Présentations entre chien et chat, comment bien gérer

Chien et chat
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Adopter un chiot peut parfois donner du fil à retordre, d’autant plus quand c’est la première fois qu’on se lance dans cette aventure. La socialisation, l’éducation, la propreté… Pas le temps de s’ennuyer ! Si vous aviez d’autres animaux chez vous avant l’arrivée de votre loulou, vous devrez également prendre le temps de faire les présentations en douceur. Vous permettrez ainsi à tout le monde de démarrer la cohabitation sur les meilleures bases possible 😉 . Vous avez déjà découvert nos conseils pour la rencontre entre le petit nouveau et votre vieux loulou dans notre article “La rencontre entre chien et chiot, comment faire pour bien faire ?”. Voici, cette fois-ci, un article pour savoir comment gérer au mieux la présentation entre chien et chat

Préparer le chat

Quelques temps avant d’aller chercher votre chiot, commencez à préparer le chat à son arrivée. En plus de la venue d’un nouvel animal, des changements vont se produire dans son environnement. Peut-être allez-vous utiliser des “portes pour bébés” afin de limiter son espace, ou encore mettre en place un parc à chiot pour les mêmes raisons ? Si tel est le cas, pensez à les installer un après l’autre, à plusieurs jours d’intervalle, et faites-le avant que votre chiot ne soit là. Vous pouvez également placer les gamelles et d’autres accessoires destinés au chiot. L’idée est de déjà vivre comme si le chiot était là, pour que votre chat commence par s’acclimater à ces changements. Ainsi, le jour de l’arrivée du petit nouveau, il n’y aura qu’un seul nouveau facteur à gérer pour lui, ce qui lui simplifiera la tâche.

Mise en place des barrières pour bébé

Si vous avez l’habitude de lui en donner beaucoup, préparez votre minou à recevoir moins d’attention. Un chiot demande énormément de temps et il pourrait se sentir délaissé les premiers temps. Notre chat, Igor, est un chat d’appartement qui n’a pas la possibilité de sortir. Il a donc toujours fallu beaucoup de temps pour s’en occuper, jouer avec, le brosser, etc.. En bref, nous lui donnions beaucoup d’attention. Comme nous ne nous attendions pas à ce que Günther nous demande autant de temps, le pauvre s’est retrouvé un peu perdu. Nous aurions vraiment du mieux l’y préparer, pour que le changement se fasse un peu plus en douceur 😐 .

Le jour où vous ferez les présentations entre chien et chat, pensez à couper les griffes de votre minou. Il vaut mieux prévenir les risques de griffures et limiter un maximum les dégâts, au cas où ça se produirait. À savoir qu’il faut tout faire pour qu’un tel coup n’ait jamais lieu, car le chiot pourrait en être traumatisé, et il ne faudrait pas qu’il développe de la peur ou de l’agressivité vis-à-vis du chat.

Quand faire la rencontre entre chien et chat ?

Ça y est, c’est le grand jour. Vous êtes dans la voiture, votre petit chiot sur vos genoux, direction la maison ! Vous êtes sûrement dans tous vos états, et votre bonheur est à son maximum 😀 . Gardez toutefois une chose en tête : votre chiot, lui, n’est peut-être pas aussi heureux que vous l’êtes. Pour lui, il vient de perdre tout ce qu’il connaissait. Tous ses repères restent derrière-lui et il ne vous connait pas encore. Il ne sait donc pas que vous ne voulez que son bien !

Les premiers jours, ne précipiter pas la rencontre entre chien et chat. Commencez d’abord par laisser le temps à votre nouveau petit compagnon de trouver ses nouvelles marques, et concentrez-vous sur le fait de développer un lien avec lui. Tant qu’il ne sera pas prêt, faites en sorte qu’aucune interaction entre les deux ne puisse se faire (en ne leur laissant pas l’accès aux mêmes pièces de la maison). Ce n’est que quand vous aurez le sentiment que votre chiot est à l’aise chez vous que vous pourrez envisager la fameuse rencontre.

Le jour de la présentation entre chien et chat

C’est le grand jour, votre chiot a pris ses marques et il est prêt à rencontrer le chat. Comme il a déjà découvert l’appartement, il aura sûrement déjà senti son odeur et se doutera qu’on lui cache quelque chose (Quoi ? Un copain ?!). Mettez-lui son harnais et accrochez-y sa laisse (en ayant d’abord pris le temps de l’y socialiser, bien entendu). Comme il y a de grandes chances qu’il tire, préférez le harnais au collier, pour qu’il ne se blesse pas au cou. Aller chercher le chat et placez-le dans la pièce.

S’habituer à la présence de l’autre

Commencez par leur laisser le temps de s’habituer à la présence de l’autre, tout en retenant votre chiot. Observez-les et attendez-vous à tous les types de réactions. Chacun peut avoir peur, être curieux, être agressif ou avoir envie de jouer (bon d’accord, le chat ne sera très certainement pas à l’aise, et il y a peut de chance qu’il veuille jouer s’il n’a jamais vécu avec un chien avant ça, mais on ne sait jamais !). Vous devrez vous adapter à la situation. Votre rôle à vous est de faire en sorte que la situation soit la plus positive que possible pour tout le monde.

Récompensez votre chiot avec de délicieuses friandises à chaque instant où il reste calme. L’idée est qu’il prenne l’expérience de la manière la plus neutre possible. On ne veut pas qu’il ait peur du chat, mais il ne faut pas non plus qu’il ait envie de lui courir dessus. Son comportement doit donc être neutre pour que lui et le chat puisse passer un bon moment. On cherche donc à le lui faire comprendre en le récompensant lorsqu’il se comporte correctement.

Le chat, lui, devrait théoriquement prendre la situation un peu moins bien. Il risque de ne pas être enchanté, hérissera probablement les poils et cherchera à prendre ses distances. Dans tous les cas, autant pour le chiot que pour le chat, s’ils ressentent le besoin de s’éloigner un instant, il ne faut surtout pas les retenir. En les forçant à rester, vous rendriez l’expérience négative, alors que c’est justement ce qu’on cherche à éviter ! Pour inciter le chat à rester et à prendre cette expérience positivement, vous pouvez également lui donnez ses propres friandises, que vous aurez donc acheté en prévision de la rencontre 😉 .

L’idéal est donc d’être au moins 2 personnes, pour que chacun gère sa bête. Jouez, récompensez, caressez calmement… Quand le chat n’hérissera plus les poils et que le chiot arrivera à garder son calme, vous pourrez passer à l’étape suivante. Surtout, ne précipitez jamais les choses. Cela vous demandera peut-être plusieurs jours avant qu’ils soient prêts à passer à la suite. C’est à vous de vous adapter à leur rythme et de leur laisser le temps qu’il faut pour chaque étape de la rencontre !

Le premier contact entre chien et chat

Ça y est, chien et chat arrive à garder plus ou moins leur calme en présence de l’autre. Tenez donc votre loulou et laissez-le s’approcher gentiment. Pendant qu’il avance, portez votre attention sur le chat. Si tout d’un coup vous sentez qu’il n’apprécie pas, stoppez votre chiot et laissez au chat le temps de s’habituer à l’approche. À nouveau, vous pouvez l’aider en le récompensant ou en le caressant délicatement. Il faut que vous y alliez petit à petit, sans ne jamais brusquer qui que ce soit. C’est à dire : le chiot fait un pas, et on laisse à tous le monde le temps de s’habituer…. Le chiot fait un second pas, et on attend à nouveau quelques instants… Tout ça jusqu’à ce qu’il se retrouve face à face.

Une idée est d’utiliser la cage de transport du chiot (À nouveau, en l’y ayant d’abord socialisé 😉 ) pour que le chat puisse s’approcher sans risque. Il pourra ainsi venir par lui-même pour renifler le chiot, et chacun pourra s’habituer à être proche de l’autre. Les séparer par des portes pour bébés est également une solution envisageable pour qu’ils puissent s’habituer à se voir et se sentir, en restant chacun à l’abris.

S'habituer à la présence de l'autre

Si le chiot a un comportement agressif ou qui laisserait penser qu’il y a un risque de morsure, vous pouvez envisager l’utilisation d’une muselière (pas besoin de préciser qu’il faudra d’abord avoir fait des séances de socialisation, si ?). Une morsure pourrait réduire à néant tous vos efforts, et vous devrez tout recommencer en plus difficile. Alors si vous pensez que c’est nécessaire, n’hésitez pas à prévenir tout accident pour augmenter encore plus les chances que tout le monde passe un bon moment. Quand chacun pourra être libre de ses mouvements en présence de l’autre et qu’ils vivront harmonieusement, vous aurez réussi le défi 😀 !

Empêcher les contacts non supervisés

Pour que votre chiot et votre chat puisse vivre harmonieusement, il y a de fortes chances que vous deviez y travailler pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Vous l’aurez compris, le but est d’aller le plus lentement possible, afin de bien laisser le temps à chacun de s’habituer à son nouveau copain. Ne prenez pas le risque d’un coup de griffe ou d’une morsure qui, nous vous le rappelons, réduiraient à néant tous vos efforts.

Entre chaque séance, empêchez si possible tout contact de se produire. Ne leur donnez pas accès aux mêmes endroits. Faites aussi en sorte que le chat ait de nombreux endroits en hauteur, pour s’y réfugier s’y besoin. Même une fois que tout le monde se sera accepté, gardez un œil sur les interactions durant les premiers temps, pour éviter toute mauvaise surprise.

Les conséquences d’une rencontre trop brusque

Avec Igor (notre chat) et Günther (notre chiot), nous avons fait l’erreur de les laisser un peu trop vite se côtoyer sans intervenir. Nous avons commencé par faire les présentations en douceur. Igor a pris quelques jours avant d’être à l’aise et ne plus hérisser les poils. Il avait un peu l’air de dire “Ça fait 6 ans que je suis peinard, vous me faites quoi là ?!”, mais il a quand même fini par se détendre.

C’est à ce moment que nous avons fait une erreur. À la base, nous nous attendions à ce que le chat remette en place Günther s’il allait trop loin. Nous avions surtout peur d’un coup de griffe, suite à une approche trop brusque de la part du chiot. En réalité, ce qui s’est passé, c’est qu’Igor est tellement gentil qu’il se laisse complètement faire par le chiot. Les interactions se passaient de la manière suivante :

  1. Le chat descend d’un meuble.
  2. Au moment où il touche le sol, Günther lui fonce dessus pour jouer.
  3. Igor se met en “boulette” et attend que ça passe, pendant que le chiot le lèche partout et lui “mange” les oreilles…
  4. Résultat : le chat est plein de bave et semble un peu choqué.

Comme le chiot ne cherchait qu’à jouer (et qu’il n’y avait donc pas du tout d’agressivité), nous n’avons pas tout de suite réagit. Pendant une à deux semaines, nous avons laissé faire, jusqu’au jour où Igor n’est pas descendu de la journée (nous vivons dans un duplex). Nous ne l’avons pas vu de la journée et il n’est même pas venu manger. Ça a été la sonnette d’alarme… À ce moment, nous nous sommes remis en question et avons décidé de tout faire pour que Günther se désintéresse complètement d’Igor, pour le laisser vivre tranquillement.

Aujourd’hui, nous savons que nous aurions dû, dès le départ, tout faire pour empêcher notre chiot d’aller vers le chat. Cela fait maintenant 6 mois que nous travaillons à lui apprendre à le laisser. Günther a fait de gros progrès, mais nous ne sommes pas encore arrivés au terme de l’apprentissage !


Pensez-vous que Günther aurait compris beaucoup vite si nous ne l’avions pas laissé faire durant ces 2 premières semaines ? Et vous, avez-vous déjà un chat à la maison que vous devrez présenter à votre nouveau petit chiot ? Sentez-vous libre de le partager dans les commentaires 😉 .


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

4 thoughts on “Présentations entre chien et chat, comment bien gérer

  1. Super article !
    Je me souviens bien des présentations des différents chiens et chats que nous avons eu avec mes parents. En prenant le temps effectivement tout se passe bien. Nous avions d’ailleurs remarqué que souvent ensuite, le chat avait l’ascendant sur le chien. Allez comprendre… mais il y avait aussi beaucoup d’amour entre eux, plein de câlins c’était chouette…

  2. Merci pour ces précieux conseil Mathias. De mon côté, ça va certainement se passer dans l’autre sens, un chat à présenter à un chien. Dans l’ensemble ça ne change pas grand chose, je vais pouvoir appliquer tes excellents conseils pour présenter petit chaton à chien déjà adulte. Je me réjouis de pouvoir mettre en pratique…

    1. Salut Nicolas!
      Sans vraiment avoir de la pratique dans ce sens, il semblerait que ce soit plus simple comme rencontre. Le chaton curieux et qui ne connait pas le territoire et le chien déjà adulte, plus calme et avec des bonnes bases en éducation.
      Attention cependant à ne pas le laisser chasser la petite boule de poil, même s’il devrait trouver cela très drôle… cela risque de l’être un peu moins pour petit chaton à la longue… 😮
      J’espère que tu viendras nous livrer ton expérience après la rencontre.
      Courage et à bientôt!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement notre livre "La propreté, mais comment lui apprendre ?!" :)