Les 9 caractéristiques d’un bon éleveur

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Vous êtes assis en famille autour de la table de la cuisine et la nuit commence à tomber. “Je veux un Berger Allemand !” s’écrie votre fille. “Non, prenons un bâtard pour avoir un chiot comme aucun autre !”, lui répond son petit frère. Après plusieurs heures de discussion, une préférence semble sortir du lot. Une seule chose est sûre, tout le monde se réjouis de l’arrivée de la nouvelle petite boule de poil !

Afin que l’accueil ne se transforme pas en mauvais rêve, il est important que le chiot n’ait pas acquis de mauvais comportements ou vécu de mauvaises expériences avant son arrivée. Pour cela, le choix de l’endroit où vous irez le chercher joue un rôle important. En effet, votre futur compagnon passera quelques semaines dans son premier foyer, et ces semaines sont importantes pour qu’il démarre immédiatement du bon pied (ou de la bonne patte 😉 ).

Les conseils qui suivent se basent sur l’adoption d’un chiot chez un éleveur, mais peuvent également être pris en compte en cas d’adoption à un autre endroit 🙂 Voici donc 8 critères à prendre en compte pour savoir si vous avez trouvé un bon éleveur.

1. L’apparence générale de l’éleveur

Avec la magie d’internet et des réseaux sociaux, vous avez la possibilité de découvrir les éleveurs sans même avoir à sortir de chez vous ! Profitez-en et prenez un petit moment pour faire vos recherches.

Comment se présente-t-il ? Comment présente-t-il ses chiens et la/les race(s) dont il s’occupe ? A-t-il l’air sérieux ? Récolter un maximum d’informations pour vous faire une idée précise de son élevage. S’il n’est pas capable de se présenter correctement et qu’il semble désorganisé, comment pourrait-il s’occuper correctement de chiots ? (Je ne dis pas qu’il ne le fera pas, mais autant limiter les risques 😉 ).

Visiter donc son site internet et ses profils sur les réseaux sociaux pour vous faire une idée précise de son élevage. Regardez le nombre d’abonnés et les commentaires qui y sont laissés. Rien de tel que l’avis de ceux qui sont passés là avant vous pour vous aider dans votre décision.

2. Combien de races élève-t-il ?

Il est fréquent qu’un éleveur propose plusieurs races de chiens. Il n’y a pas de mal à ça, mais regardez tout de même combien il en propose. En effet, un éleveur qui possède un grand nombre de race pourrait avoir pour objectif uniquement la rentabilité de son élevage. Il se pourrait donc que la santé de ses chiots ne soit pas sa priorité.

Privilégiez les éleveurs qui ont jusqu’à 2 races et méfiez-vous si vous voyez qu’il en propose plus. Si vous adoptez dans une de ces “usines à chiots”, vous risquez de ramener chez vous un chiot mal préparé à sa vie de chien et potentiellement malade !

3. La distance qui vous sépare

Selon la race du chien que vous avez choisi, vous allez peut-être vous rendre compte que les élevages ne sont pas fréquents dans votre région. Pensez donc à prendre en compte la distance à laquelle vous irez le chercher. Dans l’idéal, une fois les chiots nés, il faudrait que vous puissiez aller leur rendre visite plusieurs fois pour choisir le chiot qui vous correspond le mieux. Puis, il vous faudra bien sûr y aller une nouvelle fois pour aller le chercher 😀

Pensez également au fait que votre chiot ne sera probablement pas encore habitué aux trajets en voiture. Vous ne savez donc pas comment il supportera celui-ci, et limiter sa durée peut vous éviter quelques désagréments. Le chiot sera également moins stressé et plus serein pour son arrivée dans son nouveau foyer, ce qui l’aidera à faire une bonne transition 🙂

4. L’éleveur répond à vos questions

Une fois que vous penserez avoir trouvé un éleveur qui vous convient, prenez contact avec lui. Téléphonez-lui et écoutez comment il se présente et décrit son élevage. Faites-lui part de toutes les questions que vous vous posez et observez comment il se comporte. Un bon éleveur doit être capable de répondre à vos questions !

Lorsque vous raccrocherez, faites le point pour savoir si vous avez eu un bon feeling avec lui et si vous avez obtenu les réponses à toutes vos questions. Le feeling est une chose importante car vous devez vous sentir à l’aise avec cette personne. Vous devez pouvoir lui poser les questions qui vous viennent à l’esprit, lui demander des conseils et pouvoir communiquer librement avec lui.

Réfléchissez également à sa manière de se présenter. Vous a-t-il semblé honnête ? Si vous avez l’impression que son discours se résumaient a essayé de vous vendre sa marchandise, allez voir ailleurs. Un éleveur doit connaître ses bêtes et leur histoire. Encore une fois, le but est de trouver un élevage dont la priorité est l’état de santé, autant physique que mentale, des chiots qui y sont élevés.

5. Il vous pose des questions

En plus de répondre à vos questions, un éleveur soucieux de la vie futur de ses chiots se doit de vous en poser en retour. Eh oui, lui aussi doit vous connaître un minimum s’il veut s’assurer que vous prendrez correctement soin de sa petite bête. Je ne dis pas qu’il doit le faire immédiatement lors de votre premier contact, mais si vous avez l’impression qu’il ne s’inquiète pas vraiment de savoir comment vous vous comporterez avec, peut-être qu’il ne s’en soucie pas vraiment…

6. Il vous aide à trouver le bon chiot

Portée de chiots en extérieur

Ça y est, il vous a téléphoné : Les chiots sont nés ! Cinq petites boules de poil ont vu le jour ! 😀 Mais comment choisir celui qui vous correspond le plus ? L’éleveur devrait pouvoir vous aider.

En effet, s’occuper d’une portée de petits chiots exige de passer beaucoup de temps avec eux. Après avoir passé au moins deux mois à s’en occuper, l’éleveur devrait suffisamment bien les connaître pour avoir décelé le comportement de chacun. Comme expliqué dans notre article sur LE besoin le plus important d’un chien, un chiot, en grandissant, ne change pas de comportement. Un bon éleveur devrait donc pouvoir vous conseiller le chiot fait pour vous 🙂

7. L’éleveur prend le temps de socialiser les chiots

En éducation canine, il est fréquent d’entendre parler du fait de “socialiser” un chien. La socialisation est le fait d’apprendre à son chien comment interagir avec le monde qui l’entoure (Découvrez notre article sur le sujet en cliquant ici). Il est de notre devoir d’habituer notre chiot aux situations de la vie et lui montrer comment il doit se comporter. Cette étape est très importante pour que votre chien soit bien dans sa tête et ne développe pas une peur irrationnelle de l’environnement dans lequel il vit.

La période idéale pour socialiser un chien est dans les premiers mois de sa vie. Une grande partie de cette période se déroulera donc chez l’éleveur, et il est de son devoir de travailler là-dessus. Il aura donc la tâche de montrer aux chiots des humains de différentes tailles et de tout âge, des espèces d’animaux en tout genre, différents moyens de transport (voiture, train, moto, vélo, etc…) et des situations diverses et variées. Assurez-vous donc qu’il prenne bien le temps nécessaire à cela.

8. Les choses qu’il doit vous fournir

Avec votre chiot, l’éleveur doit normalement vous fournir certaines choses. En voici une liste non-exhaustive :

  • Les papiers d’identité du chiot, qui spécifie par exemple l’authenticité de sa race.
  • Son carnet de vaccination, dans lequel sont écrit les vaccins qui ont été fait sur le chiot.
  • De la nourriture pour au moins une semaine, pour que votre chiot ne soit pas en plus perturbé par un changement d’alimentation.
  • Un morceau de couchage, pour que votre chiot ait un objet avec l’odeur de son premier foyer. Cette odeur le rassurera et lui évitera de stresser lors de son changement de foyer. Cela pourrait être une couverture ou son doudou préféré 😉
  • Un document vous expliquant comment vous devez procéder pour vous occuper correctement de votre nouveau compagnon.
  • Une attestation de vente.

En plus de tout cela, l’éleveur devrait rester à disposition en cas de questions ou de doute pour vous aider à traverser cette aventure. N’hésitez pas à lui demander à l’avance les choses qu’il pense vous remettre.

9. Il vous remet le chiot après le sevrage

Lorsqu’un chiot naît, il doit passer un certain temps avec sa mère pour apprendre les bases de son comportement. Il doit pouvoir profiter de son amour et de ses enseignements, et passer du temps avec ses compagnon de portée pour découvrir ses limites et comprendre quelle est sa place dans ce monde. Pour ces raisons, un éleveur ne devrait JAMAIS laisser adopter un chiot avant l’âge de deux mois.

Si, par des circonstances exceptionnelles, vous vous retrouveriez avec un chiot non sevré, c’est vous qui aurez cette responsabilité et qui devrez endosser le rôle de mère. Cela vous demandera beaucoup de connaissances, de temps et d’énergie. Allez voir votre vétérinaire pour qu’il puisse vous conseiller sur la meilleure manière de procéder.


Voilà, avec tout cela, vous devriez être parez pour chercher l’éleveur qu’il vous faut. Encore une fois, l’idée et de trouver celui avec lequel vous avez le meilleur feeling et qui vous donne la meilleure impression 🙂

Un bon éleveur doit montrer que :

  1. Il connait les chiens qu’il élève,
  2. Il s’inquiète de leur état de santé
  3. Il s’inquiète de savoir à qui il va confier ses chiots.

Pensez-vous qu’il y ait d’autres critères importants qui permettent de choisir un éleveur ? Sentez-vous libre de nous les partager dans les commentaires 😉

Photos Flickr par : ssopach et kitty.green66.

 


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *