Éducation de votre chiot : Par quoi commencer et comment faire

L'éducation de votre chiot : Par quoi commencer ?
Partager l'article :
 
 
 

Vous avez déjà adopté votre chiot, ou est-ce que vous êtes sur le point de le faire ? Dans tous les cas, vous avez bien raison de vouloir savoir comment vous y prendre correctement. Dans les 5 sections de cet article, on va voir tout ce qu’il vous faut pour éduquer votre poilu. On va commencer par parler de la première semaine après votre adoption. On va parler des bases à lui apprendre en intérieur. On va voir comment gérer les premières sorties. Je vous expliquerais aussi comment lui apprendre des commandes (des ordres). Et enfin on finira sur 2 ultimes conseils pour une vie harmonieuse avec votre loulou. « Éducation de votre chiot : Par quoi commencer et comment faire » : accrochez-vous, c’est parti !

Pourquoi vous avez raison de vous en soucier

Déjà, il faut qu’on commence par clarifier une chose :

Les premiers temps avec votre chiot vont être les plus rudes.

Ceux qui vous donneront le plus de fil à retordre.

Pourquoi ça ?

Pour 2 raisons très simples :

  1. Vous, vous débutez. Vous ne savez pas encore de quoi il en retourne. Et il va falloir que vous pratiquiez un peu la chose avant d’être vraiment au clair sur comment vous y prendre.
  2. Et pour votre chiot, c’est pareil. Lui aussi est en train de découvrir la vie. Et donc lui aussi va devoir pratiquer un peu avant de bien comprendre ce qui se passe.

Et du coup, vous savez comment traverser cette période le plus sereinement possible ?

En faisant exactement ce que vous êtes en train de faire : en cherchant comment faire pour bien faire.

Ajouté à ça, en démarrant tout de suite sur les meilleures bases, vous mettez toutes les chances de votre côté d’avoir ensuite une vie harmonieuse avec votre chien.

Et donc maintenant que vous avez compris que pour l’éducation de votre chiot, il faut exactement commencer par ce que vous êtes en train de faire, et bien entrons dans le vif du sujet en parlant de la première semaine de votre adoption…

1.   La particularité de la première semaine

Qu’est-ce qui se passe la toute première semaine de votre adoption ?

Pas pour vous hein, mais pour votre chiot…

Il perd tout.

C’est un peu cash dit comme ça, mais c’est la vérité. Il perd tout ce qu’il a connu jusqu’ici.

Sa mère, ses frères et sœurs, son chez lui…

Et il se retrouve largué au milieu de nulle part, à vivre avec un parfait inconnu.

Si je vous dis ça c’est pas pour vous faire culpabiliser, mais c’est pour bien comprendre que c’est normal pour votre chiot d’avoir besoin d’un petit temps d’acclimatation.

Le temps de découvrir son nouveau foyer.

Le temps de trouver ses marques.

Le temps de s’attacher à vous, et de comprendre que vous ferez tout pour qu’il soit le plus heureux possible.

Laissez-lui le temps. Allez-y en douceur. Montrez-lui que vous êtes là pour lui s’il est triste ou inquiet.

Et vous ferez en sorte de démarrer votre relation sur les meilleures bases.

Vous voulez un exemple concret de ce que ça veut dire ?

Comment gérer les premières nuits

Les premières nuits, c’est souvent les plus déroutantes. Votre chiot peut se mettre à pleurer et ne pas réussir à fermer l’œil de la nuit.

Et qu’est-ce que vous devez faire à ce moment ?

Contrairement à ce que certains diront, non, ne le laissez pas bêtement pleurer et espérer qu’il se calme tout seul.

Pensez à ce qu’on a dit : il vient de tout perdre.

Il a besoin d’être rassuré et de comprendre que dans les moments difficiles, vous êtes là pour lui.

Alors après, on est d’accord qu’il ne faut pas non plus accourir au moindre petit gémissement.

S’il pleurniche, attendez 2-3 minutes histoire de voir s’il arrive à se calmer tout seul. Mais s’il n’y arrive vraiment pas ou qu’il a vraiment l’air en panique, allez un moment vers lui pour le rassurer.

Par exemple avec Günther, voilà comment on l’a aidé à faire une transition douce…

Un exemple concret avec Günther

Ce qu’on avait décidé, c’est que notre chiot ne dormirait pas avec nous dans la chambre.

Il avait un parc pour chiot dans le salon dans lequel il passait ses nuits.

Donc ce qu’on a fait pour pas qu’il se retrouve subitement tout seul dans la nuit, c’est qu’on a nous aussi passé les premières nuits dans le salon.

On a sorti notre matelas gonflable, et on s’est installé à côté de son parc :

  • Première nuit, simplement près de lui.
  • Deuxième nuit, pareil, mais on a mis une serviette sur le grillage pour qu’il ne nous voit plus.
  • Troisième nuit on a éloigné le matelas d’un mètre.
  • Quatrième nuit, on était à 2 mètres.
  • Et ainsi de suite jusqu’à pouvoir regagner notre lit.

Ça lui a permis d’être rassuré et de finir par réussir à dormir tout seul dans le salon une fois qu’il avait trouvé ses marques.

D’ailleurs, en parlant du parc pour chiot, ça a aussi un grand avantage pour les premiers temps avec votre loulou. Vous allez comprendre pourquoi…

2.   L’éducation de son chiot : commencer par les bases à l’intérieur

Alors je précise tout de suite : je ne parle PAS de mettre votre chiot dans une cage.

Le parc, c’est un espèce d’enclos qui fait office de chambre pour votre chiot.

Il doit avoir de la place. Environ 4 à 5 fois la taille de son lit. Comme ça il a :

  • Un coin « chambre » (son lit, en gros).
  • Un coin « cuisine » (simplement où vous mettez sa gamelle d’eau), qui fait la même taille que son lit.
  • Un coin détente, qui fait 2 à 3 fois la taille de son lit, où il peut jouer et s’occuper.
L'éducation du chiot, par quoi commencer ? Par vous procurez un parc à chiot.

Pourquoi c’est si utile que ça d’avoir un parc ?

Simplement parce que vous pourrez l’y mettre ensuite quand vous ne pourrez pas le surveiller à 100%.

Comme le dit Zak George dans son livre « Dog Training Revolution » :

« L’erreur numéro 1 que font les nouveaux propriétaires de chiot, c’est de lui laisser trop vite trop de liberté »

Parce que :

  • Si votre chiot ne peut pas aller sur votre tapis, il ne va pas prendre l’habitude d’y faire ses besoins.
  • Si votre chiot ne peut pas aller vers vos chaussures, impossible pour lui de les mâchouiller.
  • Etc…

Et c’est donc petit à petit que vous lui laisserez de plus en plus de liberté. En le surveillant au début, et en faisant en sorte que ce genre d’idées ne lui traverse jamais l’esprit.

C’est comme ça qu’on fait pour apprendre les bases à un chiot. On le surveille, on supervise ses faits et gestes, et on fait en sorte qu’il ne prenne jamais de « mauvais » comportement.

Par exemple si vous le voyez mâchouiller quelque chose qu’il ne doit pas toucher (par exemple un pied de chaise), vous prenez un jouet et vous l’inciter à s’attaquer à lui, vu que ça il a le droit de mâchouiller.

Et si vous ne savez pas encore comment inciter votre chiot à attraper ses jouets, je vous propose de cliquer ici pour lire l’article que je vous ai préparé.

Donc jusque-là, on a parlé des débuts en intérieur. Et donc maintenant, passons simplement à l’extérieur…

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les 6 plus grosses erreurs à ne pas faire avec un chiot

3.   Comment gérer les premières sorties

Est-ce que vous connaissez la vraie définition d’une balade avec un chiot ?

Parce que non, promener son chiot, ce n’est PAS aller faire le tour du pâté de maison.

Ce n’est pas non plus aller marcher pendant des heures jusqu’à l’autre bout du monde.

Vos sorties, les premiers 6 mois, elles ne servent qu’à :

  • Faire faire ses besoins à votre chiot. Et…
  • Lui faire découvrir notre monde.

Et c’est tout.

Et en fait, il y a une manière de calculer le temps que doivent durer vos sorties…

Comment calculer la durée idéale d’une sortie ?

La manière de calculer cette durée, c’est…

Enfin, peut-être qu’avant ça, vous vous demandez POURQUOI est-ce qu’il faut limiter le temps de vos sorties ?

En fait c’est simple, c’est parce que votre chiot est en pleine croissance.

Et pour que cette croissance puisse se faire aussi correctement que possible, vous allez devoir ménager votre chiot les premiers temps.

Ça veut dire lui laisser régulièrement du temps pour se reposer, et ne pas chercher à TROP le pousser.

Parce que si ça croissance ne se passe pas comme il faut, vous aurez ensuite simplement un chien avec des problèmes de santé.

Et à ce moment il sera trop tard pour faire quoi que ce soit.

Et donc une excellente manière de savoir comment gérer le temps de sortie, c’est :

De compter l’âge de votre chiot en semaine, et de prendre ce chiffre comme durée pour vos balades.

Ça veut dire qu’à 16 semaines, vous faites 16 minutes…. À 20 semaines, 20 minutes…. Et ainsi de suite.

Du coup ça veut dire que si vous avancez dans une direction, à 16 semaines, vous faites 8 minutes aller, et 8 minutes retour.

Et vous réalisez alors que ça ne laisse pas le temps d’aller bien loin.

Mais c’est pas bien grave. Parce que comme je l’ai dit, à ce moment l’intérêt de sortir votre chiot, c’est essentiellement pour lui faire faire ses besoins et lui faire découvrir notre monde.

En ce qui concerne la dépense, votre chiot se fatiguera déjà bien assez avec tout le reste. Donc pas de panique 😉 .

Et si vous voulez vraiment tout savoir pour vos premières sorties, lisez cet article sur comment promener son chiot.

Maintenant, parlons un peu plus de la propreté…

L’éducation du chiot : Commencer l’apprentissage de la propreté

Ça va, vous tenez le coup ?

Bravo d’avoir lu jusque-là en tout cas. Ça montre que vous voulez vraiment le meilleur pour votre poilu.

Cet article est volontairement dense, mais c’est uniquement dans le but de vous donner le meilleur aperçu de comment faire pour l’éducation de votre chiot, pour bien commencer.

Donc vous le savez peut-être déjà, mais vous devez procéder d’une certaine manière si vous voulez que votre chiot comprenne bien que c’est dehors qu’il doit faire ses besoins

Et la chose principale, c’est de le féliciter et le récompenser À CHAQUE FOIS qu’il fait un besoin dehors.

Il fait un pipi dans l’herbe : il reçoit une friandise, et c’est la fête.

Pour qu’il soit réellement content de le faire. Et qu’il n’ait qu’une envie : le refaire.

(Je vulgarise pour faire au plus simple. En réalité en lui donnant une friandise, il y a une histoire de dopamine libérée dans le cerveau, et c’est ça qui le pousse à reproduire le comportement. Mais je vous épargne les détails ennuyant et pompeux.)

C’est pour ça que de manière générale, il faut toujours que vous ayez des friandises à portée quand vous vivez avec un chiot.

Les friandises, c’est ce qui va vous permettre d’apprendre la vie à votre chiot. C’est en quelque sorte une langue alternative entre le français, et la « langue des chiens ».

(Votre chiot ne parle pas français. Ce n’est qu’en lui apprenant certains mots (comme on le verra après) que vous pourrez vous faire comprendre. Tout ça justement en vous servant de friandises.)

Et pour ce qui est de la propreté, pour vraiment connaître tous les détails, je vous suggère de télécharger notre livre gratuit sur le sujet. Il y a trop à dire pour tout mettre ici, mais voici des exemples de ce qu’on y traite :

  • À quelle fréquence sortir votre chiot.
  • Comment vous y prendre en cas de fuite à l’intérieur.
  • Comment le parc pour chiot peut vous aider, et comment l’y habituer.
  • Les moments clés où le sortir (par exemple à chaque réveil, ou après chaque repas).
  • Etc…

Dites-moi simplement à quelle adresse email vous voulez le recevoir :

Miniature image titre livre numérique

Nous haïssons les spams: votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, podcasts, offres commerciales et autres conseils pour vous améliorer dans l'éducation de votre chien. Vous apprendrez tout ce que vous devez savoir pour une vie en harmonie avec votre poilu. Vous pourrez bien entendu vous désabonner à tout instant.

Toutes les clés pour apprendre à votre chiot à être propre

Vous apprendrez :

  • Les 2 raisons qui font que votre chiot fait pipi partout chez vous.
  • La fréquence à laquelle le sortir.
  • Comment vous comporter en cas de fuites.
  • Et comment faire quand ça se produit dehors pour qu'il n'ait qu'une envie, le refaire !

Et donc maintenant parlons de la dernière chose que vous devez faire durant vos sorties…

Lui faire découvrir notre monde en douceur

On appelle ça socialiser votre chiot.

Ça veut dire lui présenter en douceur tout ce qu’il va rencontrer par la suite et qui risque de l’effrayer.

Parce que pour votre chiot, il n’y a rien qui soit « normal » pour lui dans notre société.

Les seules choses normales, ce sont celles qu’il pourrait croiser dans la nature (par exemple au milieu de la forêt), et encore…

  • Il ne sait pas ce que c’est, une voiture…
  • Il ne sait pas ce que c’est, un skateboard…
  • Il ne sait pas ce que c’est, une machine à laver…

Et donc pour l’éducation de votre chiot, c’est impératif de commencer tout de suite à lui faire présenter toutes ces choses. Parce que si vous ne prenez pas la peine de lui expliquer qu’il n’a pas à en avoir peur, ben il risque justement de finir terrorisé.

Et s’il finit traumatisé, c’est là que vous allez vraiment être embêter.

Et donc de nouveau, pour pas que ça arrive, vous allez vous aider de vos friandises.

Imaginons qu’il n’ait jamais vu de vache, et que vous aperceviez justement un troupeau au loin.

Ce que vous faites c’est :

  • Vous lui donnez des friandises pour le mettre dans un bon « mood ». Pour qu’il commence par être heureux avant même de les apercevoir.
  • Vous vous approchez du champ en question en continuant de récompenser votre chiot. Jusqu’à ce qu’il remarque ces bêtes étranges.
  • Quand il les voit, vous vous adaptez à son rythme. Ça veut dire que s’il s’arrête, vous attendez avec lui (en le rassurant et en le récompensant). Et s’il avance, vous avancez avec lui.
  • S’il est statique et qu’il n’a vraiment pas l’air d’avoir envie de s’approcher (si ça fait 2-3 minutes que vous attendez), vous essayez de l’attirer en lui montrant des friandises. Ou avec un jouet qui couine, pour justement réussir à faire un pas ou deux.
  • Et à chaque pas que vous faites : vous le félicitez chaleureusement en le récompensant, jusqu’à réussir à être à côté d’une vache.

Et cette démarche, vous la ferez ensuite à chaque fois que vous rencontrez quelque chose qui risque de l’effrayer.

À force, il comprendra qu’il n’a rien à craindre de notre monde, et vous aurez un chien bien dans ses pattes.

Et si vous voulez vraiment bien comprendre tout ça, je vous recommande de télécharger notre 2ème livre gratuit sur le principe de « La Page Blanche ».

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment habituer son chien à la voiture (27/30)

On y voit en détail comment socialiser votre chiot, avec plusieurs cas concrets. Et même comment faire si votre chien a déjà été traumatisé et que vous voulez changer ça :

Image formulaire bonus 2

Nous haïssons les spams: votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, podcasts, offres commerciales et autres conseils pour vous améliorer dans l'éducation de votre chien. Vous apprendrez tout ce que vous devez savoir pour une vie en harmonie avec votre poilu. Vous pourrez bien entendu vous désabonner à tout instant.

La Page Blanche :

Pour un chien sans peur ni agressivité

Ne prenez pas le risque d'avoir :

- Un chien qui n'arrive pas à garder calme.

- Un chien qui se fige ou aboie sur tout ce qui bouge.

- Un chien qui vous complique plus la vie qu'autre chose.

Et vous verrez, c'est même pas si compliqué.

Voilà, du coup maintenant vous savez :

  • Comment vous y prendre la première semaine où votre chiot arrive.
  • Comment faire chez vous pour lui faire prendre tout de suite de bonnes habitudes.
  • Et comment faire également durant vos balades.

Maintenant, on va parler de pourquoi et comment apprendre des commandes (des ordres) à votre chiot…

4.   Éducation du chiot : Commencer l’apprentissage de commandes (d’ordres)

Qui dit chien dit forcément apprentissage de commandes (ou « d’ordres », mais je le précise pour la dernière fois parce que je deviens relou).

Enfin… Est-ce que c’est vraiment indispensable de lui apprendre des commandes (des ord… *PAF*) ?

Oui et non.

En fait, il y a 3 catégories :

  1. Les commandes indispensables.
  2. Les commandes utiles, mais pas indispensables.
  3. Les commandes optionnelles.

Les premières, c’est celles que vous devriez fortement lui apprendre, pour une question de sécurité. On a par exemple le rappel, le Tu laisses ou la marche en laisse.

Pour les deuxièmes, c’est à discuter. Franchement, vous avez tout intérêt à les apprendre à votre chiot pour vous faciliter la vie (et la sienne), mais disons que s’il ne les connait pas, il ne va pas en mourir. Pour vous citer des exemples, il y a le Coucher, le Tu restes, le Regarde-moi.

Et enfin les dernières, elles n’ont pas vraiment d’utilité. Vous pouvez les apprendre à votre chiot (votre chiot aime apprendre, et il en a besoin), mais elles ne servent concrètement à rien. Avec la plus connue de toutes : Le Fais le beau.

Mais alors, quand commencer à lui apprendre des commandes ?

Éducation du chiot : QUAND commencer à apprendre des commandes

Tout de suite.

On a parfois envie de croire qu’il faut attendre un peu. On n’a pas envie de submerger son chiot avec du travail.

Mais c’est une erreur de croire ça.

Pour votre chiot, apprendre des commandes, c’est quoi ?

  • C’est passer du temps avec vous, donc quelque chose qu’il adore.
  • C’est partager un moment de complicité, où il est concentré sur vous et vous écoute attentivement. À nouveau quelque chose qu’il adore.
  • C’est recevoir pleins de délicieuses friandises, donc encore une fois quelque chose qu’il adore.

Et en fait, plus vous commencerez tôt, plus vous aurez de facilité.

Parce que plus votre chiot est jeune, plus il arrivera facilement à apprendre.

Donc profitez réellement de cette période, parce que c’est en plus là où votre chiot sera normalement le plus attiré par vos friandises.

Et donc pour vos séances d’éducation, je vous recommande de commencer par ça…

Pour l’éducation de votre chiot : 2 commandes par lesquels commencer

Pour l’éducation de votre chiot, je vous recommande de commencer par :

Le Assis, c’est idéal pour débuter parce que c’est la commande la plus simple à apprendre à votre chiot.

Simplement parce que de s’asseoir, c’est quelque chose que votre chiot fait DÉJÀ sans que vous ne le lui demandiez.

Et donc ce qu’on cherche à faire, c’est qu’il le fasse AUSSI quand vous le lui demandez. Tout simplement.

Du coup c’est top de commencer par celle-ci, parce que vous, ça vous permet de faire un premier pas facile dans votre découverte de l’éducation canine.

Et votre chiot pareil, ça lui fait faire un premier pas, en lui faisant prendre conscience que vous allez lui demander des trucs et qu’il va devoir vous écouter.

Ensuite le Regarde-moi, c’est en fait pour habituer tout de suite votre chiot à porter son attention sur vous.

Parce que vous verrez que dehors, il y a pleins de distractions. Et le but avec cette commande, c’est justement que malgré toutes ces distractions, ce soit sur VOUS que votre chiot porte son attention.

Et donc voilà comment vous y prendre pour lui apprendre des commandes :

La démarche pour apprendre des commandes à votre chiot

Déjà, ce que je vous recommande, c’est de télécharger la Check-list qu’on vous a préparé.

En gros vous choisissez une commande à apprendre, et vous n’avez qu’à vous laisser guider jusqu’à ce que votre chiot la maîtrise. Ça devrait vraiment vous faciliter la vie :

Logo du formulaire de téléchargement de la check-list pour apprendre des ordres à son chien

Nous haïssons les spams. votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, podcasts, offres commerciales et autres conseils pour vous améliorer dans l'éducation de votre chien. Vous apprendrez tout ce que vous devez savoir pour une vie en harmonie avec votre poilu. Vous pourrez bien entendu vous désabonner à tout instant.

Fini la frustration de ne jamais être sûr de bien vous y prendre

Laissez-vous simplement guider par notre Check-list dans l'apprentissage de vos commandes :

Elle vous donne :

  • Les étapes pour un apprentissage efficace.
  • Quelle durée pour chaque séance.
  • Comment faire si votre chien ne comprend pas.

Facilitez-vous la vie dans l'éducation de votre chien.

Et donc de nouveau, là, il va vous falloir des friandises. Elles vont vous permettre de guider votre chiot au début, ET de le récompenser quand il fera ce que vous attendez de lui.

Et en fait, la démarche est toujours là même quelle que soit la commande que vous lui appreniez.

La voici :

1.       Vous lui faites faire le mouvement

Imaginez que votre friandise est un aimant, et que la truffe de votre chien est un autre aimant.

Vous les approchez : il y a aimantation.

Et ce que vous allez faire, c’est que vous allez guider votre loulou pour lui faire prendre la position que vous voulez.

Pour chaque position, il y a une manière de lui faire faire le mouvement.

Par exemple pour le Assis, on vient lui mettre la friandise sous le nez, et on va la monter en dessus de sa tête. Vu qu’il va la suivre avec sa truffe, il va basculer sa tête en arrière, et donc se mettre « naturellement » en position assise

Et au MOMENT MÊME où ses fesses touchent le sol (toujours pour la position assise), vous lâchez la friandise dans sa bouche pour le récompenser.

(Note : Le timing est hyper important. Plus vous serez synchro, plus il comprendra ce qu’il a fait de bien.)

Ensuite la deuxième étape…

2.       Vous lui apprenez le mot.

Pour cette étape c’est simple, vous faites exactement comme à l’étape 1.

Sauf qu’au moment où vous lâchez la friandise dans sa bouche, vous lui dites « Assis ! » (Toujours en prenant le Assis comme exemple, bien sûr).

Et vous répétez ça, pour lui faire prendre le réflexe que quand il entend « Assis ! », il s’assied.

Et quand vous avez suffisamment entraîné, vous passez à l’étape 3 :

3.        Lui demandez de faire la commande

Donc là c’est le moment de vérité, vous allez lui dire la commande et voir s’il l’exécute.

Mais ce que vous allez faire en plus, c’est ajouter un geste avec l’ordre.

Parce que votre chiot comprend mieux les gestes que les mots. Et donc vous arriverez mieux à vous faire comprendre si vous utiliser aussi vos mains (comme quand vous parlez avec quelqu’un qui ne parle pas français, en gros).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Les différents types de récompenses

Par exemple le geste pour le Assis, c’est ça :

Éducation du chiot, par quoi commencer ? Par avoir un geste pour chacune de vos commandes...

Et donc vous lui dites « Assis ! » accompagné du geste, et vous regardez ce qu’il se passe :

  • S’il le fait, c’est que vous avez assez entraîné les 2 premières étapes.
  • Et s’il ne le fait pas, c’est que non. Donc vous revenez une étape en arrière.

Et comme toujours, vous le récompensez et le félicitez comme il se doit quand il fait ce que vous lui demandez.

Et donc tout ça, c’est les 3 étapes pour apprendre une commande à votre chiot.

Après, ce que vous devez savoir, c’est qu’il faut toujours que vous commenciez par faire ça dans un endroit sans distraction (votre salon, c’est toujours l’idéal pour commencer) avant de vouloir le faire dans un parc ou un endroit avec du passage.

Et ce qu’il faut savoir aussi, c’est que là je vous parle de ces étapes, ça a l’AIR vite fait bien fait, mais la vérité c’est que ça ne l’est PAS.

Il vous faudra plusieurs séances pour chaque étape, et à nouveau en reprenant les paroles de Zak George :

« Plus vous irez lentement, plus les résultats apparaîtront rapidement »

Téléchargez la check-list juste en dessus, elle vous explique combien de séances faire pour chaque étape et comment vous y prendre. C’est vraiment le plus simple.

Et si vous voulez un exemple concret, je vous mets cette vidéo dans laquelle je vous explique comment apprendre le Regarde-moi :

Et donc maintenant passons au dernier point de cet article, c’est-à-dire les 2 points que vous devez avoir en tête tout au long de votre aventure avec votre chiot…

5. Deux ultimes précautions à toujours avoir en tête

Vous avez sûrement compris au travers de cet article que des choses à avoir en tête pour l’éducation d’un chiot, il y en a tout plein si on veut s’assurer de bien commencer.

Là, je vais vous dévoiler les 2 précautions qu’il est selon moi indispensables de prendre avec votre chiot. Des précautions que trop de personnes ignorent, surtout la première…

1.     Votre chiot est un chiot, et ça jusqu’à l’âge adulte…

Qu’est-ce que j’entends par là ?

Que votre chiot va avoir une poussée de croissance, et ça presque du jour au lendemain.

Un jour il ressemble à un petit chiot tout mignon, le lendemain il a atteint sa taille finale et il ressemble à un adulte.

(Petit conseil : Prenez autant de photo et de vidéo tant qu’il en est encore temps. Ça pousse d’un coup, et on regrette de ne pas l’avoir fait quand c’est trop tard 😉).

Mais comme je viens de le dire, il RESSEMBLE à un adulte.

Un chien, c’est adulte entre 1 et 2 ans (selon la taille de sa race). Et même si votre loulou a l’air adulte, il ne reste pas moins un chiot en croissance.

Et comme on l’a vu au début de l’article, c’est primordial de ménager votre chiot pour qu’il puisse ensuite être un chien en parfaite santé.

Donc vraiment, gardez ça en tête. Ne le poussez pas trop durant ces premiers temps, et vous serez ensuite heureux de pouvoir apprécier votre chien bien dans ses pattes.

Et le deuxième conseil…

2.     Toutes les méthodes ne vous conviendront pas

Vous cherchez comment faire pour bien faire avec votre chiot, ça c’est excellent.

Mais quel que soit le conseil qu’on vous donne, quelle que soit l’astuce que vous lirez, gardez toujours en tête que :

Via les méthodes, ce qu’on tente de faire, c’est généraliser ce qu’est l’éducation canine.

Le hic, c’est qu’il y a un problème à faire ça.

Le problème, c’est que chaque duo maître-chien est unique au monde.

Vous êtes différent du reste des gens, votre chien est différent du reste des chiens.

Et donc en réalité, c’est IMPOSSIBLE de donner UNE méthode qui fonctionne pour TOUT LE MONDE.

Tout ça pour dire que :

Quoi que vous lisiez, quoi que vous tentiez d’appliquer, gardez toujours dans un coin de votre tête que ça peut tout à fait ne PAS marcher pour vous.

Est-ce que vous seriez foutu ?

Absolument pas.

Je l’ai dit, il y a sûrement une autre méthode plus adaptée à votre duo.

Apprenez, appliquez et si la méthode que vous tentez de mettre en pratique ne semble vraiment pas convenir (à vous, ou à votre chiot), rien ne sert de forcer.

Au fil du temps, vous serez de plus en plus capable de vous adapter. Et c’est ça qui est réellement la clé d’une vie en harmonie avec son chiot.

L’éducation du chiot : Par où commencer – Récapitulatif des 5 points clés

Bravo à vous d’avoir lu cet article jusqu’au bout. Peu de gens ont fait cet effort. Vous venez de montrer que vous êtes vraiment prêt à faire ce qu’il faut pour avoir un chien bien dans ses pattes.

Comme c’était intense, on va rapidement récapituler les points importants, et après je vous laisse pour le moment.

L’éducation de votre chiot – Les 5 points par lesquels commencer :

  1. Ménager votre chiot la première semaine. Il vient de perdre tout ce qu’il connait. Il a besoin de trouver ses nouvelles marques et de comprendre qu’à présent, VOUS êtes sa nouvelle famille.
  2. Commencez par les bases à l’intérieur. Au début, limitez les accès et supervisez tout ce qu’il fait. Vous agrandirez petit à petit la zone en lui faisant tout de suite prendre les bonnes habitudes.
  3. Gérez correctement les sorties. Vous devez ménager votre chiot durant sa croissance. Les premiers temps, vos sorties servent essentiellement à lui faire faire ses besoins, et à lui faire découvrir notre monde aussi positivement que possible.
  4. Dès la première semaine passée, commencez à lui apprendre des commandes (des ordres). Plus vous commencerez tôt, plus vous aurez de facilité. Et votre chiot adore ça, alors ne vous en privez pas.
  5. Même si votre chiot a atteint sa taille adulte, il reste toujours un chiot. Tant qu’il n’a pas atteint l’âge de 1 à 2 ans (selon la taille de sa race), ça signifie qu’il est encore en pleine croissance et que vous devez le ménager.

Et enfin, gardez toujours en tête qu’il existe différentes méthodes pour un même résultat. On tente de généraliser l’éducation canine, mais votre duo maître-chien est unique au monde.

Si vous suivez un conseil qui semble ne pas vous correspondre, rien ne sert de trop forcer. Apprenez simplement à vous adapter 😉.

Je vous remercie d’être resté avec moi jusqu’au bout du bout. N’hésitez pas à me dire si cet article vous a plu directement dans les commentaires juste en dessous (ça me permet de savoir si je dois l’ajuster ou non).

Et si vous avez d’autres questions pour l’éducation de votre chiot qui vous empêcheraient de bien commencer, je prendrais également volontiers le temps d’en discuter avec vous !

Photo Flickr par Eric de Boer


Partager l'article :
 
 
 

One thought on “Éducation de votre chiot : Par quoi commencer et comment faire”

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Téléchargez gratuitement notre check-list. Pour vous guider de A à Z dans l'apprentissage de commandes à votre chien.