L’éducation : un BESOIN du chien

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Vous venez de raccrocher le téléphone. Cette fois c’est officiel, votre chiot est réservé ! L’annonce à toute la famille provoque joie et excitation, et des discussions sans fin ont lieu en prévision de son arrivée.

Après une bonne nuit de sommeil, la joie est encore présente dans l’atmosphère, mais à l’excitation se sont rajoutés quelques doutes sur la manière de s’occuper correctement du petit chiot. Comment préparer son arrivée ? Est-ce que le chat de la famille va vraiment prendre cela positivement ? Mais surtout, comment faire au sujet de son éducation ? Cette dernière question est sûrement celle qui vous préoccupe le plus.

Un ami vous a conseillé de sérieusement l’éduquer, alors que votre voisine, elle, pense plutôt que le chien est capable par lui-même de savoir ce qu’il doit faire ou non et qu’il faut juste lui apporter de l’amour. En bref, chacun a son avis sur la question…

En continuant votre lecture, vous découvrirez pourquoi il est indispensable de prendre le temps d’éduquer correctement votre chiot 😉

La naissance du chiot et ses bases en éducation

Lorsqu’un chiot vient au monde, quelles sont ses bases en éducation, vous demandez-vous ? Eh bien elles sont inexistantes… Quand un chiot naît, il ne connait absolument rien du monde qui l’entoure (comme un bébé d’ailleurs, ou n’importe quel être vivant). Il apprendra au fur et à mesure de son existence et se basera sur ce qu’il voit, sur ses expériences et sur ce que les autres lui apprendront.

La page est blanche et s’écrira au fil du temps. C’est donc le moment idéal pour immédiatement lui apprendre les bons comportements qu’il doit connaître. Il est bien plus simple d’écrire juste du premier coup, que de faire des ratures et de devoir effacer pour recommencer (sous-entendu lui réapprendre les bons principes).

Cela ne veut pas dire qu’un chien ne pourra pas être rééduquer s’il a acquis de mauvais comportements. Mais soyons flemmard, apprenons-lui juste immédiatement 😉

L’apprentissage par la maman

Chiot et chien

Les premières bases qu’un chiot découvre se font aux côtés de sa maman et de ses compagnons de portée. Il y voit les rudiments qui feront de lui un chien. Il apprend notamment comment marcher, où trouver à boire et à manger, comment faire sa toilette de base et toutes les petites choses que n’importe quel chien connaît (presque) obligatoirement. Au milieu des autres chiots, il trouvera sa place en tant que chien et comprendra quel est son rôle dans notre monde.

C’est justement pour cela qu’un éleveur ne devrait jamais faire adopter un chiot avant l’âge de 2 mois (voir notre article sur “Les 9 caractéristiques d’un bon éleveur“). Cette période est précisément la durée de sevrage nécessaire au chiot pour être prêt à affronter la vie sans la présence de sa mère ou de ses premiers camarades.

Si un éleveur vous propose d’adopter avant cette date, refuser catégoriquement et aller voir ailleurs. Il en va de la santé du chiot ! Si, par un concours de circonstances, vous vous retrouveriez avec un chiot en dessous de 2 mois, c’est à vous qu’incombera la tâche de lui expliquer toutes ces choses essentielles et vous endosserez donc le rôle de mère.

Un chiot ne connait rien à notre monde quand il naît. C’est donc à nous de l’éduquer pour qu’il sache comment bien se comporter et ainsi être heureux.

L’éducation de base à la maison

Une fois le chiot sevré, vous pourrez (avec joie ! 😀 ) le ramener chez vous. A ce moment, votre nouveau compagnon découvrira le “vrai” monde, livré à lui-même. Il vous faudra donc le guider de façon à apprendre les bases d’éducation pour que la vie dans votre foyer puisse être agréable, autant pour lui que pour vous. Découverte des règles de la maison, de ce qui lui appartient ou non, comprendre qu’il ne doit pas manger tout ce qu’il trouve ou encore éducation à la propreté sont toutes des choses à lui apprendre. Vous devrez donc lui expliquer comment se comporter dans chaque situation !

Pendant toutes les phases d’apprentissage du chiot, gardez à l’esprit qu’un animal ne connait pas et ne comprend pas les concepts qui semblent évidents pour nous. Pour lui, il n’y a aucun mal à uriner sur le tapis ou à mâchouiller vos chaussures. Il ne cherche pas à savoir si ce qu’il fait est bien ou non. Il le fait, c’est tout.

Durant son éducation, vous devrez donc gardez votre calme en toutes circonstances et faire preuve de patience. Votre chien ne comprendra sûrement pas pourquoi vous vous énervez lorsqu’il agit de la sorte, et le réprimander ou le punir ne le fera certainement pas arrêter (au mieux, il ne reproduira juste pas ce comportement en votre présence).

L’éducation à la maison permet à vous et votre chiot d’être dans un environnement positif et reposant lorsque vous êtes chez vous.

Étape suivante : sortir de la maison

À l’extérieur, comme expliqué dans notre article sur notre défi, la société a créé un monde à l’effigie de l’homme, avec des codes et des règles qui n’ont pas forcément de sens pour un chien ! L’éducation a donc encore plus de raison d’être, car il faut expliquer à votre loulou comment fonctionne notre monde.

Education chiot extérieur

En effet, dehors de la maison apparaissent de nombreux dangers pour un chien. Il vous faudra lui apprendre une certaine quantité de choses pour pouvoir faire de vos sorties des moments de réjouissance. Le chien doit savoir comment se comporter vis-à-vis de la route, ne pas manger tout ce qu’il trouve (car il pourrait manger quelque chose de toxique, que ce soit des plantes, des bêtes ou de la nourriture) ou comment se comporter face à d’autres animaux.

Mettez-vous à sa place. Ne vous sentez-vous pas plus rassuré et plus serein dans les endroits que vous connaissez, où vous savez comment vous comportez et comment les choses fonctionnent ? Eh bien pour votre chien, c’est pareil. Les promenades seront donc une partie de plaisir si tout le monde sait ce qu’il doit faire et comment réagir aux divers événements qui se produisent.

A l’extérieur, il y a un nombre incalculable d’événements qui peuvent se produire. Il faut donc préparer un maximum son chien afin qu’il sache comment agir dans chaque situation. Cela lui permettra d’être plus serein en toutes circonstances.

L’éducation en positif selon Ken Ramirez :

Benjamin Bonhomme est un réalisateur qui a voulu, au travers d’un documentaire, faire découvrir les idées présentées dans divers rassemblements sur l’éducation canine aux personnes qui n’auraient pas la chance de pouvoir s’y rendre. Il fait plusieurs interviews d’éducateurs très inspirants qui expliquent leurs visions de ce à quoi doit ressembler cette éducation. “Empowered Life“, pour l’instant uniquement disponible en version anglaise (une version sous titrée française serait à venir), est disponible sur la plateforme Vimeo.

Ken Ramirez est un expert du comportement animal (tous animaux confondus) avec plus de 40 années d’expérience. Au cours de sa carrière, il a écrit de nombreuses publications dans des revues scientifiques et est l’auteur du livre “ANIMAL TRAINING : Successful Animal Management through Positive Reinforcement” (Traduction : “L’éducation animale : La gestion du comportement par le renforcement positif”). Il a également donné des cours dans une université aux Etats-Unis et est aujourd’hui le vice-président du programme “Karen Pryor Clicker Training” dont la présidente, Karen Pryor, n’est autre qu’une fondatrice de l’éducation au clicker (un futur article détaillera ce qu’est ce type d’éducation).

Selon Ken Ramirez, les gens sont réticents (de manière consciente ou inconsciente) à éduquer leurs chiots pour 2 raisons :

  • La première, c’est parce qu’il y a une mauvaise interprétation de ce à quoi correspond l’éducation. Les gens l’associent au fait d’apprendre des “tours” à leur animal. Ils pensent que cela ne sert qu’à amuser la galerie.
  • L’autre raison, c’est parce qu’on parle de plusieurs façons de faire cette éducation, et que les gens se sentent perdus au milieu de tout ça. Une se base sur le fait de coopérer avec son chien pour atteindre un but, alors que l’autre parle plutôt d’user de la force et de la domination. Les propriétaires de chien associent donc l’éducation au fait de punir et de faire souffrir le chien pour lui faire faire des choses qu’il n’a pas réellement envie de faire.

Ce qu’il faut comprendre, en réalité, c’est que le rôle de l’éducation n’est pas de nous servir à nous, mais bien d’être bénéfique pour le chien directement ! Regardez les animaux dans la nature, ils apprennent tous les jours ! Ils doivent apprendre comment se nourrir, comment se protéger, ils sont en fait en apprentissage tout au long de leur vie.

Raton laveur

En captivité, ils ont toujours ce besoin de comprendre leur monde et ce qui les entoure, et il faut donc prendre le temps de leur expliquer. Selon Ken “L’éducation n’est pas un luxe ! C’est un élément essentiel au bien-être de l’animal”.

D’après Ken Ramirez, “Je sais que l’éducation est importante pour mon chien, mais je n’ai vraiment pas eu le temps de pratiquer ce mois-ci” est identique à dire “Je sais que la nourriture est importante pour mon chien, mais je n’ai vraiment pas eu le temps de lui en donner ce mois-ci”!


Nous reviendrons sur le documentaire “Empowered Life” dans un prochain article afin de vous présenter un résumé de son intégralité 🙂

Et vous, comment envisagez-vous d’éduquer votre chien et quelles méthodes pensez-vous utiliser ? Faites-le nous savoir dans les commentaires ! 😀

Photos Flickr par : Jo Zimny Photos, Rachid H, Rémy Saglier et Tjflex2.


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *