Le collier, le harnais et la laisse

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

En tant que propriétaire de chien, vous aurez à utiliser collier (ou harnais) et laisse. Dès l’instant où vous sortirez de chez vous, leur utilisation vous sera imposée. En effet, la loi stipule qu’un chien doit toujours être tenu en laisse lorsqu’il se trouve dans un lieu public. Il faudra donc que votre chiot soit à l’aise avec ces équipements, et qu’il apprécie les porter.

Il n’y a rien de naturel pour un chien à porter de tels accessoires. Rien ni personne n’est habitué dès la naissance à ne pas être libre de ses mouvements… Même si vous avez sûrement déjà aperçu des chiens se balader aux côtés de leurs maîtres, tel leurs ombres, sachez que c’est le résultat de longues heures d’apprentissage ! La socialisation s’applique également ici, afin d’apprendre à son compagnon à apprécier être tenu en laisse.

Le collier

Difficile d’imaginer un chien sans collier, tant on a l’habitude de les voir en porter. Il est aujourd’hui concurrencé par le harnais, mais reste toujours très utilisé.

Quand utiliser le collier

Mettre un collier à son chien peut lui être désagréable s’il tire beaucoup en laisse. De plus, comme chez nous, le cou est une zone sensible chez nos loulous. En plus des vertèbres qui s’y trouvent, l’oesophage et la trachée y passent également. En tirant sur sa laisse, votre loulou risque donc de graves séquelles engendrant par la suite des problèmes de santé.

Comme il y a de forte chance qu’il tire étant chiot (avant que vous ne lui ayez appris à ne pas le faire 😉 ) , il est préférable de posséder un harnais pour les débuts. Quand vous savez qu’il sera dans une situation excitante, où il va beaucoup tirer, pensez à privilégier le harnais au collier. Garder le collier pour les sorties où vous savez qu’il ne tirera pas trop, pour éviter qu’il ne s’étrangle !

Matière et fermeture

Vous pouvez en trouver en nylon, en cuir ou en chaîne. Veillez à ce que votre compagnon soit à l’aise avec et qu’il ne fasse pas de réaction allergique (contrôler régulièrement qu’il n’y a pas de rougeurs au niveau du collier, les séances de grattage ciblées doivent vous mettre sur la piste). Il faut aussi qu’il soit résistant, alors attention au cuir qui n’aime pas l’humidité et peut se fragiliser avec le temps, soyez vigilent et remplacer les objets en cuir à temps ! Regardez également le système de fermeture. Eviter les clips en plastique qui se cassent facilement. Les fermetures type “ceinture” sont les plus solides, et donc les mieux adaptées.

Fermetures collier

 

Réglage du collier

Réglage 2 doigts sous le collierPour le réglage, il faut que vous puissiez passer 2 doigts entre le collier et le cou du chien. Il faut que vous puissiez les passer sans difficulté pour que le collier ne soit pas trop serré. Si vous décidez de laisser en permanence le collier à votre chiot, pensez à vérifier régulièrement le réglage. Comme il grandit, il ne faudrait pas que le collier finisse par l’étrangler !

Colliers à proscrire

Les colliers étrangleurs, électriques et tous ceux qui ont comme fonction de blesser le chien sont bien entendu à proscrire. Si un éducateur vous conseille l’utilisation d’un tel collier, quel qu’en soit la raison, faites demi-tour et allez immédiatement voir ailleurs. Même si ce genre d’objets vous est proposé avec une thérapie spécifique… Il y a toujours une solution douce à chaque problème!

Le harnais

Quand utiliser le harnais

Le harnais est une alternative au collier. Si vous avez un chien qui tire beaucoup en laisse, en avoir un bon peut lui éviter de constamment s’étrangler. Il est donc intéressant d’en avoir un au moins au début, tant que votre chiot n’aura pas appris à ne pas tirer en laisse.

Privilégiez son utilisation lorsque vous savez que votre chiot sera excité en sortie. Par exemple, nous utilisons le nôtre lorsque nous allons au cours d’éducation canine pour chiot, dans les endroits inconnus remplis de nouvelles odeurs et les zones de fortes concentrations de gens (Günther aime tout ce qui ressemble de près ou de loin à un être humain…)

Attention à la forme

Les formes “standards” de harnais ont des noms composés d’une lettre, qui font référence à leurs formes (“H’, “T”, “Y”, etc…). LE point à considérer lors de votre choix est le dégagement des épaules du chiens. La photo ci-dessous montre Günther dans son harnais, avec les épaules bien dégagées.

Günther dans son harnais

Il est impératif que votre harnais n’entrave pas les mouvements de votre chiot. Etant en pleine croissance, son corps risquerait de ne pas se former correctement. Votre loulou pourrait se retrouver avec des problèmes physiques une fois adulte !

Günther dans un harnais en T trop grandDe par leur forme, méfiez-vous des harnais en “T” (plus que des autres). C’est ce type de harnais qui a le plus tendance à recouvrir les épaules. Sur la photo de de droite, on voit Günther dans un harnais en T avec lequel on constate clairement le recouvrement des épaules (bon d’accord, le harnais est trop grand, mais le principe est bel et bien illustré 😉 ).  N’hésitez pas à demander conseil à un vendeur pour acheter le harnais le mieux adapté !

La meilleure manière de faire le bon choix

Aller en animalerie accompagné de votre chiot est la meilleure manière d’acheter celui qui lui sera le plus adapté. Faites directement une séance d’essayage en magasin 🙂 Cherchez un modèle avec sangles réglables, vous pourrez l’ajuster au cours de la croissance de votre compagnon et serez tranquille pour un moment.

La laisse

Une… Deux… Trois laisses ?!

Pour aller avec votre collier et votre harnais, il vous faudra une laisse. L’idéal est même d’en avoir trois, de différentes longueurs, selon les situations :

  1. Une laisse pour les ballades quotidiennes, idéalement entre 1m50 et 2m. Elle peut être plus courte ou plus longue selon l’agitation et les dangers de l’endroit où vous vous trouvez.
  2. Une longe (qui n’est autre qu’une longue laisse 😉 ) d’environ 8m, pour les moments d’éducation. Votre chiot aura plus de liberté qu’avec une plus courte, mais vous garderez un contrôle sur ce qu’il se passe.
  3. Une longe de 15m qui vous permettra, lorsque vous promènerez votre loulou dans de grandes étendues d’herbe, de lui laisser un maximum de liberté. Pour une raison de sécurité, vous ne pouvez pas prendre le risque de le détacher temps qu’il ne connaitra pas parfaitement le rappel. Cette longe est donc l’alternative idéale.

Réfléchissez à la matière

Longe transformée en jouet à rongerFaites attention à la matière que vous choisirez. Nous avons acheté une longe enrobée d’un caoutchouc orange qui n’a pas fait long feu. En effet, ce petit filou c’en est donné à cœur joie de la ronger dès que nous avions le dos tourné, et il a fini par la couper en deux… Elle a été recyclée et sert aujourd’hui de jouet à mâcher 😀

Ce qu’il ne faut surtout pas faire

La laisse est un outil qui vous permet d’empêcher votre loulou d’agir à sa guise. Il ne se rend pas compte de ce qui est dangereux ou non. Le tenir en laisse permet de garder le contrôle sur lui, et ainsi le protéger.

Lorsque vous vous promenez avec votre chiot, prenez le temps de considérer ses envies. S’il souhaite s’arrêter un instant, sentir quelque chose ou qu’il va dans la mauvaise direction, ne soyez pas constamment en train de l’empêcher d’agir comme il le souhaite. Tout le monde doit être satisfait des balades quotidiennes, permettez-lui donc de temps à autre de faire ce qu’il veut et pensez surtout que la ballade c’est son moment à lui plus que le vôtre, alors autant qu’il en profite 😉

N’utilisez surtout pas la laisse pour tracter votre chien là où vous souhaitez aller, ce n’est pas sa fonction ! Par respect pour votre chien et pour éviter qu’il s’en retrouve blessé, partez du principe de ne jamais tirer sur sa laisse, quel qu’en soit la raison ! Votre chien n’a pas choisi d’être attaché. Si vous voulez qu’il vous suive, utilisez l’ordre que vous lui avez appris. Communiquez avec votre compagnon et soyez patient, ne pestez pas tous les mètres parce qu’il n’obéit pas ou il aura de moins en moins de plaisir à passer du temps avec vous.

La socialisation

Socialisation au collier et au harnais

Comme pour chaque socialisation, la clé de la réussite et de ne jamais brusquer son chiot. Allez-y étape par étape. Pour le harnais et le collier, vous pouvez par exemple procéder comme suit :

  1. Commencez par poser le collier ou le harnais devant lui. Laissez le temps à votre loulou de le voir et le sentir. Donnez-lui des friandises tout le long de la socialisation pour que l’instant soit aussi positif que possible.
  2. Ramassez délicatement l’objet et regardez la réaction de votre chiot. Ne soyez pas avare en félicitation et en caresse. Aidez-le à comprendre qu’il n’a pas à avoir peur 😉
  3. Posez l’objet sur votre chiot (d’abord sans le lui enfiler) afin qu’il sente son contact et s’y habitue,
  4. Enfin, si les points précédents se sont déroulés sans soucis, enfilez-lui délicatement le harnais ou le collier.

Si vous voyez le moindre signe d’inconfort de la part de votre loulou, revenez un pas en arrière, récompensez-le abondamment et faites-lui comprendre que c’est vraiment chouette de porter l’objet en question par exemple, en lui parlant avec une voie aiguë et en montrant que vous êtes en train de vous amuser (Günther sais qu’ il est en scéance de socialisation dès que Mathias prend la voix de Mickey Mouse 😆 ).

Socialisation à la laisse

Pour la socialisation à la laisse, la marche à suivre est assez ressemblante à la précédente :

  1. Posez la laisse devant lui et laissez-le s’habituer à sa présence. Félicitez-le s’il la sent ou l’attrape dans sa gueule.
  2. Prenez-la et posez-la contre votre loulou pour qu’il sente son contact.
  3. Accrochez-la à son collier, mais laissez-la traîner derrière, sans la tenir, jusqu’à ce qu’il ne la remarque même plus.
  4. Une fois qu’il semble ne plus être dérangé par le fait d’être en laisse, soulevez délicatement la laisse. Attention, faîtes en sorte de ne pas mettre de tension dans la laisse à cette étape. Soulevez-la d’abord un centimètre, puis deux, et augmentez crescendo en la reposant à chaque fois et en récompensant abondamment.
  5. Une fois que la laisse ne touche plus le sol, vous pouvez vous promener à l’intérieur pour qu’il s’habitue à être attaché.

Notre utilisation de ces équipements

Nous avons la chance que notre chiot ne tire que très peu en laisse. Nous lui avons donc acheté un collier pour les sorties régulières, et un harnais pour celles où nous savons qu’il sera plus excité (et donc, qu’il sera plus susceptible de tirer).

Notre vision de la balade a toujours été d’avoir un chien qui nous suit en laisse, attaché à son collier, sans qu’il ne tire. Depuis que Günther est à la maison, nous lui apprenons donc comment se comporter pour que nos futures balades se passent ainsi 😀


Et vous, comment se passe vos balades avec votre loulou ? Avez-vous des techniques pour que votre chiot se comporte comme vous l’attendez ? Partagez vos expériences avec nous dans les commentaires 😉

Photo Flickr par lili chin


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

4 thoughts on “Le collier, le harnais et la laisse

    1. Hello et merci 🙂

      Effectivement, utiliser une laisse métallique nous aurait évité de retrouver notre longe dans cet état ! Par contre, nous avons remarqué que Günther a un penchant pour lécher/mâchouiller les objets métalliques. Pas sûr que ça soit très bon pour ses dents s’il se met à la mordiller trop souvent.

      On garde quand même l’idée de côté et on essayera peut-être s’il n’arrête pas le mâchouillage 😉

  1. J’ai dit ce qu’il faut savoir sur la fonction d’un harnais (aider un chien à tirer) sur une autre page

    Personnellement un chien qui tire sur la laisse c’est juste pas possible
    J’utilise donc la laisse-lasso (mes chiens sont promenés en liberté sauf début de promenade et sauf obligation de les amener en ville) qui se positionne juste derrière les oreilles, qui se tient toujours verticale (donc courte) et bien souple: aucun chien ne tire avec un lasso bien mis, même un chien inconnu qui trainait son maitre de tous ses muscles me fait du premier coup une marche au pied impeccable, détendue.
    Le lasso permet la même finesse que la rêne du cheval guidé avec respect: le chien réagit à des mouvements très subtils de la main, lors de la marche au pied le chien est vraiment branché sur l’allure du maitre.

    1. Bonjour docline,

      Concernant le harnais, la réponse se trouve ici et complète bien le sujet du port du harnais (à utiliser temporairement chez le chiot). 😉

      En ce qui concerne la laisse-lasso, j’ai réalisé quelques recherches qui me font dire que pour un novice elle est peu recommandable. En effet, si l’on ne s’en sert pas correctement, il y a un très grand risque d’étranglement et pour avoir côtoyé des “jeunes” maîtres chien, j’ai pu remarquer leur tendance à tirer sur la laisse assez brusquement… Il n’est évidemment pas concevable de tirer sur la laisse du chien (pour aucune raison!), mais cela semble être un réflexe chez certains lorsqu’ils ne savent pas comment réagir…

      Il est donc hors de question de se procurer une laisse-lasso si l’on ne sait pas s’en servir, et encore moins sur un chiot en développement au risque de lui infliger des séquelles physiques irréversibles! Néanmoins, je n’ai pas d’expérience avec cette laisse sur un chien ayant déjà des bases dans la technique de la marche en laisse, mais si je devais être amenée à m’en servir un jour, j’opterais sans hésiter pour un modèle avec double arrêtoir afin d’être sûre de ne jamais blesser le chien. Il m’est tellement à cœur que l’éducation soit un moment de partage et de respect, que je préfère recommander des accessoires pour lesquels je suis sur qu’il n’y a pas de contrainte physique sur le chien, afin que l’animal ne soit pas blessé et ne soit pas intimidé par l’accessoire en question.

      Ne pas se procurer de laisse-lasso est la meilleure option pour moi, simplement parce qu’il est tout à fait possible d’appendre la marche au pied à son chien autrement et même si cela demande plus d’effort, cela fini par payer et apporter beaucoup plus de satisfaction lorsque la balade est fluide et harmonieuse, sans accessoire particulier.

      Merci encore pour ta visite et tes pistes de réflexion.

      A bientôt! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement notre livre "La propreté, mais comment lui apprendre ?!" :)