Club d’éducation canine : 5 raisons d’y suivre des cours

Cours en club d'éducation canine
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Vous êtes peut-être sur le point d’adopter un chiot, ou ce n’est pour l’instant qu’une idée. Peut-être avez-vous déjà votre chiot chez vous, ou même, un chien adulte. Dans tous les cas, avez-vous déjà trouvé en endroit où prendre des cours ? Non ? Alors voyons ensemble pourquoi vous devriez chercher un club d’éducation canine, et comment s’y prendre pour être sûr d’avoir trouvé le bon.

« Mais Mathias, je n’ai jamais voulu faire de mon chiot un chien de concours ! ». Ça tombe bien, ces cours s’adressent en fait à tous les propriétaires de chiens. Pas besoin de vouloir devenir champion d’agility pour s’y intéresser. Même en tant qu’amateur, vous y découvrirez tout un tas de choses utiles, et votre chiot apprendra ce qu’il faut pour devenir bien dans ses pattes. Ne passez donc pas à côté 😉 !

Les bienfaits des cours d’un club d’éducation canine

Vous n’êtes pas convaincu ? Voici les principales raisons pour y participer :

1. Développer le lien entre vous et votre loulou

Une adoption peut être très rude pour un petit chiot. Tout ce qu’il connait disparaît, et il se retrouve avec un parfait inconnu dans un endroit qu’il ne connait pas. À ce moment, ce dont il a le plus besoin, c’est de nouer un lien avec une personne de confiance (en l’occurrence, vous 🙂 ).  Il doit comprendre que vous êtes sa nouvelle famille et qu’il peut vous accorder toute sa confiance.

Pour développer ce lien, rien de plus simple, partagez un maximum de choses avec lui ! Jouez avec lui, éduquez-le, socialisez-le… Plus vous serez proche, plus il vous écoutera et cherchera à vous satisfaire. Les cours d’éducation canine sont donc un très bon moyen de passer des moments dédiés uniquement à votre loulou, et ainsi accroître le lien qui vous uni.

2. Apprendre à apprendre

Socialisation au tunnel

Autant votre chiot a besoin de découvrir les bases qui feront de lui un chien équilibré, autant vous, vous avez besoin d’apprendre ce qu’il est important de lui enseigner. Vous découvrirez aussi, directement d’un professionnel, la meilleure manière de lui enseigner ces bases. Ces cours pour chiots vous donneront donc tout ce qu’il faut pour pouvoir ensuite continuer à entraîner, même une fois chez vous 😉 .

3. Socialiser votre loulou

Normalement, durant de tel cours, l’éducateur devrait programmer des séances de socialisation. Par exemple, découvrir différentes matières, se familiariser avec la ville, ou voir des situations diverses et variées. C’est donc un nouveau moyen de faire vivre différentes expériences à votre chiot pour qu’il soit à l’aise en toute circonstance une fois adulte.

4. Lui faire voir des copains 😀 !

Un chiot a besoin de voir ses congénères pour apprendre les codes canins. Auprès d’adultes équilibrés, il peut observer comment se comporter. En côtoyant d’autres chiots, il peut comprendre comment jouer sainement. Ces cours sont donc un moyen idéal de lui faire voir d’autres petits loulous. Il pourra se faire des amis, et vous pourrez partagez avec d’autres personnes qui vivent les mêmes choses que vous. C’est parfois rassurant de savoir que non, il n’y a pas que nous qui avons des problèmes avec la propreté et que oui, les autres aussi ont de la peine à lui apprendre à ne pas tirer sur sa laisse 😉 . Vous pourrez donc tous les deux vous faire des amis, que vous pourrez même revoir par la suite !

Partie de jeu entre copains

5. Le cours théoriques

En cherchant un club, vous pouvez également profiter de regarder s’il propose un cours théorique d’éducation canine, que vous pourriez suivre avant même d’avoir votre loulou. Nous l’avons fait et franchement, rien de tel pour bien se rendre compte de ce que représente une telle adoption. Vous partiriez sur les meilleures bases possible pour pouvoir faire de votre loulou un chien bien dans ses pattes 🙂 .

Chercher un club d’éducation canine, par où commencer ?

1. Rechercher un club sur le net

La magie d’internet vous permet de faire des comparatifs rapides entre les différents clubs. Accordez-vous donc quelques instants pour faire vos recherches, et comparez ce qui se trouve près de chez vous.

Commencez par taper « cours éducation positive canine » sur un moteur de recherche et regardez ce qui existe dans les alentours. Visiter leurs sites web, s’ils en ont, pour vous faire un premier avis. Vérifiez tout d’abord que ce sont bel et bien des éducateurs qui prônent l’éducation positive (c’est-à-dire une éducation respectueuse du chiot, basée sur la confiance et la complicité). Si vous voyez des termes comme « dominance », « soumission », « hiérarchie » ou des propos qui comparent le chien à un loup (ça, c’est malheureusement une vision obsolète du chien…), vous avez meilleur temps de passer votre chemin.

Regarder la localisation de l’endroit, les photos, les cours proposés (ça peut vous donner une idée du niveau d’expertise du club), le nombre d’éducateurs (plus il y en a, plus vous pourrez avoir d’avis différents en cas de question), etc…

2. Premier contact par téléphone

N’hésitez pas à directement téléphoner au club pour vous faire votre avis. Il ne faut pas avoir peur de poser toutes les questions qui vous viendraient à l’esprit. Ce premier contact permettra déjà de voir si vous vous sentez à l’aise avec la personne que vous avez au bout du fil. Le feeling est important, car il faut que vous soyez heureux d’avoir contact avec eux pour pouvoir ensuite vous réjouir de chaque prochain cours 😀 .

Votre interlocuteur vous paraît sincère ? Où avez-vous l’impression qu’on essaie de vous vendre quelque chose ? Si le bien-être des chiens n’a pas l’air d’être sa principale préoccupation, c’est que la qualité des cours laisse sans doute à désirer…

Petite astuce : posez la question « Que faire pour que mon chiot arrête de sauter sur les gens ? ». Si la réponse qu’on vous donne est de plier le genou pour que le choc ne lui donne pas envie de recommencer (autrement dis… lui donner un coup de genou! – oui oui, c’est bel et bien ce qui est recommandé en éducation traditionnelle), raccrochez (poliment!) et continuez vos recherches vers d’autres clubs.

3. Commencer par y aller seul

Avant même d’avoir votre chiot, vous pouvez déjà aller observer comment se déroule un de ces cours. Vous pourrez ainsi voir comment l’éducateur l’anime et s’il est organisé dans sa démarche. Répond-t-il aux questions ? Est-ce qu’il prend le temps d’aider ceux qui ont plus de mal ? Lorsqu’on lui demande de l’aide pour des problèmes à la maison, pose-t-il des questions afin de bien cibler la source du problème ?

En cas d’interactions entre les chiots (par exemple, s’il y a un moment dans le cours destiné à laisser les chiots jouer librement ensemble), il faut que l’éducateur soit concentré afin de gérer les contacts et agir en cas de débordement. Par exemple, s’ils sont plusieurs, il arrive qu’ils se mettent à tous se retourner vers le même loulou. Si un chiot semble surmené par les autres, il faut venir à sa rescousse (par exemple, en le prenant dans les bras) pour lui permettre de profiter d’un moment de répit 🙂 .

S’ils sont deux à jouer, il arrive aussi qu’il y en ait un qui décide subitement de faire une pause. Si c’est le cas et que l’autre se montre trop insistant, il faut penser à les séparer un instant pour qu’aucun ne se retrouve dans une situation qui lui serait inconfortable. L’idée de ces moments est de faire plaisir aux chiots en les laissant s’amuser, il faut donc que ça reste des moments positifs pour tout le monde !

Notre vécu sur deux clubs d’éducation canine

Avec Günther, nous avons suivi des cours dans deux clubs différents. Tout d’abord, avant même son arrivée, nous avons commencé par chercher un premier club près de chez nous. Ce que nous cherchions à la base, c’était un endroit où suivre un cours théorique d’éducation canine (Si vous en avez la possibilité, nous vous le conseillons fortement. C’est idéal pour se faire une bonne idée des bases à connaître lorsqu’on adopte un chiot 😉 ). Nous avons donc trouvé ce que nous cherchions, et sommes revenu dans le même club pour passer à la pratique.

Le premier club d’éducation canine

Nous avons suivi une série de 12 cours chiots, qui nous ont fait découvrir l’éducation canine, la socialisation, quelques connaissances sur la santé du chien et tout un tas de choses bien utiles. Les cours avaient généralement lieu dans un espace vert clôturé (ou parfois en dehors du club, par exemple pour le socialiser à la ville, dans une gare ou découvrir les plaisirs de la balade en forêt), et se déroulaient de la manière suivante :

  • Une première partie pendant laquelle nous travaillions les exercices du jour. L’éducatrice commençait par expliquer les exercices, et nous laissait ensuite essayer par nous-même.
  • Une seconde partie de jeu, où les chiots étaient laissés en liberté dans un petit enclos. Ils étaient répartis par taille en groupe de 3-4 chiots (comme ils ne savent pas encore bien se gérer, des différences trop importantes de gabarit pourraient être dangereux pour le plus petit) et s’amusaient pendant une dizaine de minutes.

Nous profitions du fait d’être deux pour se relayer lorsque nous commencions à fatiguer, ou que nos doigts commençaient à geler (c’était en hiver et en extérieur, alors c’était généralement le signal que l’autre devait prendre la main 😆 ).

Le hic, dans ce premier club, est que lorsque nous avions des difficultés ou des questions à poser à l’éducatrice, nous n’avions malheureusement jamais vraiment l’impression d’avoir de réponse claire. Et le problème, c’est qu’il n’y avait qu’elle pour nous donner les 12 cours. Résultat, nous avons été très satisfaits par les cours, mais sommes restés un peu sur notre faim en ce qui concerne nos “problèmes” personnels… Une fois ces 12 cours terminés, nous avons dû chercher un autre club, car celui-ci n’avait plus rien à nous proposer.

Le second club d’éducation canine

Le deuxième club proposait des cours en fonction du niveau du chien (“Chiots”, “Mini-ados”, “Ados” et “Adultes”). Nous avons commencé par une séance privée avec un de leur éducateurs, afin d’évaluer Günther et l’intégrer à la classe qui lui correspondait. Dès cette rencontre, nous avons senti la différence comparé au premier club. Alors que ce n’était qu’une simple rencontre, nous avons déjà obtenu de nombreux conseils sur les comportements que nous faisions faux sans même nous en rendre compte. Au final, nous avons été placé au cours “Ados”, qui se déroulait de la manière suivante :

  • Au début, une session de socialisation pour s’habituer à l’environnement, à la présence des autres chiens, aux odeurs, etc… Le but était de faire des exercices simples avec son chien ou de jouer avec, afin qu’il s’habitue à focaliser son attention sur nous malgré les distractions.
  • Une partie de travail mélangeant éducation et socialisation.

À chaque cours, nous avions un éducateur différent. C’était donc très intéressant de voir les manières de faire de chacun. Il n’y avait cependant pas de session de jeu, mais nous pouvions tout de même profiter du parc clôturé si d’autres étaient d’accord de laisser les loulous jouer ensemble à la fin du cours. Et le petit plus : l’apéro en fin de cours. Même si ça n’a pas d’impact direct sur l’éducation de nos loulous, partager des moments avec d’autres passionnés est idéal pour échanger sur les méthodes en tout genre et toujours s’améliorer un peu plus 😀 .

Au final, les deux clubs avaient des manières bien différentes de fonctionner. Notre conseil est donc de prévoir suffisamment de temps pour en trouver un qui vous corresponde vraiment, pour être ensuite pleinement satisfait et heureux d’aller y participer 😉 .

A garder en tête

En éducation canine, il y a malheureusement beaucoup de manières différentes de faire. Vous pouvez tomber sur des personnes qui utilisent la manière forte pour arriver à leurs fins, et qui peuvent malheureusement porter atteinte au bien-être du chien. Il y en a aussi qui cherchent à bien faire, mais qui n’appliquent pas correctement les techniques, portant malgré eux atteinte à la santé du chien. Il faut donc toujours rester un peu sceptique et apprendre a faire ses propres recherches, quitte à confronter vos découvertes avec l’éducateur.

Quel que soit les conseils que l’on vous donne, quel que soit les choses que l’on vous demande de faire, gardez en tête que vous n’êtes jamais obligé d’exécuter quoi que ce soit. Si un “pro” vous conseille des choses qui vous paraissent louches et insensées, n’hésitez pas à ne simplement pas les appliquer. Car au final, vous êtes la personne qui connaissez le mieux votre loulou, et donc la mieux placée pour savoir ce qui pourrait fonctionner ou non 😉 . Dans tous les cas, préférez toujours la manière douce et respectueuse à la manière forte !


A quoi ressemble, selon vous, le cours idéal ? Avez-vous déjà trouvé un club d’éducation canine qui vous convienne ? Faites-le-nous savoir dans les commentaires 🙂 .


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

2 thoughts on “Club d’éducation canine : 5 raisons d’y suivre des cours

  1. Intéressant à nouveau, il est vrai que l’on ne pense pas forcément à offrir des moments de socialisation avec d’autres chiens. Comme si notre seule présence lui suffisait.

    A bientôt

  2. Merci pour ton commentaire !

    Effectivement, il n’est pas toujours facile de penser à tout. C’est d’ailleurs la raison qui nous a poussée à créer ce blog : nous aider à garder les idées claires, et vous permettre de vous y retrouver au milieu de tout ça 😉 .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En complément, vous êtes libre de recevoir gratuitement notre livre "La propreté, mais comment lui apprendre ?!" :)