “Assis”.

Étape 3 : Récompenser (au bon moment)

Voilà, à présent, vous connaissez la base pour apprendre des tours à son chien. Mais là, c’est la base pour lui expliquer quand vous lui apprenez quelque chose de tout nouveau. Maintenant, on va voir les points clés pour la suite, pour faire en sorte qu’il maîtrise réellement l’ordre que vous voulez lui apprendre.

Et rappelez-vous de bien rester jusqu’au bout, car à la fin on verra les meilleurs tours par lesquels commencer quand on débute avec son chien. Pour pouvoir ensuite enchaîner sans difficulté avec les suivants.

4 – Le langage des signes

Ok, jusqu’ici, on a guidé le chien pour qu’il apprenne le mouvement, on l’a récompensé au bon moment pour qu’il comprenne bien ce mouvement, et on a entraîné plusieurs jours pour qu’il ait bien compris le principe. Maintenant, on va pouvoir passer à l’étape d’après et lui demander directement de faire le tour. Et pour ça, on va également ajouter un geste à l’ordre.

C’est simple. Quand il naît, un chien ne parle pas français. Non, lui, il parle chien. Et qu’est-ce qu’on fait quand on communique avec quelqu’un qui ne parle pas la même langue que nous, pour tenter de mieux se faire comprendre ? On utilise des gestes pour illustrer nos propos.

Et bien avec votre chien, c’est pareil. En fait, il comprend bien plus facilement les gestes que les mots. Donc ne vous en privez pas, et vous verrez qu’il apprendra plus vite les tours que vous lui expliquez.

Le geste que vous allez utiliser n’a pas vraiment d’importance. Il faut juste choisir un geste, et utiliser toujours le même quand vous voudrez qu’il s’exécute. Après, pour garder une certaine cohérence, vous pouvez garder un geste similaire à celui que vous faisiez avec la friandise quand vous le guidiez (durant l’étape 2 ci-dessus).

Si cette notion de “cohérence” est un peu floue pour vous, regardez la vidéo en début d’article à 12:29 pour un exemple concret, avec le geste idéal pour la commande “Assis”.

Étape 4 : Donner l’ordre (en ajoutant un geste)

Maintenant, quand vous lui demanderez de faire le tour, vous lui direz le mot, et vous ferez le geste en même temps. Il ne vous reste plus qu’à entraîner encore et encore, en prenant garde à augmenter progressivement les distractions…

5 – Place aux distractions

Donc on récapitule, pour apprendre des tours à son chien, il vous faut :

  1. Trouver des friandises
  2. Lui faire faire le mouvement
  3. Récompenser (au bon moment)
  4. Donner l’ordre (en ajoutant un geste)
  5. Entraîner sans relâche, en augmentant les distractions
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Mon chien aboie quand ça sonne à la porte (24/30)

Parce que jusque-là, vous avez entraîné dans votre salon. Donc en gros, il n’y avait pour ainsi dire aucune distraction. Et en fait, ce que vous devez savoir, c’est que plus il y aura de distractions dans son environnement, plus votre chien aura de peine à vous obéir. C’est pour ça que pour qu’il maîtrise complètement une commande, il vous faudra entraîner dans différents endroits, en augmentant petit à petit les distractions.

Si la notion de distractions vous est inconnue, je vous invite à regarder la vidéo dans laquelle je vous en parle en cliquant ici, ou la version podcast, un peu plus complète, en cliquant ici.

Étape 5 : Entraîner sans relâche, en augmentant les distractions

Maintenant, il ne vous reste plus qu’à entraîner ça au maximum avec votre chien, et à force, il maîtrisera tout ce que vous lui demanderez.

Apprendre des tours à son chien : par quoi commencer ?

Ça y est, parlons à présent des meilleures commandes par lesquels commencer quand on débute avec son chien.

Le 1er tour, il s’agit simplement de la commande “Assis”. En fait, c’est l’ordre le plus simple à apprendre à un chien, et c’est donc parfait pour débuter. C’est top pour vous, parce que vous ne savez pas encore trop comment vous y prendre, donc ça vous permettra de vous faire la main. C’est top pour votre chien, parce que s’asseoir, c’est quelque chose qu’il fait déjà sans que vous lui demandiez. Il commencera donc juste par s’habituer à vous donner son attention, et à le faire quand vous le lui demandez.

Retrouver la démarche pour apprendre “Assis” à son chien dans cet article.

Ou en vidéo, en cliquant juste ici.

Le 2ème tour par lequel commencer, c’est d’apprendre à votre chien à vous regarder. Pour lui faire faire ça, c’est simple, vous lui montrez la friandise, et vous la placez sur votre nez, entre vos deux yeux. C’est bien de lui apprendre cette commande assez vite, parce que ce que vous lui apprenez, en fait, c’est à porter son attention sur vous. Parce que la dure réalité, c’est que par la suite, sans son attention, vous ne pourrez malheureusement rien lui apprendre du tout.

Pour apprendre à votre chien le “Regarde-moi”, cliquez ici pour notre article qui en parle.

Ces deux commandes vont vraiment vous permettre de tester l’attention de votre chien dans toutes les situations. Grâce à elles, vous pourrez jauger du niveau de distraction de chaque environnement, et savoir si votre loulou est prêt à travailler à cet endroit. Si ce n’est pas le cas, c’est qu’il vous faudra entraîner davantage dans un environnement plus calme avant de pouvoir retenter d’augmenter les distractions.

Avez-vous déjà commencé à entraîner des tours avec votre compagnon ? Par quoi avez-vous commencé ? Sentez-vous libre de partager vos résultats dans les commentaires. C’est avec plaisir qu’on vous lira et qu’on discutera avec vous de tout ça 😉


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Téléchargez gratuitement la Check-list. Pour vous guider de A à Z dans l'apprentissage de commandes (d'ordres) à votre chien.