Comment promener son chiot : Soyez paré pour vos premières sorties

Partager l'article :
 
 
 

Pas évident la première fois qu’on adopte un chiot, pas vrai ? C’est la découverte totale, tout est nouveau, et on ne sait pas trop sur quel pied danser. Si vous êtes là, c’est que vous avez peut-être déjà expérimenté votre première sortie avec votre chiot. Ou que vous êtes sur le point de le faire. Et vous avez bien raison de chercher comment vous y prendre, parce qu’il y en a pas mal, des choses à savoir ! Dans cet article, on va donc justement voir ensemble tout sur « Comment promener son chiot ». Vous saurez comment vous y prendre avant même votre toute première sortie (si ce n’est pas déjà fait). Mais aussi combien de temps doivent durer vos balades… Quelle distance parcourir… Quel matériel avoir sur vous… Et à la fin, on verra 7 règles à respecter pour que vos promenades soient une partie de plaisir pour tout le monde. Vous êtes prêt ? Alors on y va.

Pourquoi vous avez raison de lire ces lignes

Au tout début, avant d’avoir adopté, on peut se mettre à croire que la vie avec un chiot c’est facile.

Que tout va venir naturellement… Qu’il n’y a aucun souci à se faire…

Ou, vous pouvez être comme moi : une vraie flipette qui se renseigne comme un malade en espérant être paré à toutes les éventualités.

Parce qu’en réalité, penser que c’est facile, c’est le meilleur moyen de faire n’importe quoi

Un chiot ce n’est pas un être humain. Et il y a une manière de faire dans chaque situation. Le risque si vous ne vous y prenez pas comme il faut, c’est qu’ensuite votre chiot vous mène la vie dure.

Pourquoi ?

Simplement parce qu’il aura pris de mauvaises habitudes :

  • Il prend l’habitude de tirer sur sa laisse…
  • Il prend l’habitude d’être une vraie pile électrique qui ne se repose jamais…
  • Il prend l’habitude de ne jamais vous prêter la moindre attention dès que vous faites un pas dehors.

Donc encore une fois, vous avez bien raison de chercher comment faire. Parce que c’est bien plus simple de lui faire prendre tout de suite les BONNES habitudes, plutôt que de devoir retravailler de mauvais acquis.

Et donc on va voir juste après par où vous devez commencer, mais d’abord on va juste se poser une question…

Comment promener son chiot : Qu’est-ce qu’on entend par « promenade » ?

Il y a fort longtemps, avant même d’avoir adopté, je pensais qu’une balade c’était :

« Aller gambader dans les champs avec son chien. Pour qu’il se dépense et faire de chouettes promenades.« 

J’avais déjà en tête de même aller faire de la randonnée. J’étais vraiment hyper motivé…

Sauf qu’un jour, je me suis renseigné.

Et plus je cherchais des infos, plus j’ai compris que je m’étais profondément mis le doigt dans l’œil…

Parce que ce que j’ai découvert, c’est qu’un chiot, c’est fragile.

Un chiot, c’est en pleine croissance. Et il faut justement le ménager le plus possible si vous voulez ensuite avoir un chien bien dans ses pattes.

Donc avant même qu’on parle de comment vous y prendre, c’est primordial que vous vous graviez ça au fer rouge directement sur le cerveau :

« Une promenade avec son chiot, ce n’est PAS aller faire un tour« 

Parce que croire ça, c’est déjà partir sur de mauvaises bases.

En réalité, durant les premiers mois (disons jusqu’à ces 6 mois, pour vous donner un chiffre), vos sorties servent à :

  1. Faire faire ses besoins à votre chiot
  2. Lui faire découvrir notre monde pour qu’il n’en ait pas peur.

Et c’est tout.

Et croyez-moi, malgré ça, il se dépensera déjà bien assez au cours de ses journées.

Et donc si tout est ok pour vous, on va pouvoir passer à la suite et entrer un peu plus dans le vif du sujet…

Votre chiot est-il habitué à son harnais et à sa laisse ?

Oui, quand on veut savoir comment promener son chiot, c’est aussi une question à se poser.

Parce que non, il n’y a rien de « naturel » pour votre chiot à ce qu’on lui enfile un harnais et qu’on l’attache à une laisse. Et en fait, il peut même ne pas trop être à l’aise avec ça au début.

Ce que vous devez faire en réalité, c’est lui présenter la chose en y allant en douceur (on appelle ça le « socialiser » à la laisse et au harnais).

Note : Je vous parle de harnais et pas de collier pour la simple et bonne raison que je vous déconseille fortement de choisir d’utiliser un collier. Le collier ne fera que blesser votre chiot à une zone ultra sensible, à savoir sa nuque. Je vous suggère fortement de toujours préférer l’utilisation du harnais, en tout cas tant que votre chiot ne sait pas marcher en laisse sans tirer.

Ça veut dire que vous faites comme ça :

  • Vous prenez de délicieuses friandises pour le récompenser (que vous utilisez ensuite à chacune de ces étapes).
  • Vous posez le harnais devant votre chien, et vous le laissez le découvrir en le récompensant.
  • Vous lui mettez son harnais (toujours en le récompensant).
  • Et vous faites pareil avec la laisse avant de la lui accrocher.

Une fois dehors, vous regardez s’il est à l’aise avec la chose.

S’il l’est, c’est top. Vous n’avez pas grand-chose de plus à faire.

Et s’il ne l’est pas trop, qu’il a peur de la laisse ou qu’il a l’air extrêmement dérangé par le harnais, il va falloir prendre plus de temps pour l’y habituer.

Ce que je vous suggère à ce moment-là, c’est de télécharger ce livre gratuit sur le principe de « La Page Blanche », qui vous aidera à bien comprendre comment socialiser votre chiot. Autant à la laisse qu’au harnais. Et vous pourrez en fait utilisez la même démarche pour tout ce que vous rencontrerez par la suite :

Image formulaire bonus 2

Nous haïssons les spams: votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, podcasts, offres commerciales et autres conseils pour vous améliorer dans l'éducation de votre chien. Vous apprendrez tout ce que vous devez savoir pour une vie en harmonie avec votre poilu. Vous pourrez bien entendu vous désabonner à tout instant.

Au tout début, déjà sur le trajet retour de chez l’éleveur, vous pouvez faire cette première présentation directement dans la voiture. Vu que vous allez très vite devoir le sortir faire un pipi.

Je me rappelle de la première fois qu’on a sorti Günther. C’était sur une aire de repos justement pendant ce fameux premier trajet retour (Je vous explique en détails comment ça s’est passé dans cet article, si vous voulez vous faire une idée : Cliquez simplement ici).

Et ce que je peux vous dire, c’est que dans le pire des cas, ne vous faites pas de soucis. Sachez que votre chiot de 2-3 mois a encore de la peine à se déplacer.

Donc même s’il ne supporte pas encore le harnais et la laisse, qu’il n’est pas suffisamment à l’aise avec pour les utiliser, il ne va pas pour autant réussir à s’enfuir bien loin. Pas tant que vous resterez à le surveiller quand il gambade dans l’herbe, même libre comme l’air.

Et donc après l’avoir habitué à ça, vous serez prêt pour vos balades.

Mais est-ce que vous savez combien de temps doit durer une balade ?

Comment promener son chiot : La durée idéale d’une balade

Eh oui, si vous ne savez pas encore comment promener votre chiot, sachez que même la durée de vos sorties est une chose à faire attention.

Et vous savez comment la calculer ?

Une bonne technique pour vous faire une idée : comptez l’âge de votre chiot en semaine, et vous aurez le nombre de minutes auquel vous avez droit pour chacune de vos balades.

« Quoi ? Mais mon chiot à 16 semaines… ça veut dire que j’ai droit à seulement 16 minutes ?! »

Exactement.

Et donc 16 minutes, ça fait 8 minutes aller, et 8 minutes retour. Donc vous voyez que vous n’avez pas le temps d’aller bien loin.

Bon ok, si on prend plutôt la méthode de calcul du Kennel Club, qui est de prendre 5 minutes par mois d’âge, on obtient pour votre chiot de 16 semaines… 20 minutes.

Pas une énorme différence.

Parce que ce qu’il faut vous rappeler, c’est que votre chiot est en pleine croissance. Et que pour qu’il puisse se développer comme il faut (et donc qu’il n’ait pas de problème de santé par la suite), vous devez justement le ménager.

Ça veut dire que vous faites ces 16 minutes de balades, et après vous laissez à votre chiot du temps pour se reposer (disons au minimum 1 heure).

Et c’est seulement après ça que vous pouvez lui proposer à nouveau une activité, si besoin.

Et donc maintenant qu’on a parlé du temps de balade, on va dire 2 mots sur le matériel à avoir sur vous pour vos sorties. Et ensuite je vous donnerais 7 règles à respecter pour faire de vos promenades des moments fun pour tout le monde…

Comment promener son chiot : Parlons rapidement du matériel

Ça va, j’ai réussi à être clair jusque-là ?

N’hésitez pas à me dire dans les commentaires en bas de l’article si vous avez appris des choses. Votre retour m’intéresse. Le but c’est quand même que l’article réponde à vos attentes !

Donc pour ce qui est du matériel, de quoi avez-vous besoin ?

Voici la liste que je vous propose :

  • Son harnais et sa laisse. Bien évidemment.
  • Des friandises. Pour rendre chaque découverte aussi positive que possible (c’est-à-dire pour le socialiser). Ou pour les instants « éducation » (par exemple pour le récompenser quand il fait ses besoins dehors, ou si vous entraînez des commandes).
  • Des sachets à cacas. Selon où vous vous trouverez, c’est obligatoire de les ramasser. Perso je le fais même en plein milieu de la nature. Pourquoi ? Simplement parce qu’un chiot ça a parfois la fâcheuse manie de se rouler dans celles des autres, ou simplement de les manger. Je fais juste ce que j’aimerais que les autres fassent pour moi.
  • Un jouet qui pouète. Pour jouer avec votre chiot, le récompenser ou l’attirer s’il ne veut plus avancer.
  • Une longe (C’est simplement une longue laisse, de 5 mètres ou plus). Pour lui donner plus de liberté si vous êtes par exemple dans un parc, mais que vous ne voulez (ou ne pouvez) pas complètement le détacher.
  • Votre clicker. Si vous avez choisi d’en utiliser pour l’éducation (si vous ne savez pas de quoi il s’agit, je vous dis tout dans cet article).

Et donc ça, ça devrait vous suffire pour vos premières sorties.

Plus tard, vous pourrez par exemple agrémenter votre sac à dos d’une gamelle et d’une bouteille d’eau (pour les longue promenade), ou équiper votre chien d’un k-way (les jours de pluie) ou d’un collier lumineux (pour les balades de nuit).

Et donc maintenant que votre sac est prêt, voyons tout de suite ces 7 fameuses règles pour faire de vos balades une partie de plaisir !

Comment promener son chiot : Les 7 règles à respecter

Alors bien sûr, la règle numéro zéro c’est de respecter le temps de balade qu’on a vu juste en dessus.

Et ensuite, voilà comment promener son chiot…

Règle 1 : Un pipi dehors ? C’est la fête !

Célébrer les besoins dehors

L’apprentissage de la propreté, ce n’est jamais vraiment une partie de plaisir.

Et donc justement, pour vous en sortir le plus vite possible, il y a certaines choses que vous devez faire.

D’où notre première règle : Félicitez et récompensez votre chiot à chaque fois qu’il fait un pipi (ou un caca) dehors.

« Je fais mes besoins, je reçois des friandises et on fait la monstre teuf. Trop bien ! »

C’est comme ça qu’il comprendra le plus rapidement possible que c’est dehors qu’il doit faire ses besoins, et pas sur votre joli tapis du salon.

Petit aparté vu qu’on en parle : Si vous voulez tout savoir sur comment vous y prendre correctement avec l’apprentissage de la propreté, je vous recommande notre livre gratuit sur le sujet. Remplissez simplement ça, et je vous l’envoie :

Miniature image titre livre numérique

Nous haïssons les spams: votre adresse email ne sera jamais cédée ni revendue. En vous inscrivant ici, vous recevrez des articles, vidéos, podcasts, offres commerciales et autres conseils pour vous améliorer dans l'éducation de votre chien. Vous apprendrez tout ce que vous devez savoir pour une vie en harmonie avec votre poilu. Vous pourrez bien entendu vous désabonner à tout instant.

Règle 2 : Ne tirez jamais sur la laisse.

Comment promener son chiot : Ne tirez jamais sur la laisse

Ce qu’il faut vraiment que vous compreniez, c’est que ça n’a rien de « normal » pour votre chiot d’être attaché.

Si je vous dis ça, c’est parce qu’on a tous tellement l’habitude de voir les chiens attachés qu’on en oublie qu’il ne naisse pas comme ça. Ils ne savent PAS d’origine comment ça fonctionne.

Et concrètement la laisse, elle sert à quoi ?

Elle sert à empêcher votre chiot de faire n’importe quoi tant qu’il n’a pas appris ce qu’il peut faire ou non.

  • Donc l’empêcher de marcher sur la route (il ne sait pas ce que c’est « une route »).
  • L’empêcher de sauter sur les gens qu’ils croisent pour leur dire bonjour.
  • L’empêcher de foncer vers les moutons dans leur parc, au risque de se prendre un coup de jus sur la clôture électrique.

Donc en gros, la laisse, c’est pour sa sécurité.

Et pour la sécurité de ceux que vous croiserez.

Soyez respectueux envers votre petit chiot qui n’a pas demandé à être là. Ne le traitez pas comme un objet que vous tracteriez avec votre laisse. Il mérite d’être traité tel qu’il est : un animal doué de sentiment qui ne demande que du respect et de l’amour.

(Désolé pour le petit ton moralisateur, mais croyez-moi, il y en a qui ont vraiment l’air d’avoir besoin d’entendre ça)

Et s’il ne veut pas avancer ?

Incitez-le à vous suivre en prenant une petite voix aiguë et enjouée. Attirez-le avec votre jouet ou vos friandises. Ou laissez-le simplement finir de renifler ce qu’il renifle, ou de regarder ce qu’il regarde.

Et donc ensuite la 3ème règle sur pour promener son chiot…

Règle 3 : Apprenez-lui à ne pas tirer non plus.

Comment promener son chiot : Lui apprendre à ne pas tirer sur sa laisse

Vous ne devez pas tirer sur la laisse, d’accord. Mais on veut que votre chien ne tire pas sur la laisse non plus.

Et pour ça, la règle d’or c’est :

Ne jamais avancer quand il tire.

Pourquoi ?

Parce que s’il tire, c’est qu’il veut accéder à quelque chose (une odeur, un déchet au sol, une feuille morte…). Et si vous avancez quand il tire, ce qu’il va enregistrer (inconsciemment), c’est :

« Je tire = J’accède à ce que je veux »

Résultat, vous êtes en quelque sorte en train de le récompenser d’avoir tiré. Et à force, ça ne va faire qu’empirer, et vous finirez avec un chien tout le temps pendu au bout de sa laisse.

Donc s’il tire, vous vous arrêtez et vous attendez en silence que la laisse ne soit plus tendu (même si vous devez attendre 5 minutes avant de repartir). Quand ça se détend, vous avancez de nouveau. Si ça tire dans à nouveau, rebelote. Et ainsi de suite.

Et vous verrez que plus vous ferez ça, plus il va comprendre, et moins il prendra de temps avant de détendre la laisse quand il tirera dessus.

Règle 4 : Quoi qu’il arrive, gardez votre calme.

Comment promener son chiot : Quoi qu'il arrive, gardez votre calme

Votre chiot va vous énervez, soyez en certain.

Mais justement, il faut que vous réussissiez au maximum à garder votre calme.

  • Même quand ça fait 10 minutes qu’il vous lance des secouées à travers la laisse.
  • Même quand il n’écoute rien de ce que vous lui racontez.
  • Même s’il ne veut pas avancer.

C’est d’ailleurs aussi pour ça que vous ne devez pas partir du principe que vous allez faire un « tour » quand vous sortirez promener votre chiot. Parce que si l’objectif c’est d’aller vite, vous allez le brusquer et personne ne passera un bon moment.

Et si vraiment votre chiot vous sort par les trous de nez : Arrêtez-vous 2 minutes, soufflez un coup, et reprenez vos esprits avant de chercher à aller plus loin (ou à rentrer chez vous).

Règle 5 : Arrêtez-vous et prenez 2 secondes pour vous amuser !

Vos sorties doivent toujours rester aussi positives que possible. Et donc, il faut que vous passiez de bons moments avec votre chien. D’où le fait de profiter de jouer un peu avec lui.

  • Ça vous aidera pour l’apprentissage de la propreté. Parce que s’il n’a pas envie de sortir, il y a peu de chance qu’il fasse ses besoins dehors.
  • Ça vous aidera pour la socialisation. Parce que de nouveau, s’il n’a pas envie de sortir, ça va être difficile de lui faire découvrir notre monde.
  • Ça vous permet de l’habituer à que même si vous êtes dehors, il doit porter son attention sur vous, et pas QUE sur tout ce qui l’entoure. Parce que sans son attention, difficile d’avoir une belle marche en laisse ou de réussir à l’éduquer correctement une fois que vous aurez passé le pas de la porte.

Donc dégainez votre jouet de temps à autres, jouez 1 ou 2 minutes, puis rangez le dans votre poche (Ne le gardez pas constamment dans la main sinon votre chien risque de s’habituer à sa présence et finir par ne plus y prêter attention).

Vous pouvez bien sûr aussi utiliser tout ce que vous trouvez sur votre chemin : Une feuille morte, un bout de bois, une pomme de pin. Ça fait aussi de super jouets !

Dernière astuce : Vous pouvez aussi simplement jouer à « la course ». Si vous vous mettez à courir, il y a de fortes chances que votre chiot vienne courir avec vous comme un petit fou. Essayez la prochaine fois que vous sortirez, vous verrez 😉 .

Règle 6 : Ne lui en demandez pas trop.

Au début, il y a tout un tas de trucs à apprendre à votre chiot, même en balade :

  • Ne pas marcher sur la route.
  • Faire ses besoins dans l’herbe.
  • Avancer ni trop vite, ni trop lentement.
  • Porter son attention sur vous.
  • Obéir quand vous profiterez de faire des séances d’éducation en extérieur.

Et j’en passe…

Mais ce qu’on veut avant tout, c’est quoi ?

C’est que votre chiot passe un bon moment.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Quelle friandise pour mon chien ? Toutes les réponses ici

Parce que s’il est stressé, tendu et que vous lui en demandez trop, il ne va pas être très heureux de sortir.

Et donc à force, il risque de ne plus être hyper motivé à le faire. Il pourra décider de ne plus avancer quand vous sortez, ou simplement tirer sur sa laisse pour rentrer.

Donc oui, il y a tout un tas de trucs à lui apprendre. Mais non, vous n’êtes pas pressé. Il n’y a pas le feu au lac.

Votre chiot sera là encore 15 ans, alors ne vous dépêchez pas. La priorité, c’est toujours qu’il passe de bons moments.

Laissez-le aussi profitez un peu de ses sorties.

Règle 7 : Attention, un chiot, ça mange !

Votre chiot découvre le monde avec sa gueule. C’est exactement comme un bébé, sauf que lui en plus n’a pas de main.

Un papier qui traîne… Une canette… ou même : une crotte !

Tout ça va finir au même endroit : dans sa bouche.

Et si vous voulez empêcher ça, il va falloir être vigilent et anticiper justement tout ce qui traîne.

Je vous l’ai dit, votre chiot va très probablement avoir la fâcheuse manie de manger tous les cacas qui traînent au début. Et même les siennes d’ailleurs.

Donc surtout les premiers temps (vu que vous serez très souvent dans les mêmes coins d’herbe), pensez à bien ramasser tout ce que votre poilu laisse derrière lui. Sinon, il s’en chargera sûrement lui-même à la prochaine sortie…

D’ailleurs, ça me fait penser à une petite règle bonus qu’on pourrait ajouter à notre liste… Une règle qui vous sera grandement utile à l’avenir, pour toutes les balades que vous ferez.

Règle bonus : Lui apprendre le Tu laisses et le Regarde-moi

Regarde-moi !

Bon c’est vrai, ce n’est pas une règle à proprement parler. Mais ça va grandement vous aider pour promener votre chiot.

Ce n’est pas quelque chose à faire DURANT vos sorties, mais plutôt à entraîner quand vous serez chez vous.

Le Tu laisses, ça apprend justement à votre chiot à se contrôler. À ne pas se jeter sur tout ce qu’il croise juste parce qu’il en a envie.

Je n’ai pas encore préparé de contenu pour vous expliquer comment l’apprendre à votre chiot. Donc en attendant, je vous propose cette vidéo (En anglais, désolé si vous n’êtes pas à l’aise. Mais c’est très visuel, donc vous devriez quand même comprendre le concept. La vidéo commence directement à 5:30, vu que c’est là la partie vraiment intéressante) :

Et le Regarde-moi, ça vous permettra d’enchaîner avec quand vous aurez demandé à votre chien de laisser.

Du coup, il prend l’habitude que quand il voit un truc sur lequel il veut se ruer, il se contrôle, le laisse, et c’est sur VOUS qu’il porte son attention.

Parce que c’est ça qu’on veut plus que tout : que malgré toutes les distractions qu’il y a dehors, votre chiot choisisse de porter son attention sur vous et de vous écouter.

Et donc pour l’apprendre, je vous propose simplement de cliquer ici pour accéder à l’article sur le Regarde-moi. Ou en vidéo, ça donne ça :

Et donc avec tout ça, vous devriez maintenant être calé sur le sujet « Comment promener son chiot ».

Mais vu que l’article était intense, je vous propose de récapituler rapidement les points importants. Ça joue pour vous ?

Allez on y va.

Comment promener son chiot : Les points à retenir

La chose principale à retenir sur comment promener son chiot, c’est :

Sortir votre chiot, ça ne veut PAS dire faire un TOUR.

Au début, vos sorties servent :

  • À apprendre la propreté à votre chiot
  • À l’habituer à tout ce qu’il va rencontrer, pour qu’il n’en ait pas peur.

Il se dépensera bien assez même sans faire des balades de 3 heures.

Et à vrai dire, vous devez ménager votre chiot tant qu’il est en croissance. Ça veut dire au moins jusqu’à ce qu’il ait entre 1 et 2 ans, vu que c’est là qu’un chien devient adulte (ça varie en fonction de la taille de sa race).

Pour savoir combien de temps doivent durer vos sorties, comptez l’âge de votre chiot en semaine, et vous aurez le nombre de minutes que doivent durer vos sorties (par exemple : 20 semaines = 20 minutes).

Ensuite, vous devez prendre le temps d’habituer votre chiot à son harnais et sa laisse. Il peut tout à fait ne pas être à l’aise avec ce matériel. Ça n’a rien d’inné pour votre chiot d’être attaché, et il peut ne pas vraiment apprécier ça.

On a rapidement parlé du matériel à avoir sur vous durant vos sorties. Je vous laisse regarder plus haut pour la liste que je vous ai proposée.

Et pour finir, on a énuméré 7 règles (+ 1 bonus) pour faire de vos sorties un moment fun pour tous. C’est-à-dire :

  1. Récompensez chaque besoin fait dehors comme il se doit.
  2. Ne tirez jamais sur la laisse.
  3. N’avancez pas si votre chiot tire sur la laisse.
  4. Gardez un maximum votre calme.
  5. Prenez aussi le temps de vous amuser durant vos sorties.
  6. Ne lui en demandez pas trop
  7. Faites attention, tout ce qui traîne va passer dans sa gueule.
  8. (Bonus) Apprenez-lui le Tu laisses et le Regarde-moi.

Voilà, j’espère que vous êtes maintenant au clair sur comment promener son chiot.

Est-ce que vous avez l’impression d’être paré pour vos sorties grâce à cet article ?

N’hésitez pas à me le dire dans les commentaires juste en dessous. Et si vous avez des questions, c’est l’endroit idéal pour les poser. C’est avec plaisir que je prendrais le temps de vous répondre !


Partager l'article :
 
 
 

One thought on “Comment promener son chiot : Soyez paré pour vos premières sorties”

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.

Téléchargez gratuitement notre check-list. Pour vous guider de A à Z dans l'apprentissage de commandes à votre chien.