Comment se préparer à l’arrivée de son chiot

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Lorsqu’on envisage d’adopter un chiot, il y a tellement de choses à préparer qu’il est facile de s’éparpiller. Le but de ce blog, en plus de vous faire part de ce que nous vivons au travers de notre adoption, est de nous aider à rester organisés dans notre démarche.

Lorsque vous aurez trouvé un éleveur et serez allé choisir votre chiot, n’attendez pas les bras croisés le moment où vous irez le chercher. Profitez du temps d’attente pour déjà préparer ce que vous pouvez. Cela vous permettra, une fois le grand jour arrivé, de ne plus avoir à y penser et de pouvoir garder toute votre attention sur votre petit chiot 😉

Préparer son chez-soi

Un des éléments les plus importants à préparer pour l’arrivée de votre loulou est votre appartement. Votre habitation deviendra son habitation, un endroit sans danger où il pourra se reposer. Il faut donc que vous fassiez en sorte qu’il soit en sécurité et anticipiez les catastrophes qui pourraient survenir. Voici plusieurs exemples de ce que vous pouvez déjà anticiper :

1. Observez à hauteur de chiot

Une idée simple pour se rendre compte des potentiels risques que votre chiot peut encourir chez vous et de vous mettre à quatre pattes, et d’observer l’environnement à la hauteur de ses yeux. Ne vous en faites pas, personne ne peut vous voir, n’ayez donc pas peur du ridicule 😉

Mettez-vous dans la peau d’une boule de poil prête à ronger tout ce qu’elle trouve. Chaussures, câble électriques et meubles en tout genre sont des choses qu’il sera susceptible de mâchouiller. Faites le tour de chez vous dans cette position pour ne rien oublier !

Observez également les tapis où il serait prêt à faire ses besoins, les escaliers où il pourrait tomber (nécessitant par exemple des portes pour bébé pour l’empêcher de vouloir y aller), la nourriture du chat, et tout ce que vous pensez utiles d’en limiter l’accès.

2. Préparer le matériel nécessaire

Un chien nécessite une certaine quantité de matériel pour être en bonne santé, heureux et bien dans ses pattes. Il faudra vous procurez l’équipement de base (par exemple une laisse, un collier et un harnais), du matériel pour le nourrir, l’éduquer et le toiletter, des jouets et plus encore. Vous pouvez retrouver une liste d’objets à se procurer lorsqu’on se prépare à recevoir son chiot dans notre article “Le matériel pour un chiot : 31 objets à se procurer“.

3. Prévenir les voisins

Un chiot, tout comme un bébé, peut parfois être bruyant tant qu’on ne lui a pas appris à être calme (par exemple, en lui apprenant à rester seul). Pour garder de bonnes relations avec vos voisins, penser à les prévenir de l’arrivée de votre chiot. Faites-leur comprendre qu’il sera peut être bruyant pendant quelques temps, mais que cela se calmera au fil de son éducation. Par la suite, n’hésitez pas à leur demander régulièrement si du bruit les incommodes afin que vous puissiez agir à temps et ne pas dégrader vos relations de voisinages.

Trouver les adresses utiles

Après avoir préparé votre maison comme il se doit, vous pouvez vous mettre à la recherche des adresses utiles à avoir lorsqu’on a un chien. Encore une fois, cela vous permettra de ne plus avoir à y penser, ou de ne pas avoir à en chercher dans le stress le moment venu.

1. Le vétérinaire

Le vétérinaire, une étape à préparer !

La première adresse qu’il faut que vous ayez est celle d’un vétérinaire. Pensez à en chercher un d’avance pour trouver celui qui vous convient. Allez-y une fois avant d’avoir adopté votre chien pour établir un premier contact, et posez-vous les questions suivantes :

  • L’équipe est-elle aimable, serviable et compétente ?
  • Le vétérinaire vous inspire-t-il confiance et répond-t-il à vos questions ?
  • Comment se passent les urgences lorsque le cabinet est fermé ? (Les appels sont-ils déviés ou faut-il aller ailleurs en cas d’urgence ?)
  • Sont-ils plusieurs vétérinaires ? (Cela peut être intéressant pour se relayer lors des vacances et pour avoir plusieurs avis lors de problèmes de santé.)
  • A-t-il un diplôme et connait-il la race ?
  • Le cabinet est-il facilement accessible ?

Lorsque vous ramènerez votre chiot à la maison pour la première fois, il faudrait idéalement déjà avoir un rendez-vous de prévu. Vous pourrez ainsi voir si le vétérinaire convient à votre chiot, faire un check-up pour confirmer qu’il est en bonne santé et lui administrer les éventuels vaccins et vermifuge dont il aurait besoin. C’est également l’occasion d’avancer dans la socialisation au cabinet vétérinaire 😉

2. Les cours d’éducation et de socialisation

Une fois que vous aurez accueilli votre chiot, il vous faudra suivre des cours pour apprendre à l’éduquer correctement. Nous avons suivi un cours théorique d’éducation canine dont nous vous expliquions tous les avantages dans un précédant article. Ces établissements proposent également des cours de socialisation et d’éducation pour chiot et chien adulte. Pour être sûr de démarrer immédiatement sur de bonnes bases, pensez à en rechercher prêt de chez vous et à les contacter.

3. Une pension pour chien

Il peut être intéressant de trouver l’adresse d’un chenil prêt de chez vous. Vous ne savez pas de quoi l’avenir sera fait. Imaginez que vous ayez un accident ou tombiez subitement malade, au point de ne plus pouvoir vous occuper de votre loulou durant quelques jours. N’attendez pas que cela se produise et que, dans le stress, votre chien se retrouve dans un endroit peu recommandable. Faites le tour des chenils et pensions pour en trouver un qui propose les meilleurs soins 🙂

Chercher une assurance pour chien

Les dépenses liées à un chien peuvent vite devenir importantes. Entre la nourriture, les accessoires, les jouets et tout le reste, la somme requise peut vite monter en dessus des 1000 euros par année.

Ce montant ne prend toutefois pas en compte les dépenses qui pourraient survenir en cas de maladie ou d’accident. Lors de sa jeunesse, votre chiot, excité par la découverte du monde qui l’entoure et ne se rendant pas compte des dangers, peut facilement se blesser. Puis, en vieillissant, c’est la maladie qui sera plus susceptible d’arriver. Vous aurez dans tous les cas un certain risque et il vaut donc mieux se préparer en mettant de côté de quoi anticiper les imprévus !

Comme pour l’homme, il existe des assurances pour chiens. Souscrire une telle assurance peut vous permettre d’être préparé à toute éventualité et de pouvoir vous reposer sur vos deux oreilles. Nous vous recommandons toutefois de faire attention à certaines conditions avant de vous décider, telle qu’un montant de primes qui n’augmente pas avec l’âge du chien.  Pensez donc à regarder si une telle assurance peut vous convenir 😉

Renseigner vous sur les parties administratives

Selon l’endroit où vous vivez, vous aurez certaines démarches administratives à effectuer pour votre chiot. Regardez par exemple si vous devez le déclarer à votre gérance ou à votre commune. Où nous vivons, chaque chien doit être déclaré à sa commune de résidence, pour pouvoir être pris en compte lors du calcul du montant de la taxe annuelle. Il faut donc signaler chaque naissance, déménagement ou décès du chien.

Si votre chiot doit passer la frontière, soyez également sûr que les démarches ont bien été respectées par l’éleveur. Il se peut par exemple qu’un contrôle vétérinaire doivent avoir eu lieu quelques jours avant son départ. Vérifiez également que les vaccins soient à jour par rapport au pays où le chiot va aller vivre. Le jour du départ, il vous faudra un carnet de vaccination à jour et un passeport pour faire voyager votre loulou. Mieux vaut se préparer correctement pour ne pas se retrouver bloqué à la douane pour une simple histoire de vaccin !

Enfin, si votre chiot doit changer de pays, pensez également au fait que vous aurez à le déclarer et à payer la TVA en fonction du montant d’achat. Demandez donc à votre éleveur une preuve de paiement en bonne et due forme.


Et vous, y a-t-il d’autres choses auxquelles vous avez réfléchis et que vous avez préparé durant l’attente de votre chiot ? Sentez-vous libre de le partager dans les commentaires 😉

Photos Flickr par : Pete Merkham et Austin Community College .


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement notre livre "La propreté, mais comment lui apprendre ?!" :)