Propreté du chiot : Comment lui apprendre ?!

Propreté du chiot : comment lui apprendre ?!
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Ça y est, cette fois, c’en est trop… Encore une crotte au milieu du salon… Vous venez pourtant de finir de nettoyer un pipi ! Votre loulou semble-t-il avoir décidé que vous viviez dans ses toilettes, et vous n’en pouvez plus ? Ça tombe bien, c’est la raison qui nous a poussés à écrire cet article. La propreté du chiot peut parfois être difficile à gérer, mais il existe des trucs et astuces pour y parvenir. Voyons donc plus en détails comment fonctionne votre poilu, et comment se comporter pour enfin savoir comment apprendre la propreté à son loulou les doigts dans le nez !

La propreté du chiot : Comment fonctionne-t-il ?

Pour comprendre comment faire de la propreté du chiot une partie de rigolade, faut-il déjà savoir comment il fonctionne. Il y a des raisons qui font que votre loulou n’est pas propre dès son arrivée, des moments auxquels il aura naturellement besoin de se vider et des choses à savoir pour bien comprendre son fonctionnement. Sans connaître les “règles”, impossible de gagner la partie ! Voyez plutôt :

Bon sang, pourquoi n’est-il pas propre ?!

Vous l’avez compris, ce n’est pas par plaisir que votre chiot se soulage sur votre carrelage (quoi que, ça doit quand même lui faire plaisir, mais ça ne vient pas du carrelage 😛 ). En fait, il y a 2 raisons qui font que votre chiot n’est pas propre. Les connaître vous permettra déjà de partir sur de meilleures bases. Ces raisons sont :

  1. Les muscles qui lui permettent de se retenir ne sont pas encore formés. Et malheureusement, là-dessus, vous ne pourrez pas y faire grand-chose. Ça veut dire que votre petit compagnon ne fait pas exprès de ne pas se retenir, ses sphincters ne sont tout simplement pas encore opérationnels ! Selon cet article du site CLICKER TRAINING, de Karen Pryor, cela peut demander jusqu’à 16 semaines avant que ses muscles ne soient parfaitement formés.
  2. Il n’a pas encore compris où sont les toilettes. À la base, un chiot ne sait pas que c’est dehors qu’il doit faire ses besoins. C’est votre rôle de faire ce qu’il faut pour qu’il comprenne. Du moins, si vous voulez qu’il le fasse le plus vite possible 😉 .

Attention, car chaque chiot est différent. La rapidité de la croissance ainsi que la vitesse d’apprentissage varient selon chacun, il n’y a pas de règle absolue. Même deux chiots de taille et de race identiques peuvent ne pas être propres au même moment. Dans tous les cas, sachez que cela peut demander jusqu’à 6 mois, voire même jusqu’à 1 an avant d’avoir un chien parfaitement propre. Pour apprendre la propreté à un chiot, la chose indispensable est donc de faire preuve de patience !

La propreté du chiot : Les moments clés

Ensuite, il faut savoir qu’il y a des moments clés auxquels un chiot aura naturellement besoin de se vider. C’est-à-dire :

  • Après chaque réveil,
  • À la fin de chaque repas (environ 10-15 minutes après),
  • Après chaque partie de jeu.
Le réveil, moment-clé pour un pipi

Ces moments sont les instants où votre compagnon ne pourra pas se retenir. C’est donc très simple, emmenez-le dehors à son réveil le matin, après chaque sieste, après avoir mangé ou bu, chaque fois que vous finissez de jouer avec lui et le soir avant d’aller vous coucher. Ainsi, vous limitez un maximum les risques de vous retrouver avec une fuite.

Le chiot va-t-il signaler qu’il a besoin ?

Eh bien non, pas forcément. Bien qu’on entende souvent les gens dire que leurs chiots pleurnichent, grattent à la porte ou attendent près d’elle lorsqu’ils ont besoin, il ne faut pas en faire une généralité. Notre chiot, Günther, n’a jamais montré aucun signe lorsqu’il avait besoin (c’est d’ailleurs toujours le cas aujourd’hui). Quand il avait besoin, c’était très simple. Il s’arrêtait juste soudainement, urinait là où il se trouvait, et repartait aussi sec.

Néanmoins, le comportement d’un chiot qui a une envie pressante est en général de tournicoter, regarder autour de lui et flairer les recoins à la recherche du plus adapté pour ouvrir les vannes. Si vous arrivez à repérer ces moments, n’attendez pas et sortez-le dans la seconde.


Perdu avec votre chiot ? Nous vous conseillons de lire : Les débuts avec un chiot : par où commencer ?


Comment vous devez vous comporter

Voilà, nous en savons davantage sur le fonctionnement du chiot. Maintenant, regardons ce que vous devez faire pour pouvoir l’aider au mieux à comprendre que, même s’il est doux et moelleux, votre tapis n’est pas un endroit pour se laisser aller.

Quand commencer à lui expliquer

L’apprentissage de la propreté doit être débuté dès son arrivée chez vous (donc au plus tôt à 2 mois). Pas la peine d’attendre qu’il soit plus âgé et ait pris de mauvaises habitudes. Plus vous débutez tôt, plus votre chiot prendra le réflexe que les toilettes, c’est dehors !

Super, mon jeune chiot fait déjà ses besoins dans l'herbe !

L’anticipation, la clé de la propreté du chiot

La manière la plus efficace d’apprendre la propreté à un chiot est de faire en sorte que TOUS les pipis et cacas soient faits à l’extérieur. Si à chaque fois que votre poilu se soulage, il se trouve dehors, il intégrera vite que c’est là qu’il doit faire. Voyez ça comme un jeu, chaque fois que votre loulou urine ou défèque dehors, vous gagnez un point. A chaque fois que c’est à l’intérieur, vous en perdez un 😀 .

Créer une routine pour favoriser la propreté du chiot

Donc pour anticiper, il faut savoir quand votre chiot va avoir besoin d’aller aux toilettes. “Eh mais attendez, c’est justement ce dont on a parlé plus haut !”. Eh oui, reprenez donc les moments clés ci-dessus pour les intégrer dans votre routine. Il faut vraiment que cela devienne une habitude pour votre loulou de faire dehors. Ne prenez pas de risque et sortez-le quand vous savez qu’il va avoir besoin.

En fait, au début, nous vous recommandons de sortir votre chiot toutes les heures. Dans le pire des cas, c’est le temps que votre petit compagnon arrivera à se retenir (avec Günther, nous avons gardé ce rythme pendant 2 mois !…). Commencez donc par créer cette routine d’un pipi par heure, et essayez progressivement d’augmenter l’intervalle si vous voyez que tout se passe bien. En cas de fuite, vous saurez que vous avez été trop optimiste. Il vous faudra alors diminuer de nouveau l’espacement entre chaque sortie.

Un succès ? Célébrez !

La routine va faire prendre l’habitude à votre chiot d’aller aux toilettes dehors, mais cela ne lui explique rien directement. Vous avez un moyen de “parler” avec votre chiot (non non, il ne comprend pas le français 😛 ), et ce moyen, c’est les friandises. Prenez-en de savoureuses et de taille adaptée (besoin de plus d’infos sur les friandises ? Lisez ceci) et récompensez-le à chaque fois qu’il fait dehors.

Vous le voyez faire pipi ? Prenez votre petite voix aiguë pour l’acclamer d’un “Hourra !”, d’un “Bravo !” ou d’un “Yes yes yes !” à l’instant même où il termine, tout en le récompensant abondamment. C’est de cette manière qu’il réalisera que c’est super de faire dehors, car il reçoit un super jackpot de friandises quand il fait là.

Votre chiot fait caca dans le jardin : récompensez !

Que faire en cas d’accident

Même si c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase (la goutte “d’eau”, vraiment ?), ne grondez jamais votre chiot s’il s’oublie au milieu de la cuisine. Il ne sait pas que c’est mal de faire ça là. Si vous vous énervez ou que vous le punissez, la seule chose qu’il saura est que s’il fait devant vous, il va passer un sale quart d’heure. Résultat, il ne va pas arrêter, il va juste se cacher pour être tranquille pour faire ses besoins.

Si vous le surprenez en flagrant délit, ne lui mettez donc jamais le nez dedans (surtout qu’il n’y a rien de déplaisant pour un chien à avoir son nez dans son urine…). Faites en sorte de le couper dans son élan en le surprenant, par exemple en tapant dans vos mains, ou simplement en le soulevant du sol. Courrez dans le jardin, posez-le et attendez de voir s’il ne reste pas quelque chose à sortir. Si effectivement il termine ce qu’il a commencé, félicitez-le comme il se doit et donnez lui des friandises (si vous avez eu le temps d’en attraper dans votre course). L’idée est qu’il comprenne que dedans, il ne reçoit rien du tout alors que dehors, c’est la super fête quand il fait.

Donc en cas d’accident, on ne secoue pas et on ne tape pas, on garde juste son sang-froid en se disant qu’on a perdu un point. Ensuite, pour nettoyer, mettez votre chiot à un endroit duquel il ne vous voit pas. Vous voir secouer un chiffon au sol à l’air amusant du point de vue d’un chiot. Il pensera donc que vous vous éclatez quand il fait pipi partout, et il n’aura qu’une envie, recommencer ! Veillez également à nettoyer correctement, car si votre loulou sent encore son odeur, cela le poussera à recommencer au même endroit.


Voici un article qui devrait vous intéresser : Les 6 plus grosses erreurs à ne pas faire avec un chiot


Les choses à retenir sur la propreté du chiot

Voilà, avec ce qui a été présenté dans cet article, vous avez maintenant une meilleure idée du “fonctionnement” d’un chiot. Vous savez notamment ce qui fait qu’il n’est pas propre, connaissez les moments où il aura naturellement besoin d’aller aux toilettes (et donc les instants où vous devrez vous trouver dehors avec lui) et avez en tête la manière de vous comporter. Pour mettre toutes les chances de votre côté, sentez-vous libre de télécharger gratuitement notre livre numérique complet sur le sujet ! Le formulaire en bas de l’article est justement fait pour. Vous apprendrez tous les secrets pour en finir au plus vite avec l’apprentissage de la propreté 😀 .

Pour résumer, votre loulou n’est pas propre tant que ses muscles ne sont pas complètement formés, et qu’il n’a pas compris que c’est dehors qu’il doit se soulager. Votre rôle à vous est d’anticiper un maximum afin de faire en sorte que votre chiot se trouve dehors au moment où il aura besoin. Ce n’est donc pas “Il a besoin -> je le sors”, mais “Je le sors car il VA avoir besoin”.

Les moments où un chiot a naturellement envie de se soulager sont après chaque réveil, après chaque repas et après chaque partie de jeu. Sortez-le donc à ces moments et surtout, récompensez-le avec de délicieuses friandises à chaque fois qu’il fait dehors. Il comprendra ainsi rapidement que c’est exactement ça qu’il doit faire 🙂 .


Des soucis avec la propreté du chiot ? Notre livre numérique vous apprendra tout ce qu’il y a à savoir (remplissez le formulaire ci-dessous pour l’obtenir). Et en plus il est gratuit, ça serait bête de ne pas en profiter 😉 .


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement notre livre "La propreté, mais comment lui apprendre ?!" :)