Comment bien débuter l’éducation

Débuter l'éducation
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

L’éducation d’un chiot peut parfois sembler être quelque chose de bien compliqué, et il n’est pas évident de savoir par où commencer. Cette éducation étant très importante pour faire de votre chiot un chien bien dans ses pattes, nous vous présentons cet article pour que vous puissiez la débuter de la meilleure des manières. C’est parti !

L’éducation, un besoin du chien

Nous en parlions dans l’article expliquant son importance, l’éducation est plus qu’un simple passe-temps, c’est un besoin du chien ! C’est donc quelque chose à prévoir lors de la prise de décision d’adopter, car cela demandera de votre temps.

Les hommes éduquent les chiens depuis la nuit des temps pour les aider dans leurs tâches quotidiennes. Au fil du temps, apprendre de l’homme est devenu un besoin pour eux. Aujourd’hui, ils accordent d’ailleurs plus d’importance à la race humaine qu’à leurs propres congénères.

Les récompenses : l’indispensable pour l’éducation

Pour que votre chiot fasse ce que vous lui demandez, il va avoir besoin d’un peu de motivation. C’est à ce moment que les récompenses entrent en jeu. Eh oui, quoi de mieux pour que votre chiot agisse comme vous le souhaitez que de lui donner une chose dont il raffole en retour ?

Il existe différents types de récompenses, mais les plus efficaces sont soit les friandises, soit le jeu. Une fois plus vieux, une simple caresse pourra être suffisante pour le féliciter, mais vous ne pourrez pas vous en contenter au commencement de l’éducation.

Pour introduire de nouveaux ordres, vous devrez débuter en utilisant des friandises. Trouvez-en que votre chiot adore, et des diverses et variées. Il est très important d’en avoir de différentes sortes, et d’en changer régulièrement.

À nos débuts avec Günther, nous n’avions qu’un seul type de friandise, mais qui fonctionnait très bien. Nous n’avons pas tout de suite compris pourquoi l’éducation devenait de plus en plus compliquée et Günther de moins en moins attentif. Ce n’est que lorsque nous sommes allés en acheter des nouvelles que nous avons compris qu’il s’était tout simplement lassé des anciennes. C’est d’ailleurs compréhensible, mangez la même chose à tous vos repas, et vous verrez que même si c’est votre repas préféré, vous aussi vous vous lasserez !

L’importance d’un bon timing

Pour faire comprendre de nouveaux concepts à un chien, le timing est une chose très importante. Si vous demandez à votre chiot de s’asseoir, qu’il s’assoit, que vous cherchez votre paquet de friandises, et que vous en sortez finalement une pour la lui donner, il ne comprendra certainement pas la raison qui lui a permis d’être récompensé.

Pour que l’éducation soit optimale, une action du chien doit être récompensée à l’instant même où elle est exécutée. C’est donc au moment même où son arrière-train touche le sol qu’il doit recevoir sa friandise. Ainsi, vous garantissez que le chien comprenne ce qu’il a fait pour la mériter, et qu’il reproduise le comportement souhaité.

Récompenser son chien comme il faut

Récompenser aléatoirement

Pour bien récompenser un chien durant les séances d’éducation, il faut le faire aléatoirement. Ça signifie ne pas juste lui donner une friandise à chaque fois qu’il fait ce que vous attendez, vous rendriez l’éducation bien trop monotone !

La bonne méthode est de lui donner des friandises de manière aléatoire. Une friandise, puis trois, ensuite aucune, puis deux, etc… Agir ainsi permet de mettre un peu de piment dans l’éducation pour éviter à votre chiot de se lasser. Ça vous permettra aussi de préparer le terrain pour le jour où vous choisirez de diminuer les récompenses (continuer votre lecture pour en apprendre davantage 😉 ).

De temps en temps, récompensez-le aussi avec un “jackpot” de friandises. Comme quelqu’un qui a touché le gros lot au casino, donnez à votre chiot un très grand nombre de friandises au même moment (attention toutefois à la taille de la friandise qui ne doit pas dépasser la taille d’un grain de riz !). Le but est que par la suite, il continue à obéir dans l’espoir de toucher à nouveau le gros lot 😀

L’éducation : marche à suivre

Bien qu’il existe différents types de récompenses, vous aurez à vous munir de friandises lorsque vous souhaiterez apprendre un nouvel ordre à votre chiot. Voici, en 6 étapes, la manière de procéder pour que votre chiot maîtrise parfaitement un ordre. Nous utiliserons le “assis” comme exemple.

Pour chaque nouvel ordre, vous aurez à traverser ces étapes. Par chance, vous n’avez pas besoin d’arriver au bout de la 6ème étape pour passer à l’ordre suivant. Votre loulou est parfaitement capable d’apprendre plusieurs ordres en même temps 😀

Etape 1 : Débuter en lui faisant faire le mouvement

Au début, votre chiot n’aura aucune idée de ce que vous attendez de lui. Selon l’ordre, il se peut même que vous lui demandiez de faire quelque chose qui n’est pas naturel pour lui. La première étape est donc de lui faire faire le mouvement, en l’appâtant avec une friandise.

Par exemple, pour lui apprendre à s’asseoir, prenez une friandise dans votre main et faites-la sentir à votre loulou. Ensuite, montez gentiment la friandise au-dessus de sa tête. Il sera alors attiré et lèvera la tête, ce qui le fera s’asseoir naturellement. A l’instant où sont derrière touche le sol, donnez-lui immédiatement la friandise. Répétez plusieurs fois cet exercice, jusqu’à ce que le mouvement devienne un automatisme.

Lorsque votre chiot fait ce que vous lui demandez, montrez-lui qu’il vient de faire quelque chose de super et que vous êtes comblé. “Bravo !”, “Oui !”, “Super !”, il faut qu’il sente qu’il vient de faire quelque chose de génial, et qu’il ait envie de le reproduire pour vous faire à nouveau plaisir !

Si votre chien ne suit pas la friandise, c’est que vous êtes probablement allé trop vite pour lui. Imaginez que la friandise et la truffe du chien soit deux aimants. Il faut que vous y alliez le plus délicatement possible pour qu’ils restent attirés l’un par l’autre.

Surtout, évitez de toucher physiquement votre chiot pour le faire obéir (par exemple, en lui appuyant sur l’arrière du dos pour qu’il s’assoie). Il faut que ça soit lui qui décide de faire le mouvement pour bien comprendre ce qu’il est en train de faire.

Etape 2 : Lui apprendre la commande

Lorsque vous rajouterez l’ordre, recommencez la première étape:lui faire faire le mouvement, et dites-lui la commande une fois l’action effectuée. Le chiot connaît le mouvement, et le but ici est donc de lui apprendre le mot qui y correspond.

Faites donc comme à l’étape 1, sauf qu’une fois que son derrière touche le sol, en plus de lui donner la friandise, dites-lui par exemple “Bravo ! Assis !”. À nouveau, répétez ça un grand nombre de fois pour que votre loulou intègre bien le mot en question.

Etape 3a : Lui donner l’ordre

C’est maintenant que vous allez commencer à faire travailler les méninges de votre loulou. Donnez-lui l’ordre de s’asseoir, et attendez qu’il le fasse.

Attention, votre chiot peut ne pas réagir instantanément à votre ordre. Cela ne veut pas dire qu’il ne vous a pas entendu ou qu’il ne comprend pas ce que vous lui demandez. Il peut parfois juste préférez finir de regarder ce qu’il regardait, de sentir ce qu’il sentait ou de terminer ce qu’il faisait. Plus vous entraînerez l’ordre avec friandises, plus votre chiot obéira rapidement. Au début, attendez donc quelques instants et laissez-lui le temps de vous obéir 😉

Une chose qui ne mène à rien est de répéter l’ordre de manière insistante. On entend trop souvent des gens en train de dire “Assis… Assis. Assis ! Assis !!!”, sans aucun effet. Le problème est que si vous le récompensez après le 4ème “assis”, l’ordre qu’il pensera avoir appris sera “assisassisassisassis” et vous devrez le lui demander à chaque fois 4 fois avant qu’il ne s’asseye !

Donnez-lui l’ordre, attendez quelques instants qu’il l’exécute et encouragez le si vraiment il n’a pas l’air de vouloir le faire. Si vraiment rien ne marche, dites-lui simplement “non”, sur un ton neutre et sans vous énerver. Le but est uniquement de lui dire “Dommage… essaie encore.”.

Etape 3b : Ajouter un geste

Lorsque vous essayez de vous faire comprendre par quelqu’un qui ne parle pas la même langue que vous, le meilleur moyen est de vous aider avec des gestes. Avec un chien, c’est pareil. Il vous comprendra bien plus facilement si vous ajoutez un mouvement à votre ordre.

Le mieux est de garder un mouvement similaire à celui que vous avez utilisez à l’étape 1. Avec un peu de chance, votre chiot l’aura peut-être déjà intégré à ce moment. Par exemple pour le “assis”, vous pouvez faire un mouvement en partant d’un bras tendu vers le bas, paume vers l’avant, et plier le bras jusqu’à toucher votre épaule avec votre main (comme illustré sur l’image ci-dessous, où l’ordre “assis” est donné depuis une position couchée).

Mouvement pour l'ordre "assis"

Faites toujours des mouvements amples lorsque vous introduisez un nouvel ordre. De grands mouvements sont toujours plus simple à comprendre. Vous pourrez diminuez l’amplitude lorsque vous verrez que votre compagnon commence à comprendre le principe 😉

Etape 4 : Entraîner dans des endroits en tous genres

Le secret pour que votre chiot maîtrise parfaitement un ordre est de l’entraîner dans un maximum d’endroits différents. Ce n’est pas parce qu’il vous obéit dans votre salon, lorsque tout est calme et que vous êtes seul avec lui, qu’il le fera au milieu d’une foule de gens ! Gardez en tête qu’un seul changement dans l’environnement, même insignifiant, peut suffisamment perturber votre loulou pour qu’il n’obéisse plus.

Lorsque vous apprenez un nouveau mot, commencez dans une pièce calme de la maison. Une fois qu’il a compris le principe, changer de pièce et recommencez. Après, vous pouvez essayer de sortir dans un endroit que votre loulou connait et où il n’y a pas de distraction (pas d’autre chien, de voiture ou de passant). Puis dans des environnements de plus en plus agités.

Vous remarquerez assez vite qu’il est facile pour votre chiot d’être distrait et de ne plus vous écouter. Chaque nouvel environnement signifie de recommencer à zéro l’apprentissage de l’ordre. Soyez donc patient, c’est une des clés pour une éducation réussie !

Etape 5 : Arrêter la gestuelle

Lorsque vous aurez l’impression que votre chiot comprend ce que vous lui demandez, vous pourrez essayer d’arrêter progressivement d’utiliser le geste associé.

Pour le mouvement de l’ordre “assis”, commencez, comme expliqué ci-dessus, en faisant un mouvement ample partant d’un bras tendu vers le bas, et en pliant ensuite le bras jusqu’à ce que votre main touche votre épaule. Puis, diminuez l’amplitude du mouvement, jusqu’à ne plus que faire un mouvement avec le poignet.

Dans notre cas, nous sommes en train de diminuer l’utilisation du mouvement “assis”, car nous arrivons à le faire obéir s’il n’y a pas trop de distraction. Il arrive cependant qu’il ne s’asseye pas quand nous le lui demandons. C’est à ce moment que nous profitons de lui remontrer le mouvement, suite à quoi il a beaucoup plus de facilité à obéir. Le mouvement peut donc être réutilisé à tout moment, si vous sentez que vous avez de la peine à vous faire comprendre de votre loulou 😉

Etape 6 : Arrêter la récompense

Quand votre chiot vous obéira parfaitement à chaque fois que vous lui donnerez l’ordre, vous pourrez diminuer l’utilisation de la récompense. N’arrêtez cependant pas instantanément de le récompensez, ou vous remarquerez qu’il comprendra assez vite et finira par ne plus obéir.

Commencez par diminuer les récompenses. Espacez de plus en plus les fois où il reçoit des friandises. Attention car il faudra bien l’avoir récompensé de manière aléatoire, avec des “jackpots” de temps à autre comme décrit plus haut, pour qu’il continue à obéir dans l’espoir de recevoir une friandise.

Rappelez-vous également que, durant toute son éducation, il faut varier les friandises pour qu’il ne se lasse pas, et en avoir qu’il adore vraiment pour être prêt à tout pour en avoir. Quand vous diminuerez son utilisation, votre chiot obéira ainsi toujours, car il cherchera à encore obtenir une de ces si délicieuses friandises.

Enfin, au fil du temps, votre compagnon vous obéira par habitude et pour obtenir votre satisfaction, plus que pour recevoir une récompense. Vous pourrez cependant toujours le récompenser quelques fois avec des friandises ou une partie de jeu, pour le remercier d’être un si bon chien 😉

Si cela ne fonctionne pas…

Pour qu’un chien maîtrise parfaitement un ordre et pouvoir songer à diminuer les récompenses, sachez que cela prend environ 6 mois. Il ne faut donc surtout pas vouloir aller trop vite. Soyez donc patient !

En éducation canine, plus vous allez lentement, plus les résultats apparaissent rapidement. Rien ne sert d’espérer stopper les friandises après une journée d’apprentissage. Au contraire, votre chiot ne comprendra pas pourquoi il ne reçoit plus de récompense, et ne voudra certainement pas continuer à obéir.

Il faut aussi savoir que l’éducation d’un chien ne varie pas de façon linéaire. Ce n’est pas parce que votre loulou obéissait parfaitement hier, qu’il le fera encore aujourd’hui. Vous verrez qu’à certains moments, il vous obéira au doigt et à l’œil, alors que d’autre il refusera de vous écouter (petite tête de mule…).

Si vous rencontrez une difficulté à l’une des étapes ci-dessus, c’est que vous êtes probablement allé trop vite. Revenez une étape en arrière et entraînez à nouveau avant de vouloir continuer. A chaque fois que votre chiot fait mine de ne plus comprendre, ayez donc ce bon réflexe pour l’aider dans son apprentissage. S’il ne comprend pas, ne le blâmer pas, aidez le juste en reprenant les explications plus lentement 😉

Quand arrêter d’éduquer

Vous vous demandez peut-être à quel moment vous pourrez arrêter d’éduquer votre chien. Eh bien la mauvaise nouvelle est que la réponse est : « jamais » ! Eh oui, comme expliqué dans notre article “L’éducation, un besoin du chien“, Ken Ramirez, expert en comportement animal, explique que “l’éducation n’est pas un luxe, c’est un élément essentiel au bien-être de l’animal !”.

L’homme a dressé le chien à travailler selon ses attentes depuis toujours. Aujourd’hui, ils ont donc ce besoin d’apprendre qu’il faut assouvir tout au long de sa vie !

Au début, l’apprentissage sera conséquent car il faudra lui expliquer les bases de l’éducation, pour qu’il se comporte correctement en société. Par la suite, vous pourrez vous permettre de diminuer la cadence, mais en continuant tout de même de lui apprendre de nouvelles choses. Apprendre est très stimulant mentalement pour votre loulou, et cette stimulation mentale est nécessaire pour avoir un chien bien dans ses pattes !


Sentez-vous libre de regarder notre vidéo “Les bases de l’éducation” qui montre comment appliquer ses conseils 😉

Et vous, avez-vous des techniques efficaces en ce qui concerne l’éducation d’un chiot ? N’hésitez pas à nous les partager dans les commentaires 😀

Photo Flickr par Eric de Boer.


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement notre livre "La propreté, mais comment lui apprendre ?!" :)