3 critères importants lorsqu’on décide d’adopter

J'adopte un chien
Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

La décision d’adopter un chien est toujours quelque chose qui apporte de la joie et de la réjouissance dans un foyer. Peu importe la race ou la composition de la famille (personne seule, couple ou famille avec enfants), ce principe est incontournable. Cependant, avant d’en arriver là, une réflexion s’impose et il n’est parfois pas si évident de se poser les bonnes questions.Au cours de ce processus, nous avons identifié les critères principaux pour la prise de cette décision. Explication :

J'adopte un chien

Comme vous pouvez le voir, le camembert ci-dessus représente la décision d’adopter un chien. Je parle de camembert car nous allons le divisiez en 3 parties, qui sont les 3 critères à prendre en considération lors de ce choix. Ces critères se complètent, vous devez posséder chacun d’eux dans une certaine proportion pour que vous puissiez apporter à votre chiot ce dont il a besoin. Ces critères sont :

  • Le temps

  • L’espace

  • L’argent

1. Le temps

Le temps

Le premier point à prendre en considération, qui est probablement le plus important, est le temps que vous avez à disposition pour éduquer et prendre soin de votre chiot. Bien sûr, si vous avez déjà pris la décision d’adopter, c’est que vous avez envie de prendre du temps pour votre futur animal. Mais il est parfois difficile de se rendre compte du temps et de l’énergie que cela demande. Un chiot, lorsqu’il naît, ne connait rien de notre monde, et c’est à vous de TOUT lui apprendre. De la même manière qu’on apprend à un bébé à parler, à marcher et à grandir, un chiot a besoin qu’on lui explique comment faire pour devenir un chien bien dans ses pattes 🙂

Le temps est l’aspect le plus important. Un chien demande BEAUCOUP de temps. S’il ne dépense pas son énergie, il deviendra incontrolable et destructeur. S’il est trop souvent loin de son maître, il deviendra malheureux, voire dépressif !

Gardez également en tête qu’il y a une différence entre « vouloir » et « pouvoir » prendre le temps d’éduquer son chiot. Commencez par réfléchir plus en détails à votre emploi du temps. Est-ce que vous travaillez 40h par semaine ? Avez-vous des activités régulières qui vous demandent beaucoup de temps ? Comment passez-vous vos weekends ? Ce sont toutes des exemples de question à se poser.

Il faut aussi prendre en compte qu’un chiot, au début, ne tient pas plus de 1 heures sans faire ses besoins. Si vous espériez rentrer à votre pause de midi pour sortir le chien, vous allez très probablement avoir de jolies surprises à votre arrivée…

En plus de ça, votre compagnon aura également besoin de se dépenser, car sachez qu’un chien qui ne défoule pas toute son énergie ne pourra pas être bien dans sa tête. S’il ne peut pas la dépenser, votre chien va incontournablement faire des bêtises en guise de compensation.

Réfléchissez donc bien au temps que vous avez à disposition ! Pour bien vous rendre compte du temps que vous pouvez réellement lui accorder, une idée simple et de prendre une feuille de papier et d’y dresser son emploi du temps. Rien de tel pour mettre tout cela au clair 😉

2. L’espaceL'espace

En parlant d’espace, je parle de celui que le chien a à disposition à la maison. Avoir de l’espace a certes moins de valeur que votre temps pour lui, mais il reste néanmoins important. Bien sûr, selon la race du chien, son besoin d’espace peut varier. Il y a de fortes chances qu’un petit Yorkshire ait moins besoin d’espace qu’un Saint Bernard, mais ils en requièrent tous les deux un minimum ! Si vous vivez dans une maison de 200m2 et que le chien a tout cet espace à disposition, alors c’est parfait. Par contre, dans un appartement de 35m2, la réflexion sur l’idée de prendre un chien, ou sur sa race, peut peut-être demander un peu plus de temps.

L’espace que votre chien a lui permettra d’avoir plus de choses à voir, plus de surface pour jouer et l’empêchera de trop tourner en rond durant vos absences. Cela ne vous ôtera pas la tâche de le promener régulièrement, mais vous pourrez lui donner plus de distractions entre chaque ballade.

3. L’argent

Le budget

L’argent nécessaire pour l’adoption d’un chiot peut être séparé en 2 catégories. D’un côté, vous avez les coûts dont vous ne pourrez pas vous passer. Dans cette catégorie, On retrouve les choses indispensables pour la santé du chien, comme par exemple la nourriture ou les visites chez le vétérinaire. Les fournitures de base en font également partie tel qu’un collier (ou un harnais), une laisse et un panier.

De l’autre côté, ce sont les dépenses qui ne sont pas indispensables, mais qui pourront vous permettre de combler le manque des deux précédents critères. Si vous ne pouvez rentrer qu’à midi pour sortir votre animal et qu’il n’a pas beaucoup d’espace pour s’occuper, vous pouvez faire appel à quelqu’un pour qu’il promène votre chien à votre place. Si vous n’arrivez même pas à rentrer à midi, une solution pourrait être de faire appel à des petsitteurs (équivalent aux babysitteurs mais pour chien) pour que votre chien ne tourne pas en rond et ne fasse pas de bêtises.

ATTENTION : L’argent peut uniquement faire office d’aide. Votre futur chien a besoin de la présence et de l’affection de son maître pour être heureux. Nous vous déconseillons fortement de prendre un chien si vous accordez beaucoup d’importance à l’argent sous peine de le rendre malheureux et de finir par devoir vous en séparer.

L’argent permet donc de « tricher » sur les deux autres catégories. Mais attention, car si vous utiliser votre argent et que vous ne donner plus d’attention à votre chien, il risque d’en souffrir. Un chien demande toujours un minimum d’amour et d’attention de votre part, sans quoi il peut devenir dépressif !

Au final : la décision

Corrélation entre budget, espace et argent

Peut-être l’avez-vous compris, mais les 3 critères ci-dessus sont tous liés entre eux. Comme expliqué précédemment, si le temps vous manque, vous pouvez le combler avec de l’argent et un grand espace. Si c’est l’espace qui vous fait défaut, il vous faudra sortir plus régulièrement votre animal ou faire appel à quelqu’un pour le faire à votre place, engendrant de plus grands frais. Enfin, si c’est l’argent qui vous pose problème, vous pourrez le compenser avec de l’espace et vous aurez la chance de devoir passer plus de temps avec votre animal de compagnie 😉

Une chose très importante à garder à l’esprit est que l’adoption d’un chien est quelque chose qui influencera une bonne partie de votre vie. En effet, un chien vit en général 15 ans, alors soyez sûr de votre décision avant de vous lancer. Si, une fois l’euphorie du début retombée, vous délaissez complètement votre chien allant jusqu’à vouloir vous en débarrasser, alors optez plutôt pour un joli aquarium…

L’adoption d’un chien influencera les 15 prochaines années de votre vie. Ce n’est pas une décision à prendre à la légère !

Décision d'adopter

La mise en commun des trois parties ci-dessus nous amène donc à la décision finale : “J’adopte” ou “Je n’adopte pas”. Bien entendu, cette décision vous appartient et c’est à vous d’être au clair sur les proportions que vous souhaitez accorder à chaque critère. Si le cumul des trois semble être adéquat, alors allez-y. Attention cependant car ils ont tous un seuil minimum et vous ne pourrez pas en supprimer complètement un.

Exemples de décision

Dans notre cas, nous avons un appartement de taille moyenne et nous n’avons pas énormément d’argent. Nous n’aurons donc pas d’autre choix de passer un maximum de temps avec notre future boule de poil 😀

Et vous, quelles sont les critères que vous pensez être importants pour adopter un chien ? Partagez-les-nous dans les commentaires pour en faire profiter tout le monde et nous donner des pistes de réflexion !

En complément à cette article, retrouvez notre article “LE besoin le plus important d’un chien” 😉

 


Partager l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *