Pourquoi avoir créé ce blog et comment il se présente

Berger du Caucase
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Pour que vous compreniez mieux les raisons qui nous ont poussées à créer ce blog, commençons par un premier article de présentation 😉

Comme expliqué sur la page A propos, qui nous décrit déjà brièvement, nous sommes un couple Suisse habitant à proximité de Lausanne avec notre chat, Igor. En décembre 2018, et après de nombreuses années de réflexion, nous avons décidé de nous lancer dans une nouvelle aventure : Adopter un chien !

Pourquoi avoir créé ce blog

Conscients que la décision d’adopter un chien n’est pas à prendre à la légère, nous avons décidé de nous renseigner un maximum sur les manières de procéder avec notre futur compagnon et nous avons donc commencé nos recherches. Après la lecture de livres et d’articles sur internet, la visite de blogs et des discussions avec nos proches, nous avons compris que chacun a son propre avis sur la question et qu’il est difficile de savoir quelle est la meilleure manière de procéder (s’il y en a vraiment une !). Ayant été quelque peu déçus de ne pas avoir trouvé facilement de réponses à nos questions, nous avons décidé de créer ce blog pour aider ceux qui, comme nous, souhaitent se lancer dans la merveilleuse aventure que représente l’adoption d’un chiot en leur proposant les conseils que nous avons eu tant de mal à recueillir. Comme stipulé dans le sous-titre du blog, nous souhaitons éduquer notre chiot afin qu’il devienne un chien bien dans ses pattes. Pour se faire, nous pensons que son éducation doit être basée sur l’amour, la confiance et le respect mutuel. Les conseils et astuces que vous pourrez lire sur ce blog se basent donc sur les méthodes de renforcement positif et de punition négative, et non pas sur des principes qui viseraient à faire souffrir le chien de quelque manière que ce soit !

Où nous en sommes aujourd’hui

Cela faisait plusieurs années que nous discutions des races qui nous plaisaient, sans réel intention de sauter le pas. Notre premier choix fut le Berger du Caucase, un molossoïde de 65kg, mais difficile d’imaginer notre vie avec un chien de cette envergure dans un 2,5 pièces de 50m2 (Oui, nous avons chacun un penchant pour les grands chiens, mais peut être avions nous les yeux plus gros que le ventre !).

Chien Berger du CaucaseUn chien de race Berger du Caucase
Un jour, nous nous sommes intéressés à une race de chien dont la description “saucisse aux grandes oreilles avec un derrière de pêche” correspond assez bien. Oui oui, je parle effectivement des Welsh Corgis Pembroke ! Les Corgis sont des chiens intelligents, sociaux et amicaux. La forme de leur tête, tout comme leurs couleurs, rappelle celle du renard. Courts sur pattes mais robustes, on parle souvent de grands chiens dans de petits corps, et c’est d’ailleurs aussi ce qu’eux-mêmes semblent penser de par leurs façons d’agir ! Le choix était donc fait : cette race est faite pour nous !
Chien Welsh Corgi PembrokeUn chien de race Welsh Corgi Pembroke
Nous nous sommes donc mis à la recherche d’un élevage qui nous plaisait, avons réservé un chiot et avons attendu sa naissance prévue aux alentours du 20 décembre (bon, d’accord, c’était en quelque sorte notre cadeau de Noël 😀 ). La naissance a eu lieu, mais là, déception… Trois chiots sont nés et nous étions les 4èmes à en avoir réservé un ! Nous n’avions que deux alternatives, chercher ailleurs ou attendre la prochaine portée qui aurait lieu environ 6 mois plus tard. Comme cet élevage semblait vraiment apporter aux petits chiots ce qu’ils ont besoin pour être en parfaite santé, nous nous sommes résignés à attendre la prochaine portée. Aujourd’hui, l’insémination a eu lieu (fin mai 2019) et nous attendons l’échographie qui confirmera que les chiots sont en création et qui devrait être faite aux alentours du 24 juin. Nous vous tiendrons informés sur les réseaux sociaux de la suite des événements 😉

Qui nous sommes

Mathias Favre Mathias
Je m’appelle Mathias Favre, j’ai 26 ans et j’ai été diplômé d’une école d’ingénieur en Microtechniques l’été passé. Actuellement, je travaille dans un dépôt dentaire dont le rôle est de s’occuper du matériel de dentistes à travers la Suisse lorsque celui-ci tombe en panne. Durant mon adolescence, nous avons déménagé, avec ma mère et mes deux frères, dans une petite maison avec jardin à Lausanne. Avec une forêt à proximité, l’occasion était idéale pour adopter un chien. Nous avons accueilli Tequila, une femelle pleine d’énergie dont les origines supposées étaient Labrador/Golden Retriever. Quelques mois après, ma mère a eu des problèmes de santé et a dû être hospitalisée durant 2 mois. Comme mes frères et moi étions jeunes, il a été décidé que Tequila irait en “vacances” chez ma tante qui possédait déjà un chien. L’hospitalisation s’est bien passée, mais une fois terminée, les vacances de Tequila se sont transformées en séjour définitif. À ce moment, Tequila avait environs 8 mois. En grandissant, Tequila est devenue de plus en plus agressive. Au cours de plusieurs ballades, elle s’en est prise à des personnes qu’elle a croisées et, au fil du temps, plusieurs plaintes ont été déposées. À l’âge de 10 ans, suite à une nouvelle plainte et Tequila étant malade, la décision a été prise de l’euthanasier. Aujourd’hui, je continue à me demander si ce chien a vécu de manière heureuse et je me dis que, si ça n’a pas été le cas, les choses aurait pu être différente si nous avions eu, à la base, un peu plus de connaissances sur le sujet. Cette histoire me motive donc à vous proposer les meilleurs conseils pour éviter que d’autres histoires de la sorte puissent se produire.
Tiffany SchuhmacherTiffany
Moi, c’est Tiffany Schuhmacher, également 26 ans avec une formation de dessinatrice en architecture. Je poursuis actuellement mon cursus de formation à temps partiel en architecture d’intérieur, à distance, depuis la maison. L’autre partie de mon temps, je la passe à travailler sur des projets de conceptions de cuisines et d’agencements pour les clients de la société qui m’emploie. Et cela, je le fais également depuis chez moi, ce qui me permet d’avoir mes propres horaires. Mon plus gros projet pour les mois à venir, c’est la mise en place de mon statut d’auto-entrepreneuse qui me permettra de diversifier mes activités tant dans la technique du bâtiment que dans la réalisation de projets créatifs d’aménagement d’intérieurs et évidemment, de passer du temps avec notre future nouvelle boule de poil. Depuis toute petite, je suis fascinée par les animaux. Nesquik était mon tout premier chat, puis s’en est suivi Persil, un lapin nain. Ensuite sont arrivés Cassis, Groseille, Fifi, Pioupiou et Nestor, mes perruches ondulées. Mes sœurs et moi partagions les tâches pour nous occuper de Pikachu, un lapin nain. Nous avions toutes envie d’adopter un chien, mais nos parents avaient posé la condition de n’avoir qu’un seul animal à la maison. Ma mère, voulait un Terre-Neuve et nous aurions tous été satisfait par ce choix. Notre petit Pikachu décède en 2012, soit après plus de 12 ans de vie ! Ayant moi-même quitté le foyer un an plus tôt, et mes sœurs devenues grandes, mes parents ont abandonné l’idée d’adopter un chiot. De mon côté, dans mon nouveau chez-moi, j’adopte Whiskey un chat de gouttière, que je laisse sortir à l’extérieur et qui disparaît avant d’atteindre une année. Je me retrouve avec une panoplie complète d’articles pour chat sur les bras, sans ma petite bête. Par hasard, un ami se trouve dans le cas contraire, son petit chaton n’étant pas compatible avec les allergies de sa sœur. Je vais alors rencontrer « Cerise » dans la famille d’accueil provisoire où mon ami l’a laissé. Cette famille s’est rendu compte que Cerise n’est pas la femelle dont ils souhaitent et désirent le lui rendre. Immédiatement, je tombe sous le charme de ce petit chaton joueur et « parlant » (jamais vu un chat avec autant la bouche ouverte !), Igor, et depuis il partage nos vies.
Igor Madou le chatIgor « Madou », le chat de la maison
Voici Igor (alias « Madou »), notre chat de 6 ans. Igor a passé la majeure partie de sa vie dans un appartement au 3ème étage d’un immeuble et n’a donc jamais eu l’occasion de sortir hors de l’appartement (bien qu’il profite de l’air frais procuré par le balcon). Jusqu’à présent, il n’a eu à faire à des chiens que 3 fois dans sa vie, mais n’est pas encore habitué à leur présence. Etant d’un naturel très joueur, nous pensons qu’un autre animal dans sa vie lui plaira. Sa réaction face à l’arrivée du chiot reste cependant inconnue et il faudra donc faire en sorte que cela se passe dans les meilleures conditions.

Comment sont faits les articles de ce blog

Au travers des articles de ce blog, nous vous présenterons des méthodes qui nous paraissent percutantes pour élever un chiot dans les meilleures conditions et que nous appliquerons donc nous-mêmes. Nous commencerons par vous expliquer les concepts théoriques sous forme d’article écrit. Puis, nous posterons une vidéo illustrant la mise en pratique et les résultats obtenus, ce qui permettra de valider ou non l’efficacité de ces concepts. Étant des débutants dans le domaine, vos suggestions de sujets d’articles, vos conseils et vos remarques en tout genre sont les bienvenus. N’hésitez donc pas à nous laisser des commentaires pour ainsi vivre ensemble cette merveilleuse aventure 🙂

Photos Flickr par : Spike Summers et Miyo Sekimoto


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement notre livre "La propreté, mais comment lui apprendre ?!" :)