Le grand jour : aller chercher son chiot !

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Enfin, ça y est ! Le grand jour est arrivé, aujourd’hui vous allez chercher votre chiot ! Quel enthousiasme, quelle impatience… Toutes ses émotions d’un seul coup, ça fait beaucoup ! Malgré tout cet engouement, il y a toujours des choses à garder en tête, même pour ce grand jour. Pour bien vous préparer, l’idéal est d’anticiper et de le faire à l’avance. Vous pourrez ainsi profiter au maximum de cette grande journée 😉

Note : Cet article contient des liens affiliés. Nous touchons un petit quelque chose si vous le suivez, SANS que cela n’augmente le prix d’achat pour autant (Sinon, soyez sûr que nous ne vous le proposerions même pas). Pour plus d’infos sur l’affiliation, cliquez ici.

Comment aller chercher votre chiot

Un point que vous avez sûrement du prendre en compte lorsque vous avez choisi un éleveur est la distance à laquelle il se trouve. Cela influencera les moyens de transport avec lesquels vous pourrez aller chercher votre chiot.

Aller le chercher à pieds

Si vous habitez juste à côté de chez l’éleveur et que vous avez la chance de pouvoir y aller à pieds, vous n’aurez pas vraiment de question à vous poser pour ramener votre nouveau compagnon chez vous.

Attention cependant car si vous êtes un grand marcheur, pensez à votre chiot qui ne le sera peut-être pas. Si la distance est importante, privilégiez un autre moyen de transport, ou prévoyez de le porter pour qu’il ne se fatigue pas trop (Nous en parlions dans notre articles “Pourquoi suivre un cours théoriques d’éducation canine“, attention à ne pas trop pousser votre chiot car, à long terme, cela pourrait le rendre hyperactif !).

Utiliser les transports publiques

Les transports publics peuvent être envisagés si l’éleveur habite dans un village à proximité, mais ne sera pas idéal pour de longs trajets.

Vous ne savez pas comment se passera le trajet pour votre loulou. Tout peut se passer très bien, mais il se peut également qu’il ait peur ou soit malade. Pensez également qu’un chiot n’a qu’une petite vessie, il faudrait que vous soyez en mesure de faire des pauses régulièrement pour éviter les accidents et lui changer les idées en cas d’anxiété.

Y aller en voiture

La voiture reste le meilleur moyen de transport pour ce grand jour. Vous avez une maîtrise quasi totale de nombreux facteurs comme le trajet emprunté, le nombre de pauses ou la vitesse. Si vous en avez la possibilité, c’est le moyen de transport que nous vous recommandons.

Attention car il est tout de même possible que votre chiot ne soit pas habitué à la voiture ou n’y soit tout simplement pas socialisé. Dans tous les cas, faites le trajet en douceur pour ne pas le traumatiser. Ce grand jour a un impact très important sur lui. Tout ce qu’il connait reste derrière lui, et tout recommence à zéro !

Aller chercher son chiot, seul ou accompagné ?

Lors de son premier trajet jusqu’à chez vous, votre petite boule de poil perdra tous ses repères. Il faudra que vous preniez soin d’elle et lui montriez d’emblée que vous êtes là pour elle, afin de la réconforter. Mais difficile de le faire si vous devez garder un œil sur la route…

L’idéal est donc d’être accompagné d’au moins une personne durant ce voyage. Ainsi, vous pourrez rester concentré sur votre nouveau compagnon, sans vous préoccuper de ce qui vous entoure.

Le matériel à prendre avec vous

Pour aborder ce premier trajet de manière optimale, penser à préparer le matériel suivant (Cette liste concerne un trajet en voiture et pourra être ajustée selon le moyen de transport que vous privilégierez) :

  • Une couverture à mettre sur vos genoux pour que votre loulou soit confortablement installé. Il est préférable d’en prendre une à laquelle vous ne tenez pas trop, ou qui sera dédiée au chiot. Vous serez ainsi moins contrarié en cas de fuites ou de vomissements.
  • Un panier, une caisse ou quelque chose dans lequel vous pourriez placer une couverture. Vous pourrez ainsi le mettre sur la banquette arrière pour que votre chiot ait un lit douillet durant le transport.
  • Des alèses de propreté pour chien peuvent aussi être envisagées pour mettre dans le panier. Ce sont des tapis absorbants conçus comme des couches pour bébé et dont le rôle est justement de prévenir les fuites de votre compagnon. Voici à quoi ça ressemble :

Attention, nous n’avons pas testé ce produit. Nous vous mettons ce lien en guise d’exemple, mais nous devons être honnêtes, nous ne sommes pas capable de vous donner un avis constructif quant à sa qualité. Si vous vous le procurez, faites nous part de votre avis, nous l’ajouterons volontiers à cet article 😉 .

  • Une laisse et un collier ou un harnais, pour pouvoir attacher votre chiot durant les pauses au cours du trajet.
  • Des jouets pour lui changer les idées afin qu’il se détende.
  • Il peut être agréable de prévoir des habits de rechange dans le cas où votre chiot aurait une fuite ou vomirait sur vous.
  • Des éventuels papiers pour la douane si vous devez en traverser. Dans notre cas, nous devons avoir une dérogation pour ramener Günther en Suisse sans attendre l’incubation du vaccin de la rage (cela nous permet d’accueillir notre chiot 2 mois plus vite 😀 ).

La cage de transport est à éviter lors de ce premier voyage. Votre chiot n’y aura peut-être pas encore été socialisé, et il sera sûrement suffisamment stressé pour ne pas rendre les choses encore plus inconfortables.

Ce que l’éleveur doit préparer

En plus d’avoir vacciné et vermifugé le chiot, l’éleveur doit normalement vous remettre un certain nombre de choses avec votre compagnon. Voici la liste de ce que nous avons reçu avec notre petit Günther (cette liste n’est pas exhaustive, mais présente ce qu’on nous avons reçu et avions besoin) :

  • Un certificat de vente.
  • Le carnet de santé du chiot.
  • Un certificat de bonne santé.
  • Comme le chiot est identifié par puce électronique, les papiers relatifs au numéro d’identification de la puce.
  • Le passeport pour pouvoir passer la douane.
  • Une fiche d’accueil, expliquant comment procéder au début lors de l’adoption d’un chiot.
  • Des croquettes pour une semaine.

Comme il n’est pas possible de savoir dans quel état sera le chiot lors de son départ (détendu, anxieux ou autre) et ne sachant pas s’il sera malade en voiture, notre éleveur ne nourrit pas les chiots le matin de leur départ pour limiter les vomissements.

Il nous a également informé qu’il lavait ses chiots juste avant leurs départs, afin de leur enlever toutes odeurs du premier foyer. Si le chiot sent sa mère ou ses compagnons de portée après son départ, il pourrait se mettre à les chercher et pleurer en se rendant compte qu’ils ne sont plus là. C’est à vos odeurs qu’il faut qu’il s’attache, car vous êtes sa nouvelle famille 😉

Le trajet retour

C’est parti, il est l’heure de rentrer à la maison ! Comme vous êtes accompagné et que vous n’avez donc pas à conduire, deux possibilités s’offrent à vous : vous pouvez installer votre loulou sur une couverture sur vos genoux, ou préparer la couverture dans un panier pour lui faire un nid douillet, et vous installer avec lui sur la banquette arrière.

Un nid douillet pour ce premier trajet

Nous vous le disions plus haut, la cage de transport est à éviter lors de ce premier trajet. Votre loulou verra tout ce qu’il connait disparaître et ne saura pas encore que vous ne voulez que son bien. L’arracher à sa vie d’avant pour le mettre dans une cage pourrait le traumatiser. Préférez le prendre vers vous et le réconforter pour lui montrer que vous ne voulez que lui donner tout l’amour qu’il mérite 😉

Durant le voyage, pensez à faire de nombreuses pauses (au moins 1x par heure !) pour que votre chiot puisse faire ses besoins, se détende les pattes et se changer les idées. Prévoyez donc un peu de marge sur votre horaire. Vous ne savez pas comment se passera ce trajet retour. Mieux vaut prévoir suffisamment de temps !


Dans tous les cas, quel que soit la façon dont vous envisagez ce voyage de retour, gardez en tête que chaque chiot est unique. Gardez en tête que vous pourrez toujours avoir des surprises ! Vous devriez cependant être suffisamment bien préparé grâce aux conseils de cet article 😉

Pour un complément d’informations, pensez à lire notre article “Aller chercher son chiot – Notre expérience” qui décrit comment nous avons vécu ce grand jour.

Et vous, avez-vous prévu d’autres choses pour aller chercher votre chiot ? Comment se passera ce voyage, ou comment s’est-il passé si vous avez déjà eu l’occasion d’accueillir votre loulou ? Dites-le-nous dans les commentaires pour nous aider à nous préparer comme il faut !

Photos Flickr par : Mari Rose Moretti et Manda Vixen.


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement notre livre "La propreté, mais comment lui apprendre ?!" :)