Coronavirus : 5 idées pour tuer l’ennui avec son chiot

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Coronavirus par-ci, coronavirus par-là, les temps sont rudes pour tout le monde. Heureusement qu’il est encore autorisé de sortir son loulou pour qu’il fasse ses besoins, sinon l’apprentissage de la propreté serait vraiment compliqué… Avec un chiot, l’avantage est que les sorties ne sont jamais très longues, alors tant mieux !  Mais que faire entre 2 sorties pipi pour ne pas tomber dans l’ennui ? Et bien si vous venez d’adopter un chien, super nouvelle, vous pouvez profiter pour faire tout un tas de choses avec lui 😀 . Voici 5 idées de choses à faire en ces temps de confinement.

Note : Les liens Amazon ci-dessous sont des liens affiliés. Nous touchons une petite rémunération si vous passez par l’un d’eux, SANS pour autant que cela n’influence le prix final. Si vous choisissez de le faire, merci ! Pour plus d’infos sur l’affiliation, cliquez ici.

1. La socialisation, encore et toujours !

La socialisation est quelque chose de très important pour un chiot. Comme dit dans notre article sur le sujet (qui vous donnera plus d’informations sur comment procéder), il faut lui présenter dès son plus jeune âge un maximum de choses pour qu’il soit à l’aise avec une fois adulte. Mais pas obligé de sortir de chez soi. Même chez vous, il y a tout un tas de choses à lui faire découvrir.

Les objets ménagers

Pour que votre chiot soit serein chez vous en toutes circonstances, vous devez le socialiser à tout ce qu’il ne connaît pas dans la maison. Les appareils ménagers sont souvent effrayants pour ces petites bêtes. Aspirateur, robot de cuisine, lave-vaisselle ou encore lave-linge, ce sont tous des appareils que vous pouvez lui montrer. La règle d’or ; toujours y aller le plus délicatement possible et récompenser un maximum !

Les accessoires pour la toilette

Accessoires pour la toilette du chien

Faire la toilette à un chiot demande de le toucher avec des objets qu’il ne connaît pas. Ça nécessite donc aussi de la socialisation. « Une brosse à dents ? Jamais entendu parler… Un coupe-griffes ? Connais pas… Une brosse ? Non vraiment, je ne vois pas… ». Alors c’est parti pour la découverte 😉 .

Comme toujours, on y va une étape à la fois. Posez l’objet par terre et laissez-le le découvrir, le renifler et s’y habituer. Puis, prenez la dans la main. Rapprochez-le du chiot et toucher le brièvement une fois avec. Continuez en le touchant de plus en plus longtemps. D’abord une seconde, puis deux, trois et ainsi de suite… Bien sûr, récompenser un maximum à chaque étape et prenez le temps qu’il faut avant de passer à la suivante. L’idée est d’y aller progressivement et de toujours lui laisser le temps d’être à l’aise dans chaque situation.

Socialisez à être manipulé

Socialiser son chiot à être manipulé est indispensable pour être tranquille une fois adulte. Quand vous rentrez de balade durant les périodes estivales, vous devez par exemple pouvoir l’ausculter pour contrôler qu’il n’a pas de tique. C’est aussi important pour pouvoir contrôler la longueur de ses griffes et les couper si besoin, ou encore pour lui brosser les dents. Votre vétérinaire sera également content si votre loulou garde son calme les jours où vous irez le voir, et votre chiot sera aussi plus serein.

Bref, vous avez tout à y gagner. Vous pouvez par exemple instaurer un petit rituel avant d’aller se coucher. Prenez le près de vous et passez gentiment vos mains sur son corps ; entre les orteils, sur la truffe, dans les oreilles, vous pouvez aussi l’habituer à mettre vos doigts dans sa bouche ou encore à lever sa queue. Plus vous le manipulez régulièrement, plus il sera à l’aise avec ça. On fait souvent l’erreur de commencer à le faire durant les premiers mois, puis de moins en moins jusqu’à complètement arrêter. Alors n’oubliez pas de continuer à le faire tout au long de sa vie 😉 .

Les bruits effrayants

Prendre le temps de le socialiser à certains bruits qu’il pourrait rencontrer et aussi une idée intéressante. C’est d’ailleurs le genre de chose qu’il est important d’anticiper, car s’ils se produisent sans avoir eu le temps de socialiser, vous aurez du mal à gérer la situation et votre loulou pourrait en être traumatisé… Il y a par exemple l’orage, les feux d’artifice, les bruits de chantier, les cris d’enfants ou encore les bruits d’animaux. Vous pouvez trouver des enregistrements sur YouTube ou d’autres plateformes qui feront parfaitement l’affaire.

Commencez avec le volume très bas et augmentez progressivement. Ici, non seulement vous pouvez utiliser des friandises, mais vous pouvez surtout jouer avec votre chiot. S’il s’amuse pendant qu’il entend le tonnerre, il intégrera que ce bruit signifie un moment amusant et non pas effrayant, et il sera donc beaucoup plus à l’aise avec 🙂 .

2. Jouer avec son loulou

Quoi de mieux pour passer le temps que de jouer avec son chien. En plus, vous entretenez votre relation avec lui, alors ne vous en privez pas 😀 . Prenez un jouet et éclatez-vous ! La manière la plus simple de jouer et de faire du “tir à la corde” (voici une vidéo qui explique le concept). Remuez le jouet dans tous les sens et donnez envie à votre chiot de l’attraper. Quand il l’attrape, vous continuer à le bouger de gauche à droite dans l’idée de le faire lâcher (sans faire de mouvement trop brusque, pour ne pas le blesser à la nuque) et vous recommencez s’il le lâche.

L’iFetch, un jeu du tonnerre !

iFetch

Vous souhaitez l’offrir à votre loulou ? Suivez donc ce lien : https://amzn.to/34U5R2t

Il existe aussi une version pour chien de taille moyenne : https://amzn.to/3eU1Jmw

Et une version pour petit chien : https://amzn.to/2UndUyI

Connaissez-vous l’iFetch, ce gadget qui permet au chien de se lancer la balle ? Le chien prend une balle, la lâche dans le trou du dessus et l’appareil la lance. Nous, nous en avons acheté un pour Günther et nous essayons de lui apprendre à l’utiliser. Quand il saura s’en servir, ce sera un moyen pour lui de passer le temps seul, en attendant que l’on puisse lui lancer la balle nous même. Mais bien sûr, c’est comme tout, il faut commencer par lui apprendre !

Alors oui, pour pouvoir l’utiliser, faut-il déjà en avoir un. Mais vous pouvez profiter de commencer à lui apprendre à rapporter la balle. “Mais, un chien n’a pas besoin qu’on lui apprenne à rapporter la balle… Si ?”. Eh bien oui, c’est comme de ne pas tirer sur la laisse, il faut lui apprendre à le faire ! Voici une vidéo qui vous montre comment lui apprendre. Comme elle est en anglais, voici ce qui y est expliqué (Les explications commencent à 6:20) :

  1. Rendre le jouet intéressant et amusant en le remuant dans tous les sens pour que le chien l’attrape.
  2. Apprendre le “Lâche”. Pour ça, il suffit d’arrêter complètement de bouger et attendre que le chien lâche le jouet (ce qui peut prendre un petit moment s’il est vraiment excité, mais vous devez restez patient). Quand il verra que vous êtes complètement statique et qu’il n’y a plus rien d’amusant, il lâchera par lui-même. A l’instant précis où il le fait, le récompenser en lui rendant immédiatement le jouet (ne pas utiliser de friandise pour cet apprentissage, le jouet est la récompense !).
  3. Lui apprendre à aller chercher le jouet et à le ramener. Commencez par le lancer et courrez avec votre chien vers l’objet. Puis, courrez en sens inverse pour revenir à votre point de départ, tout en appelant votre chien et en l’incitant à venir. S’il se désintéresse du jouet, faites-le bouger pour donner envie à votre chien de l’attraper. Un jouet en mouvement est bien plus intéressant que s’il est juste posé par terre !
  4. Petit à petit, courrez de moins en moins avec votre chien, mais encouragez-le à revenir vers vous, jusqu’à ce que vous n’ayez plus à bouger du tout.
  5. Comme toujours, il faut entraîner dans un maximum d’endroits différents. Faites ça dans différentes pièces de votre maison, et quand nous pourrons à nouveau sortir de chez nous, continuez à entraîner à l’extérieur jusqu’à ce que ce soit parfait 😉 .

Quand il saura vous rapporter la balle, vous pourrez ensuite lui apprendre à la mettre directement dans le lanceur de balles automatique et votre chiot aura donc un super nouveau jouet !

Le parcours d’agility

Vous pouvez aussi créer à votre loulou un petit parcours d’obstacles. Slalom entre des chaussures, deux seaux et un balai poser dessus pour faire un saut (à faire avec modération, comme le chiot est en pleine croissance), un obstacle sous lequel ramper à l’aide de deux chaises et une serviette. Soyez créatif et amusez-vous 😀 !

Le faire chercher des friandises

Les jeux de recherche sont aussi une manière de jouer avec son chiot. Mettez-le dans une pièce à part ou demandez-lui de rester où il est, et éparpillez des friandises dans tout l’appartement. Sous un cousin, dans un pot, entre deux jouets ou sous un tapis, et demandez-lui de les chercher. Les premières fois, vous aurez sûrement à lui montrer où elles se trouvent, mais à force, il devrait comprendre le principe du jeu.

3. Lui apprendre de nouvelles commandes

Il y a tellement de choses à apprendre à un petit loup en pleine découverte de notre monde. En plus, comme dit dans notre article sur le sujet, un chien a un besoin d’apprendre qu’il faut assouvir toute sa vie. Ces périodes de confinement sont idéales pour profiter de lui apprendre de nouvelles commandes 😉 . Voici la liste des indispensables, selon nous, qu’un chien doit connaître :

  • “Assis” ; pour pouvoir capter son attention ou dans l’idée de lui demander d’attendre.
  • “Regarde-moi” ; pour l’habituer à garder son attention sur soi.
  • “Au pied” ; pour la marche en laisse avec un petit chien qui ne tire pas, ou pour les moments de promenade avec de l’agitation (près d’une route ou dans une foule de personne par exemple).
  • “Retour” ; pour que le chiot revienne. Il faut qu’il la connaisse au mieux pour pouvoir le rappeler si vous le détacher en balade.
  • “Reste” ; pour que le chiot reste (non, sans blague ?).

Ensuite, il y a aussi les commandes qui peuvent être utiles dans des circonstances particulières :

  • “Coucher”, “Debout” ou “Pas bouger” ; si vous avez par exemple besoin de l’examiner.
  • “Donne la patte” ; si vous devez lui sécher les pattes ou lui couper les griffes.
  • “À ta place” ; pour qu’il aille dans son panier si vous voulez par exemple qu’il attende ou se calme.
  • “Tête” ; commande que nous avons apprise à Günther pour qu’il pose sa tête dans notre main, dans l’idée de pouvoir ensuite lui brosser les dents.
  • “Tourne” ; qui lui demande de tourner autour d’un objet. Imaginez qu’il se soit emmêlé avec sa laisse, en balade, autour d’un poteau auquel vous n’avez pas accès. Apprenez-lui à s’en sortir par lui-même 😀 .
  • “Rampe” ; par exemple pour les grands chiens, pour leur apprendre à revenir s’ils se retrouvent de l’autre côté d’un grillage ou d’une barrière pour pouvoir passer en dessous.
  • “Va chercher” et “Rapporte ; pour jouer à la balle !

Enfin, voici des commandes qui n’ont pas de réel utilité, à part amuser la galerie 😉 :

  • “Touche” ; qui demande au chien de toucher quelque chose avec son museau.
  • “Roule”.
  • “Fait le beau”.
  • “Aboie” ; qui vous demandera de trouver quelque chose qui le fait aboyer pour pouvoir lui apprendre. Nous, s’est de s’asseoir par terre lorsqu’il veut jouer et de l’ignorer qui a marché. Il se met à aboyer de frustration. Mais nous restons vigilent, car depuis qu’il l’a apprise, il commence à exprimer la moindre impatience par un aboiement >< .

Les commandes ci-dessus ne sont qu’un échantillon d’idée. Soyez créatif ! Si vous faites preuve de patience, vous devriez pouvoir apprendre n’importe quoi à votre loulou. Vous n’avez qu’à suivre la démarche pour lui apprendre de nouvelles commandes.

4. Apprendre à rester seul

On a parlé de tout ce que vous pouvez faire avec votre chiot, mais il est aussi important de lui apprendre à rester seul. Votre chiot doit comprendre qu’il n’y a pas toujours quelqu’un pour s’occuper de lui et que ça ne signifie pas qu’il doit adopter des comportements indésirables. De temps à autre, laissez-le donc seul et faites vos affaires dans votre coin.

Vous pouvez par exemple passer 10 minutes avec lui pour le fatiguer, puis le laisser se reposer seul pendant 40 minutes, et recommencer ensuite après l’avoir sorti faire ses besoins. Rappelez-vous qu’un chiot doit dormir environ 18 à 20 heures par jour pour une bonne croissance (15h pour un chien adulte), alors ne le surmenez pas non plus !

Lorsque vous le laisserez seul, allez-y en douceur. Commencez par l’ignorer et le laisser faire sa vie de son côté, puis éloignez vous petit à petit jusqu’à sortir de la pièce. À chaque fois qu’il reste calme, revenez vers lui et donnez-lui une récompense. Augmentez progressivement le temps où vous êtes hors de vue. S’il se met à gémir, ne revenez pas immédiatement vers lui pour éviter qu’il se dise “Si je pleurs, je ne suis plus seul !”. Par contre, si vous sentez qu’il est en détresse, ne prenez pas le risque de le traumatiser et revenez aussitôt, puis reprenez en vous éloignant moins rapidement et en récompensant d’avantage.

5. L’atelier bricolage

Quand vous lui apprendrez à rester seul, une idée pour l’occuper est de lui préparer des jouets fait maison. Pas besoin de grand chose pour faire office de jouet, une simple bouteille en PET trouée et remplie de friandise peut occuper votre chiot pendant un petit moment (avec surveillance du coin de l’œil!). Et en plus, cela le stimulera intellectuellement pour réussir à les obtenir, alors n’hésitez pas à lui faire ce cadeau 🙂 .

Vous pouvez trouver tout un tas d’idées de jouets fait maison sur internet. Certaines sont parfois plus compliquées que d’autres, mais avec un simple rouleau de papier toilette vide ou un vieux t-shirt, vous pourriez faire des merveilles ! En voici déjà quelques idées : Idées de jouets DIY pour votre chien !


Et vous, comment vous occupez-vous avec votre chiot durant ces périodes de confinement ? Sentez-vous libre de partager vos idées avec nous dans les commentaires 😉 .

Photos Flickr par Christian Hornick


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement notre livre "La propreté, mais comment lui apprendre ?!" :)